Partagez | 
 

 (f) EMILIA CLARKE ▽ so please, dream softly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modo | OH YEAH
toothless. i could've sworn you had teeth.


→ INSCRIT DEPUIS : 07/01/2013
→ MESSAGES : 248
→ LOGEMENT : dans une vieille grotte - non j'déconne, plus sérieusement, dans un appartement, dernier étage.
→ JOB(S) : fut un temps j'étais étudiant en histoire nordique, maintenant, simple assisant à la bibliothèque - de quoi payer le loyer.
→ HUMEUR : explosivement curieuse.



MessageSujet: (f) EMILIA CLARKE ▽ so please, dream softly   Ven 8 Fév - 18:55

Liv Nogard
CRÉDIT - OBLIGATOIRE

« Elle me donne sans compter, jamais de mesquineries. Je donne aussi, pourtant elle reçoit moins. Peut-être parce que je donne mal. »
"This is something that everyone knows :"

NOM & PRÉNOM(S) : Liv Nogard ♦ DATE DE NAISSANCE ET AGE : au choix, 22 ans. ♦ ORIGINE(S) : islandaise et américaine. ♦ EMPLOI ET/OU ETUDE(S) : métier au choix, je la vois aussi à côté totalement passionnée de danse. ♦ STATUT : célibataire.

CHAPTER ONE ♦ "Le passé."


LE CONTE ♦ le stoïque soldat de plomb
PERSONNAGE ♦ la danseuse
EN PLUS ♦ je suppose que vous connaissez l'histoire, ne serait-ce qu'un petit peu ! Une petite romance qui se fini en drame pour la danseuse et le pauvre petit soldat de plomb unijambiste. Bien évidemment, il doit y avoir cette adaptation pour le monde des contes. Je pensais qu'éventuellement, elle aurait été un jouet/objet décoratif de la reine. D'où le fait qu'elle soit vivante et puisse bouger. :v: Après l'adaptation peut être faite comme bon vous semble, mais l'histoire étant très jolie de base .. :niou:
CHAPTER TWO ♦ "Le présent."

Alors, alors !
Pour tout vous dire, de base je n'avais pas prévu de soeur pour Ruben, mais je me devais de faire quelque chose avec Emilia. Arrow De ce fait, je peux vous faire un petit grosso-modo. Bien évidemment, il y a des choses qui seront parfaitement libres.
Premièrement : le père des deux est décédé durant un accident de voiture, et ce jour-là ils étaient dedans. Une dispute entre papa et maman qui a mal tourné, voiture qui tombe et les trois se retrouvent comme les seuls survivants - le père était islandais et l'action s'est passée donc sur une route menant à Reykjavik. :fuh:
Deuxièmement : Ruben a subit étant enfant un reclus complet de la part de ses camarades, déjà enfant il était plutôt colérique, capricieux même. Par la suite, il a fini par se refermer totalement sur lui-même, devenant même un presque misanthrope dans toute sa splendeur.
Troisièmement : suite à une rencontre avec Grim (qui était Harold dans le monde des contes), il a plus ou moins radicalement changé, devenant plus calme que d'habitude.

Donc voilà ce petit topo sur Ruben. Concernant Liv, je la voyais bien très choyée par sa mère qui ne savait plus quoi faire pour son fils. Celui-ci préférant se terrer dans sa bulle de silence et d'exploser seul que de parler à coeur ouvert. Bien que la relation ai toujours été plutôt stable, malgré les efforts de Liv, elle n'a jamais réussit à calmer les maux de son grand-frère. Si elle a eu des vices durant l'adolescence, ou même maintenant - vu qu'elle se trouve être danseuse pourquoi pas des problèmes de poids ? Désirant toujours maigrir encore plus, ou que sais-je d'ailleurs. C'est donc parfaitement libre, et au pire des cas, vous pouvez toujours m'envoyer un MP. I love you

Caractériellement je vois Liv : lunatique, déterminée, superficielle, arrogante sur les bords, souriante, travailleuse, diplomate, réaliste, susceptible, perfectionniste. (un tempérament de feu en somme, sans pour autant tomber comme Ruben. Arrow)



"You and me & no one else."

