Partagez | 
 

 Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Lun 17 Déc - 17:29

Shawn Caleb Crawley

CRÉDIT – Padmo(hora)/Google/Tumblr

« I'll give you hell and consequences for trying. »
"this is something that everyone knows"

NOM & PRÉNOMS : Crawley Shawn Caleb ♦ DATE DE NAISSANCE ET ÂGE : 06 mars 1983 - 29 ans ♦ ORIGINES : Américaines ♦ ÉTUDES : J'ai très vite arrêté mes études pour finalement suivre celle qu'il me fallait pour devenir shérif ♦ EMPLOI : Shérif ♦ STATUT : Célibataire
MES SECRETS
Je suis un joueur, pas un gros joueur mais j’aime jouer. Jeux de cartes et de dés sont pour moi un passe temps agréable. Mais attention, je ne joue jamais d’argent, les dettes peuvent s’entasser très vite, trop vite.
Tout ce qui requiert de la précision relève de la passion. Tir à l’arc, tir de précision et même les fléchettes. Vous me verrez souvent jeter des boulettes de papiers dans la poubelle du bureau pendant mes gardes.
J’ai une endurance à toute épreuve et il ne sert à rien de zigzaguer pour me semer. Que le terrain soit escarpé, accident ou non, ça n’y changera rien. Je m’entretiens, j’entretiens ma forme. Je cours quand je ne suis pas en service te je fais régulièrement du sport, natation, cardio, un peu de musculation.
Ironiquement, je fume un peu. De temps en temps seulement. Je traîne facilement une semaine avec un paquet de cigarettes.
J’ai deux chiens-loups qui se prénomment Zephire et Quartz. Ils sont d’une obéissance à toute épreuve, ils me servent parfois dans mon travail pour pister les fugitifs. Ils n’accepteront rien qui ne soit donné par moi.
La forêt ne recèle que peu de secret pour moi et je cherche bien entendu à les découvrir pour que nul ne puisse m’échapper.
Je n’ai pas de voiture mais possède une moto. Bien plus pratique pour intervenir. Je suis à l’aise sur les deux routes mais aussi sur un cheval si le besoin s’en fait sentir.
Je suis très proche du Maire et ce que je sais, elle le sait forcément puisque je lui rends des comptes en permanence. Il m’arrive de lui rendre service et la réciproque est vraie.
SI je suis aimable et tranquille en apparence. Un habitant de Taleville bien intégré, je sais parfaitement qui j’étais et qui je suis censé être. Jour après jour, je fais des suppositions sur nos braves citoyens pour en informer sa Majesté car plus que le Maire, elle reste ma Reine.
MON CARACTÈRE
Je suis réfléchi, tacticien et rotor. Je ne joue pas franc jeu, jamais. Je ne dirais pas que je n’aime pas la race humaine mais elle ne m’a pas offert beaucoup de raison pour que je m’y attache de façon excessive. J’échafaude des théories, je calcule.
Ne pas être maître de mon environnement ne me pose aucun problème. L’adaptation est une loi que nul ne peut nier. Je ne dirais pas qu’il fut facile pour moi d’entrer dans cette nouvelle existence avec mes anciens souvenirs et les neufs mais j’ai réussi à m’y faire malgré tout en très peu de temps.
Je suis obstiné et revanchard. L’échec est une chose que je ne tolère pas. Je m’en tiens à mes cibles et tant qu’elles n’ont pas été localisées ou neutralisées, elles resteront sur la liste. Je n’oublie jamais rien. Ce serait une grossière erreur que de le croire.
Je mens, c’est évident. Je mens très souvent et fort bien car c’est indispensable. Je me souviens, je ne dois donc commettre aucun impair. Je suis donc bon comédien malgré moi et surtout je suis capable de me contrôler. Petit détail obligatoire quand il faut concilier deux vies. Il faut pouvoir éviter que sentiments personnels et obligations n’entrent en collision et ne se télescopent. Je dois concilier encore et toujours, à tel point que je suis aussi bien Caleb que Shawn. Je suis cette dualité et ce paradoxe.
L’obsession, la passion… Telles sont mes talons d’Achille je crois. En effet, je suis passionné et il est difficile de m’arrêter quand je suis dans une telle phase. Il arrive souvent que la passion tourne à l’obsession. Mais l’inverse est également vrai. Tourbillon de sentiments étant souvent parfois compliqué à gérer.


