Partagez | 
 

 And a crappy new day [Ruben & Grim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | I'M THE BOSS
« I know it's a forbidden friendship »


→ INSCRIT DEPUIS : 10/01/2013
→ MESSAGES : 133
→ LOGEMENT : Dans l'immense maison familiale non loin du centre de la ville.
→ JOB(S) : A mi-temps dans l'atelier de couteaux du tonton. Sinon, école d'art, spécialisé dans le dessin et la peinture.
→ HUMEUR : Comme si elle était constante...



MessageSujet: And a crappy new day [Ruben & Grim]   Sam 23 Mar - 14:24

- And a crappy new day -
feat Ruben & Grim


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je claquai la porte. Les mains enfoncées dans mes poches, je me posai sur les marches du gigantesque perron de la maison. Une dispute ; encore. Il était de moins en moins rare que je me prenne la tête avec mes parents, en particulier mon père. Le sujet ? Ruben. Rien d’étonnant jusque-là. En oubliant bien évidemment les études, le boulot, la façon dont j’avais déçu la famille. La tête entre les mains, je tentai de me calmer. J’avais justement rendez-vous avec Ruben à la bibliothèque. Mais sentant des larmes de rage me monter aux yeux, je me levai finalement et décidai de faire un détour pour le rejoindre, histoire de me remettre les idées en place. « Mais quand vas-tu donc arrêter de faire l’idiot ? Il ne t’apporte que des misères ! Ne me dis pas que c’est lui qui t’a influencé à faire ces… « études » ! Tu ne pourrais pas être normal, un peu ? » Je remontai les escaliers, attrapai une veste, mon portable et mon sac avant de redescendre en trombe. « Et tu vas où ? Le voir ? T’as rien de plus intelligent à faire ? » Si en temps normal je me passai de répondre une fois sur trois, cette fois-ci je me plantai devant lui. « Comme couper des animaux en morceaux tu veux dire ? » Je le vis être bouche bée ; je n’en avais cure. S’il chercha ses mots, rien de concret ne sortit. Et je m’en allais. C’était éternellement les mêmes disputes. Si plus petit les choses étaient plus soft, le fait que je ne me détachais pas de Ruben empira et le souci des études s’imposa. La cassure se fit surtout lorsque j’appris à mes parents que je ne souhaitais pas reprendre le flambeau chasseur et boucher, ni celui de fabriquant de couteaux. Si mon travail à mi-temps dans l’atelier les calma un peu, le souci n’était pas réglé pour autant.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je me dirigeai vers le parc, dans un coin isolé, où je me posai un moment et sortis mon bloc-notes et mon crayon. Je commençai à griffonner grossièrement avant de voir pointer une tête de dragon. M’arrêtant dans mon mouvement, je soupirai. Il n’y avait que ça de clair dans ma tête, les dragons. Et mes sentiments pour Aleena, mais ça, c’était autre chose. Aïe, la journée n’était pas finie… voir Ruben signifiait trouver le courage de lui dire que je sortais avec la fille qu’il détestait. Et je n’avais pas le courage d’essuyer une nouvelle dispute. Passant la main dans mes cheveux, je me reconcentrai sur le dessin. Dragon, dragon, et encore dragon. Heureusement que j’avais assez d’imagination pour en créer des différents, je ne pouvais pas aller bien loin sinon. Je terminais sa pose approximative lorsque je décidai qu’il était temps de bouger. J’avais de la marge mais j’allai me mettre sérieusement en retard si je restai là à terminer mon œuvre. Ça m’avait un peu calmé mais avec mon attitude constante, peu pouvaient savoir que j’étais énervé puis que je relativisais. Une des joies à être moi. Je fourrai mes affaires dans mon sac que je lançai sur mon épaule afin de reprendre ma route. Le nez vers le ciel, je ne faisais que peu attention à ce qui m’entourait. Mes parents, Ruben, Aleena, mes pensées étaient trop encombrées pour être claires et me donner une démarche normale. J’arrivai enfin à la bibliothèque qui me donna une douche de calme forcée. Je ne savais jamais si je me sentais apaisé ou oppressé en ce lieu, c’était réellement étrange. Agréable et désagréable à la fois. Je me plantai devant le bureau où une des employées se trouvait, et je n’eus besoin de lui demander où était Ruben pour qu’elle me lance un regard qui en disait long sur son emplacement. Les archives, évidemment. Je pinçai les lèvres en guise de sourire de salutation et de remerciement. Je n’étais pas bien doué pour ça. Je me dirigeai donc vers les archives où je savais pertinemment que Ruben trifouillait. Et ça ne loupa pas ; il était encore penché à chercher je ne savais quoi. Je m’arrêtai. « Qu’est-ce que tu veux encore nous dégoter ? » Je ne soignais pas forcément mes entrées, mais je devais bien avouer que je les aimais particulièrement. Si ça pouvait me faire oublier mes parents, je n’allais pas cracher dessus. Restait le problème Aleena…

_______________________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝ FORBIDDEN FRIENDSHIP ❞
I drift back to you in my sleep, where the fields are green and the air is sweet, where the tide falls softly at my feet, where colors dance and paint, a wild romantic masterpiece ; It knows every secret, dream and fear, it unlocks memories of younger years, no future sewn, no soil just sand ; Take me back my beloved homeland. GRIM & RUBEN IT'S ALL THAT MATTERS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | OH YEAH
toothless. i could've sworn you had teeth.


→ INSCRIT DEPUIS : 07/01/2013
→ MESSAGES : 248
→ LOGEMENT : dans une vieille grotte - non j'déconne, plus sérieusement, dans un appartement, dernier étage.
→ JOB(S) : fut un temps j'étais étudiant en histoire nordique, maintenant, simple assisant à la bibliothèque - de quoi payer le loyer.
→ HUMEUR : explosivement curieuse.



MessageSujet: Re: And a crappy new day [Ruben & Grim]   Dim 24 Mar - 19:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
uc. :niou:

_______________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'avais toujours entendu dire qu'à l'instant de votre mort, votre vie entière se déroule devant vos yeux en une fraction de seconde. Tout d'abord cet instant dure beaucoup plus longtemps qu'une fraction de seconde, il s'étend jusqu'à l'infini comme un océan de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

And a crappy new day [Ruben & Grim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grim Fandango collection Lucas art
» Grim Batol (Niveau 85)...Clean Héroïque
» estimation grim fandango sous blister
» La Bataille de Grim Batol
» Grim Lvl 6x à la Hache-Pouchecot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: A y perdre la tête-