RUBEN NOGARD (KROKMOU-DRAGONS) ♦ maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi
Je vois sa chevelure brune filer dans le vent, je vois ses jambes tourner encore et encore, comme dans une boite à musique. Elle danse, comme si sa vie en dépendait, elle danse comme si elle était enfermée dans cette bulle. De loin, je la regarde, de loin, j'admire sa splendeur, sa carrure et sa détermination. Est-ce qu'elle sait que je suis ici ? Ce serait la flatter, ce serait m'avouer vaincu. Une soeur est une deuxième partie de notre personne, une amie à qui se confier, sur qui nous pouvons pleurer. Mais, entre elle et moi, rien n'a jamais marché. Du plus loin que je me souvienne, je n'ai jamais daigné répondre à ses questions. Ruben, pourquoi tu parles pas ? Enfermé avec mes propres démons, elle voulait me tendre sa main blanchâtre et je n'en ai rien fais. Les blessures sont profondes, et celles que nous nous provoquons le sont bien plus. Avant le décès de notre père, je me souviens que souvent, il m'arrivait de soigner ses égratignures, de lui permettre de venir dans ma chambre à cause de cet orage - et parce que les parents ne voulaient pas de sa présence. Puis, il y a eu ce changement, cette déambulation dans le couloir noir qu'est la vie. Liv est la blanche lumière, le cygne resplendissant, je ne reste que son ombre, à me laisser tomber contre un mur et regarder ses pas. Elle voulait m'impressionner, elle s'intéressait, se butait à venir vers moi malgré mes mises en gardes. Je crois que j'ai brisé quelque chose en elle, si le monde tourne avec elle, j'ai cessé de la suivre dans sa longue marche. Je l'aime tout comme je la déteste, je m'inquiète pour son joli minois comme je peux en hausser les épaules. Embrassée par les flammes depuis sa plus tendre enfance, son répondant n'a fait que se développer au fil des années. Et puis, un jour, tout a explosé. Je ne me souviens pas réellement de ses mots, mais nous ne pouvions qu'hurler l'un contre l'autre, nous traitant de tout les noms. A ces jours ? Nous laisser tout deux dans une pièce serait vouloir notre perte. J'aime à la détester, et je déteste à l'aimer. Qui, quoi, quand, personne ne pourrait l'expliquer. Deux âmes qui se ressemblent mais qui n'arrivent à se compléter. Danseuse filiforme qui laisse la nuit tomber sur son visage, sa peau scintiller sous les projecteurs.

La famille est précieuse parait-il. Faut-il croire que Liv et Ruben sont une belle exception ? C'est un fait. Si avant le décès de leur père, tout était presque idyllique, après, tout a fini par lentement dériver vers un chemin plus macabre. Ruben se nourrissant d'une rage sans nom pour ses compatriotes, Liv trop choyée par sa mère, mise en avant pendant que l'autre se laissait dévorer par un monstre. C'est un peu de jalousie, un peu d'incompréhension et deux caractères similaires qui font qu'à ces jours, le dialogue est difficile. L'un en souffre autant que l'autre, mais il en est ainsi. Se faire une raison, ne pas s'en faire une ? Entre engueulades et ironie, la fuite n'est plus possible. Un jour qui sait, le dragon daignera s'approcher de la danseuse.