CHAPTER ONE ♦ "because we all lived in a fairytale"

À L'EPOQUE TU ÉTAIS ? : Caleb Crawley, le chasseur ♦ LE CONTE : Blanche-Neige ♦ TON RÔLE DANS L'HISTOIRE : J'ai traqué Blanche-Neige et c'est la seule qui m'a filé entre les doigts, je réclame vengeance depuis. ♦ DE QUEL CÔTÉ ES-TU ? : De celui de la Reine, sans conteste. ♦ TON DERNIER SOUVENIR : Je me souviens de tout ce qui est arrivé. J'ai fait un deal.


Né dans un village dont le nom fut oublié avec le temps. Je n’étais pas destiné à me créer ma propre histoire. Un môme normal, dans une famille banale. Il n’y avait rien à dire, absolument rien. Mais un jour, je me suis perdu dans les bois. Errant à la recherche d’un sentier, je me suis enfoncé encore plus loin. La nuit tombait et je fus forcé de me trouver un abri. Personne ne risquait de me retrouver ici, beaucoup d’enfants s’étaient déjà perdus ici. Une forêt de mauvais esprits prétendait-on mais je n’y croyais pas trop. Il ne valait mieux pas que j’y crois d’ailleurs, puisque j’y étais. À sept ans, seul dans une forêt, on a peur, surtout quand on est le petit dernier d’une fratrie de six garçons et qu’on est tyrannisé par chacun d’entre eux.
Caché dans le creux d’un arbre, je regardais la nuit tomber en tentant d’oublier mon ventre qui criait famine. Rapidement, j’ai commencé à somnoler. Dormir pour oublier la faim était une bonne solution. Je m’assoupis un instant, instant qui se comptait en fait en une trentaine de minute. C’était un loup qui venait de me réveiller. Mais ce loup-là… n’était pas un loup normal. Sa fourrure était noire comme une nuit sans lune et ses yeux scintillaient comme de l’argent. Il me fixa longuement et je le senti s’insinuer dans ma tête. Bien malgré moi, j’avançais ma main pour le caresser mais rien ne se passa. Un esprit de la forêt… c’était donc vrai. Ne se formalisant pas de ma démarche, l’esprit continua son avancée dans mes pensées pour y laisser une idée, une proposition. Si je promettais de ne jamais chasser plus que de raisons, que je ne mettais pas la forêt en danger, il m’apprendrait à devenir plus fort que tous mes frères, plus fort que mon père. Je deviendrais le meilleur chasseur, le meilleur traqueur, le meilleur pisteur.
Cependant, ce marché avait un prix. La forêt devrait être ma maison, mon refuge et je devrais la protéger des intrus. Les promesses étaient si belles et le prix à payer si peu élevé que je ne réfléchis pas. J’étais le dernier, le gamin, celui dont on tentait de se débarrasser pour le coller au service du premier riche venu. À quoi bon ? Cette vie serait plus belle mais aussi plus dur. On apprend vite sur son avenir quand on vit avec autant de frères.