SILAS WHAROL (CHAT POTTE -LE CHAT POTTE) ♦
Je trottine le pas léger, emporté par quelques pas de danse et grignotant une barre chocolatée. Les pavés de la rue s’illuminent sous mes pieds, comme dans le clip de Michael Jackson, du moins c’est l’impression que j’ai. J’aurais peut-être pas dû autant fumer. J’enchaine un petit moonwalk et me rétame sur la poubelle d’après. Merde. Heureusement, personne ne m’a vu. J’entre dans l’immeuble et monte les marches quatre à quatre. Je dépasse la porte de mon appartement et monte encore, jusque chez Ruben. Je l’ai vu tout à l’heure, la tête plongée dans un livre à la bibliothèque. Il ne rentrera pas avant un moment, l’occasion pour moi de faire mes petites courses de lait. Le mien est périmé. Avec un peu de chance il aura aussi oublié du cash sur une commode, qui sait. Je farfouille dans mes poches et en sort mes outils de crochetage. Un, deux, trois, déverrouillée. J’entre, sans m’embêter à être discret. Il n’y a personne de toute faç… « WOOOOOH ! » Ma tête cogne contre une autre et ma main vient automatiquement se poser sur mon front, comme pour atténuer la douleur du choc. Je lève les yeux, m’attendant à tout sauf à ça. Mais que voilà une ravissante créature, en serviette de bain en plus, enfin, à moitié, étant donné que celle-ci a un peu glissé, pour le plus grand plaisir de mes yeux. La demoiselle affiche un air outré qui m’arrache un sourire amusé. Je lève alors les mains vers elle en signe de paix, évitant soigneusement de pointer sa sublime poitrine pour ne pas la brusquer, et la rassure immédiatement avant qu’elle ne se mette à hurler. « Je suis un ami de Ruben ! Désolé je ne voulais pas t’effrayer ! » Je rabaisse mes bras et détend mon visage, tout en me détendant également en contemplant ses formes. Intéressant… « Et Ruben laisse un double de clés à tous ses amis, comme ça ? » Je réfléchis une seconde, deux, et range très discrètement mes outils de crochetage dans la poche arrière de mon jean. « Heu… oui… enfin, aux plus proches quoi… Je m’appelle Silas ! » J’apprends alors qu’elle s’appelle Liv, et qu’elle est la sœur, l’unique sœur, de Ruben. Ça alors, il s’était bien gardé de m’en parler. Peut-être qu’il me connait trop bien, et qu’il savait qu’elle me plairait. Il sait, de toute façon, qu’il ne peut pas me faire confiance. J’attrape doucement la main de la jeune fille et y dépose délicatement un baiser en souriant de toutes mes dents. Apparemment la plomberie dans l’appartement de la demoiselle est cassée et elle s’est donc réfugiée chez son frère. Le problème, c’est que celui-ci ne doit rien savoir. C’est compliqué, elle ne veut pas s’expliquer mais j’ai bien compris qu’entre ces deux-là, quelque chose clochait. Je ne pose pas de questions et la laisse s’habiller en levant les yeux au plafond. Je jette des coups d’œil qu’elle ne remarque pas et me délecte de la vue qu’elle m’offre. Son teint est miel, contrairement au teint blanc de Ruben. Elle est si belle que je regrette que Ruben ne me l’ait pas présentée avant. Ses yeux sont sombres, son regard ténébreux, exactement comme lui. C’en est extrêmement troublant. Elle passe la porte sans un mot, laissant une odeur agréable dans l’air, et, dans les escaliers, j’attrape son bras pour l’inviter. Elle refuse mais je tire de sa poche son téléphone, sur lequel j’inscris mon numéro. « Je pense que l’on se reverra, petite sœur du dragon. »

Liv et Silas ne se sont vus que cette unique fois, et aucun des deux n’en a parlé à Ruben. Liv, simplement parce qu’elle ne partage plus rien d’autre que de l’incompréhension et des hurlements avec son frère, et Silas, simplement parce que s’il arrive à la mettre dans son lit, il préfère feindre de ne pas avoir su qui elle était devant le frère. Il veut simplement jouer et emmerder Ruben. C’est plus fun comme ça, et puis elle est si jolie... Jusqu’ici, la danseuse ne l’a jamais rappelé, mais qui sait, cela pourrait bien changer.


_______________________________

J'avais toujours entendu dire qu'à l'instant de votre mort, votre vie entière se déroule devant vos yeux en une fraction de seconde. Tout d'abord cet instant dure beaucoup plus longtemps qu'une fraction de seconde, il s'étend jusqu'à l'infini comme un océan de temps.


Dernière édition par Ruben Nogard le Ven 22 Fév - 16:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | OH YEAH
toothless. i could've sworn you had teeth.