Dans cette forêt, je grandis tandis qu’elle-même grandissait. Les esprits veillaient à reprendre leur territoire et il n’y avait pas que des esprits de loups. Cette forêt contenait également l’esprit de certains hommes, des protecteurs. Grâce à eux, j’en appris plus que quiconque sur la nature, vivant au fil des saisons, remerciant toujours pour mes prises. Et je protégeais la forêt avec acharnement, grandissant à vive allure, apprenant à me guérir, à voler les vêtements adéquats, à chasser, à discerner les nombreux pièges qu’ils soient naturels ou non. J’en avais presque oublié que j’étais moi aussi un être humain, oublié ceux qui avaient constitué ma famille et même mon village. Ce village dont le nom a disparu, y compris de ma mémoire.
Je tombais sur des ruines alors que j’avais plus ou moins quinze ans. Les ruines de mon propre village. Je reconnus le mur de ce qui avait été ma maison, sa configuration. Il n’en restait plus grand-chose. Il avait été attaqué sans doute, peut-être brûlé ou alors laissé à l’abandon et la forêt avait repris ses droits. C’est à cette période que les esprits me firent comprendre qu’ici, je n’avais plus rien à apprendre, que j’apprendrais ailleurs mais que sous aucun prétexte, je ne devais les nommer ou alors ne le faire qu’en cas d’extrême danger. J’étais presque autant animal qu’humain à force. Devoir rejoindre un village ou une ville ne m’enchantais pas. Trop bruyant, des odeurs immondes, trop de gens. Je choisis donc un petit village se trouvant prêt d’une ville fortifiée. Ma venue ne plaisait pas mais je n’en avais rien à faire. Quand la nuit tombait, je rejoignais la forêt non loin. Elle était trop silence, il n’y avait aucun esprit ici. Je chassais pour me nourrir Revendant le surplus à des marchands ou à des habitants.

Mais un adolescent de quinze ou seize ans, bien battit, en bonne santé et fort pour son âge attire les rumeurs, les convoitises et les mesquineries. On m’accusa de vol. Ne m’y attendant pas, je n’eus pas le temps de prendre mes jambes à mon cou et me cacher. Voler… Voler quoi ? J’avais ce dont j’avais besoin, j’avais même acheté mes vêtements avec de l’argent ou en troquant.
On me traîna jusqu’au château, de lourde chaîne accrochée aux poignets. Je n’avais jamais haï l’être humain. Pas jusqu’ici du moins. Tout au plus, ils m’avaient laissé indifférents mais plus maintenant car je mesurais leur convoitise, leur envie, toute ces choses qui les avaient poussé à détruire ma forêt au point qu’elle veille se venger. Et eux me poussaient maintenant à vouloir en faire de même.
C’est en arrivant devant les portes ouvertes de la salle du trône que je me sentis piégé, comme un animal en cage. Un instinct que je n’avais jamais eu puisqu’il n’était pas humain. Mais là, je pensais comme cet esprit qui m’avait approché quand je m’étais perdu dans la forêt, pris au piège, acculé et menacé. Alors je fis la seule chose qui me vint à l’esprit. Me libérer de mes chaînes et de mes geôliers. Quelques coups bien placés furent donnés ne me laissant prisonnier que d’un seul homme, homme qui sortit son épée. Mais il n’était pas assez vif, pas assez bon, je me servis de mes chaînes comme étrangleur et lui brisais la nuque en serrant trop fort. Réflexe idiot bien entendu… je n’étais plus soupçonné de vol, j’étais maintenant un meurtrier avéré. Mais avant que l’on ne me passe au fil de l’épée ou qu’on ne me passe à tabac, je les vis tous à genoux, tous sauf moi. Je les regardais, sans comprendre ce qui venait de se passer.
Regardant autour de moi, je ne vis rien, absolument rien. En sortant des murs, je me vis adulte, je me sentais adulte. Et chacun des esprits qui m’avaient guidé, qu’il soit animal ou humain m’apparurent. J’avais ressentis leur désarroi, leur colère, leur rancune mais plus important, leur instinct. La vérité était simple. Ils avaient utilisé leur savoir pour me replongé dans ma jeunesse, me montrer ce qui était arrivé à mon prédécesseur.

Je retrouvais alors ma vie, mes souvenirs. J’avais vécu entre deux mondes en apprenant, en étant prudent. Je n’étais pas érudit, je ne savais ni lire, ni écrire mais j’étais capable de réfléchir, de m’adapter et d’agir. Au sol, la marque des fers pourtant bien présente, je me relevais. Cette fois-ci, c’était réel. Aucun esprit ne pourrait plus communiquer avec moi. J’étais leur protecteur mais je devrais agir seul, le jugement viendrait plus tard.
Ironiquement, ce que j’avais vu dans ce rêve magique éveillé m’arriva de façon à peu près similaire plus tard, bien plus tard alors que j’étais homme et adulte. Une jeune femme avait jeté son dévolu sur moi, rustre et chasseur. Ça n’avait pas plu à un jeune héritier d’une quelconque fortune et il avait trouvé un prétexte pour me traîner devant la Reine pour jugement. J’avais contenu mon instinct mais une bousculade de trop mis le feu au poudre. Je ne tuais pas l’homme, je le mis K.O. alors que la Reine entrait dans la pièce. Elle me toisa longuement, moi et l’homme à terre ainsi que ceux qui me tenait en respect de leur lame. Pourtant, je ne plierais pas. C’est alors qu’elle se mit à me parler comme à un égal. « Serais-tu prêt à prendre sa vie si je te le demandais ? » Je lui répondis. « Sa vie ou sa mort me sont égales. La vie de chacun ne m’importe pas. Si je dois le tuer, je le tue. » Elle eut un sourire léger. « Alors tue cet homme Chasseur. Tue-le parce que sa mort compte plus que sa vie, je l’attendais justement pour qu’il réponde de ses actes. » Je le regardais, toujours inconscient. « Je me moque de ta justice, de tes raisons. Je le tuerais parce que j’ai mes raisons et je ne tuerais jamais si je n’en ai pas. » Mais je n’agissais pas. « Hésiterais-tu Chasseur ? » Je la regardais comme si elle était une chose curieuse, ce qu’elle était sous mon regard. « Il doit voir sa mort arriver et la subir, d’autres le jugeront pour moi. » C’est elle qui fut surprise. « Et qui sont tes juges ? » Ce fut mon tour de sourire. « Je ne peux les nommer mais ils jugeront tous ceux qui les auront rencontré. Toi et moi compris ma Reine. » L’homme finit par se réveiller après une longue attente silencieuse où aucun témoins ne fut tenté de sortir même si certains paraissaient scandalisé par la tournure des événements. J’exécutais donc ma cible rapidement et sans ciller.

La suite n’est pas importante mais j’ai tué bien des fois et refusé de le faire bien d’autre fois. Cependant, je fus fidèle à cette femme qui m’avait appelé Chasseur ce jour-là. Et quand elle me donna ma plus belle cible, celle-ci pu s’échapper. Le goût amer de l’échec hante encore ma bouche. Aussi, ma requête fut simple quand ma Reine me parla de son projet. Être le même, rester identique pour pouvoir la traquer elle… Elle que je n’avais pu avoir et ramener à la Reine.
Je ne m’étais pas détourner de mes origines profondes, non. J’avais muté, j’étais différent et ma mission s’était étendue et puis surtout, je savais que j’avais Leur approbation, sinon… je serais mort.

CHAPTER TWO ♦ "now, we are trapped in a curse"


Taleville… Quelle invention magnifique que cette ville. Non pas que je haïssais ces pauvres âmes autant que Regina, non. J’étais indifférent. Je ne manquais pas de sentiments. Comme beaucoup de gens, je restais ému devant un bébé chien, j’aimais les belles choses, bref, j’avais un cœur contrairement à ce que les histoires colportaient à mon sujet. Mais voir tout ce monde vivre sa vie me faisait sourire. J’étais privilégié même si comme tout le monde, j’ai mon histoire. Un frère plus âgé, une sœur plus jeune, un père absent et une mère distante. Famille soudée et unie… ô joie ! Je préférais de loin ma famille disparue à dire vrai. Évidement, je ne me suis pas souvenu de grand-chose tout de suite. L’esprit n’est pas fait pour encaisser pareil choc d’un coup. J’ai été mis à l’écart un moment le temps d’assimiler mes deux vies et ça n’a pas été une mince affaire.
Je suis censé être le fils qui n’avait aucun avenir mais qui a réussi dans son domaine, un peu à l’image du fils prodigue sauf que celui qui est censé être mon père s’en tamponne, tout comme je me fous de sa propre vie. Mes forêts me manquent, les esprits aussi… Pourtant, cette vie à son avantage, j’y suis bien plus instruit que je ne l’étais à l’origine et puis il y a mes chiens, deux magnifiques bêtes que je chéris infiniment. Mais revenons-en à mon histoire actuelle.