→ INSCRIT DEPUIS : 07/01/2013
→ MESSAGES : 248
→ LOGEMENT : dans une vieille grotte - non j'déconne, plus sérieusement, dans un appartement, dernier étage.
→ JOB(S) : fut un temps j'étais étudiant en histoire nordique, maintenant, simple assisant à la bibliothèque - de quoi payer le loyer.
→ HUMEUR : explosivement curieuse.



MessageSujet: Re: (f) EMILIA CLARKE ▽ so please, dream softly   Ven 8 Fév - 19:31



"C'que je veux."

Bonjour, booonsoir. :v:
Si tu es en train de lire ses mots, c'est que Liv te fais de l'oeil et dans ce cas : MERCI. :fire: J'vais essayer d'être rapide, histoire de pas trop t'embêter. Concernant l'avatar je suis désolé mais c'est non négociable, Emilia et Kit sont juste trop mignons, puis voilà. :fuh: Pour le prénom, vu que de base je n'avais rien prévu pour Ruben côté familial c'est négociable évidemment, tant que ça sonne un peu islandais ou dans le même genre, ça me va ! Donc, ouais comme précisé, je n'avais pas pensé à lui faire une soeur, ça m'est venu seulement aujourd'hui. Du coup, si dans ma fiche je ne parle pas d'elle c'est parfaitement normal. :niou: Pour le lien, j'pense qu'il peut être intéressant à développer, avec des bas comme des hauts - plus de bas en fait. Disons que je vois bien des moments un peu à vide, pendant quelques minutes, puis un petit mot de travers et hop, ça s'engueule. :fire: Vous pouvez toujours m'envoyer un MP pour développer, modifier un peu ou quoi que ce soit !

Pour l'activité j'demande pas la lune, une réponse toute les deux semaines ça me va largement, je sais qu'on a tous une vie et tout le bordel. Donc pour boucler je dirais que si tu as des questions n'hésite pas à MPotter. Si tu poses ton dévolu sur Liv ? J'TE MANGE.


_______________________________

J'avais toujours entendu dire qu'à l'instant de votre mort, votre vie entière se déroule devant vos yeux en une fraction de seconde. Tout d'abord cet instant dure beaucoup plus longtemps qu'une fraction de seconde, il s'étend jusqu'à l'infini comme un océan de temps.


Dernière édition par Ruben Nogard le Jeu 21 Fév - 22:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: (f) EMILIA CLARKE ▽ so please, dream softly   Lun 11 Fév - 23:18

Ce scénario est juste trop magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
Modo | OH YEAH
toothless. i could've sworn you had teeth.


→ INSCRIT DEPUIS : 07/01/2013
→ MESSAGES : 248
→ LOGEMENT : dans une vieille grotte - non j'déconne, plus sérieusement, dans un appartement, dernier étage.
→ JOB(S) : fut un temps j'étais étudiant en histoire nordique, maintenant, simple assisant à la bibliothèque - de quoi payer le loyer.
→ HUMEUR : explosivement curieuse.



MessageSujet: Re: (f) EMILIA CLARKE ▽ so please, dream softly   Mar 12 Fév - 5:18

AAAAAH MON DIEU. :niou: :niou:
Ma sublimissime, génialissime soeur. :fire: C'est, aaah je suis trop contente. :fuh:

_______________________________

J'avais toujours entendu dire qu'à l'instant de votre mort, votre vie entière se déroule devant vos yeux en une fraction de seconde. Tout d'abord cet instant dure beaucoup plus longtemps qu'une fraction de seconde, il s'étend jusqu'à l'infini comme un océan de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: (f) EMILIA CLARKE ▽ so please, dream softly   Dim 10 Mar - 12:55

Scénario pris.

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (f) EMILIA CLARKE ▽ so please, dream softly   Aujourd'hui à 10:13

Revenir en haut Aller en bas
 

(f) EMILIA CLARKE ▽ so please, dream softly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Macieira Kataliya ft Emilia Clarke
» [Nantes] Tournoi Joute Samedi matin du 9 Juillet 2011
» (F) Emilia Clarke ϟ Mortels [réservée 16/02]
» La présentation de Sarah A. Johnson
» One Dream One Soul One Prize One Goal One CocoTapioca

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: Ils sont déjà là-