Comme je le disais, une famille pas très unies, des relations houleuses, des études avortées et puis le fils prodigue qui a trouvé sa voie dans les forces de l’ordre. À cinq ans, je suis censé m’être perdu dans les bois. À onze ans, je suis tombé d’un arbre et je me suis cassé le pied gauche et le bras droit. À treize ans, je me suis cassé trois doigts en voulant aider un chat à descendre d’un arbre. J’ai eu mon permis au deuxième essai. J’ai arrêté les cours peu après. J’ai passé le permis moto du premier coup et j’ai fait des petits boulots pour la payer cash. Vers mes vingt-deux ans j’ai passé les tests pour entrer dans les forces de l’ordre et j’ai monté les échelons pour finalement devenir shérif. Si ça ce n’est pas une belle vie sur mesure…
Non, ce qui est vraiment intéressant est arrivé il y a quelques mois maintenant. Un étranger, un véritable étranger à Taleville ou plutôt… une étrangère. Hors, avec la malédiction, la chose était censée ne pas se produire. Chaque habitant était maudit et rien ne devait venir interférer. Sauf qu’une étrangère, il y en avait bel et bien une. Une jeune femme à qui le vieux bonhomme du lac confia son commerce. De quoi me rendre perplexe et curieux. Pourtant, j’avais d’autres chats à fouetter et puis mine de rien. Un étranger, ça n’était pas la mort, tant que ça n’était qu’un étranger… Je gardais l’œil ouvert, je prévins ma Reine, ou Regina, comme on veut. Je ne pouvais évidement pas empêcher les gens de rentrer en ville mais je pouvais au moins les surveiller. Sauf qu’elle ne fut pas la seule, deux autres suivirent. Même tranche d’âge ou presque, adoption, envie soudaine de rester ici ou obligation pour cause de mécanique automobile capricieuse… Beaucoup de coïncidences déplaisantes.
J’avais à peine commencé à me renseigner qu’il fallut que Chandler foute la pagaille en se prenant pour Arsène Lupin. Et puis ce Loup… sans cesse à balancer des potins. Il était une de mes cibles prioritaires celui-là. J’aurais sa peau. Pire encore, après les étrangères, le vol de Chandler, les commérages du Loup, nous avions un cadavre venu de nulle part. J’avais commencé à me demander si tout n’était pas lié mais je n’avais pas eu le temps de me reposer sur mes lauriers puisque fort de son nouveau statut de repris de justice, Chandler remit le couvert en tentant de se venger. En tant que shérif, je n’étais plus du tout tranquille, j’avais même un travail bien plus conséquent qui m’attendait en perspective. Retrouver Chandler, en apprendre davantage sur ces inconnus, tout en surveillant nos braves habitants pour qui je devais faire régner ordre et loi.

Mon lointain passé me manquait de plus en plus, je n’ai jamais autant souhaité que maintenant redevenir le Chasseur. Celui qui cible, qui poursuit, qui traque et qui tue si besoin mais dans cette vie, cela ne se peut ou du moins, plus de la même manière… Je reste malgré tout celui que j’étais et les nouveaux outils ne dont que renforcer celui que j’étais…


"you and no one else"


QUI ES-TU ? : Luny, Padmo(hora) ♦ CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Taylor SEXY Kitsch ♦ AVEZ-VOUS PRIS UN SCÉNARIO ? : Que dalle ♦ COMMENT TU ES TOMBÉE SUR LE FORUM ? : Bah... c'est jamais que mon QC ♦ UN MOT EN PLUS ? : Cey encore moa, tahvu !


Dernière édition par Shawn C. Crawley le Mar 18 Déc - 20:45, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Lun 17 Déc - 17:29

Rebienvenue ;-)

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Lun 17 Déc - 17:30

Spencoco qui bienvenute plus vite que son ombre ! Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Admin | I'M THE BOSS
« I wanna see what life is, with you »


→ INSCRIT DEPUIS : 01/06/2012
→ MESSAGES : 753
→ LOGEMENT : En colocation dans une maison du centre-ville avec Ayden (Aladdin) et Jorden (Abu)
→ JOB(S) : Dresseuse de tigres de la réserve du parc municipal
→ HUMEUR : CEY PO UN TEMPS A METTRE UN TIGRE DEHORS ! /BOUM



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Lun 17 Déc - 17:30

Des bébés. Mais tellement d'bébés ! *se barre*

EDIT : C'est clair, j'allais dire la même, trop forte la Elo xD

_______________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://search-games.forums-actifs.com/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Lun 17 Déc - 17:31

Carrément quoi. (Et cey ok pour les bébés bien sûr )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Lun 17 Déc - 17:49

Bienvenue !

Moi aussi je veux des bébés !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Lun 17 Déc - 17:57

Je vous ferais des bébés à vous deux, j'ai la morale douteuse

EDIT : Mais j'en ferais plus à Harysta quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Mar 18 Déc - 19:37

rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Mar 18 Déc - 19:39

Merchi beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
JUDE-MEI Ϟ to believe in an another world


→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 1418
→ LOGEMENT : elle habite à présent dans une petite maison de quartier
→ JOB(S) : photographe professionnel travaillant pour le Daily Tale
→ HUMEUR : Très mauvaise, au plus bas.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Mar 18 Déc - 20:04

    Bon je te l'ai déjà dis sur msn, mais rebienvenue beau goss
    Et excellent choix de perso

_______________________________


    L'AMOUR EST LE PLUS PUISSANT DES POUVOIRS.On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Mar 18 Déc - 20:07

Merci beaucoup miss !
Revenir en haut Aller en bas
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Mer 19 Déc - 21:44

J'aime savourer les longues fiches! Tu le sais :-) Demain je m'occupe de toi !
(ouais, j'ai un dernier cours et après VACANCE)

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Mer 19 Déc - 21:53

Prends ton temps ma spencoco ! En plus, j'ai un truc à te demander.
Revenir en haut Aller en bas


→ INSCRIT DEPUIS : 08/11/2012
→ MESSAGES : 449
→ LOGEMENT : Une petite bicoque près de la forêt
→ JOB(S) : Membre du Conseil de Taleville
→ HUMEUR : SANG(sationnel)



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Jeu 20 Déc - 17:31

Coucou... Le chasseur de blanche neige... ça promet d'être intéressant

_______________________________


Ne te laisse pas vaincre par le mal,
mais triomphe du mal par le bien...foutaise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Ven 21 Déc - 10:59

Halala, Regina va kiffé son petit chasseur !! Rebienvenue !



TU ES OFFICIELLEMENT ACCEPTE A TALEVILLE ♦ "tu peux passer ton chemin cher ami."


Votre fiche a été validée et nous vous félicitons. Vous pouvez donc commencer le jeu, car les portes de la ville vous sont désormais ouvertes. A partir de maintenant, vous pouvez vous promener où bon vous semble. N'hésitez pas à aller faire un tour dans votre répertoire et ainsi trouver ce dont vous avez besoin pour faire des rencontres surprenantes et vivre à Taleville sans problème.

Si vous avez un problème, madame le maire sera ravie de vous RECEVOIR.


_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies   Aujourd'hui à 21:14

Revenir en haut Aller en bas
 

Shawn C. Crawley ▬ Dirty little secret, dirty little lies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Black Eyed Peas - The Time (the dirty bit)
» Dirty lucky..............
» Besoin d'une traduction pour "Dirty Split"
» Y do you talk dirty to me?
» Dirty Drivin'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: "Casse toi p'tit !"-