Partagez | 
 

 Une nouvelle rencontre[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


→ INSCRIT DEPUIS : 08/11/2012
→ MESSAGES : 449
→ LOGEMENT : Une petite bicoque près de la forêt
→ JOB(S) : Membre du Conseil de Taleville
→ HUMEUR : SANG(sationnel)



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Une nouvelle rencontre[terminé]   Sam 1 Déc - 20:23

Une nouvelle rencontre


La température est loin d'être agréable à présent et même en remontant le col de mon long manteau, j'ai toujours aussi froid, comme à chaque fois d'ailleurs. L'impression de déjà-vu s'est peu à peu transformer en une triste rengaine qui se joue et se rejoue lorsque mes yeux se ferment et que je sombre.
Il fait nuit, une nuit froide et sombre, où le ciel est noir ébène, où les étoiles se meurent cachées dans les ténèbres. La pluie tombe violemment et les éclaires viennent déchirer avec force le sombre horizon sans fin qui se dessine devant moi. J'avance, perdu, sans savoir où le chemin que j'empreinte, va me mener. Je m'étonne toujours de ne pas voir de la buée émaner de ma bouche à chaque expiration. Ma marche est rapide, peu à peu je me rends compte que je suis entouré de neige, ce qui explique mon entrave et ma difficulté à avancer plus vite.
Puis il y a une cette brume, qui épouse avec facilité les ténèbres, elle avance inexorablement vers moi et engouffre tout sur son passage, telle une vague que l'on ne peut arrêter.
Mon regard humidifié par le froid se perd alors au loin et je découvre alors perché sur les hauteurs, un château qui surplombe un royaume endormi. Puis j'entends des voix, toujours les mêmes, qui répètent inlassablement la même chose

-Tu es un monstre, un réprouvé, un rejeté, une personne à craindre, mais aussi à plaindre.

J'avance doucement dans la neige, les voix deviennent plus forte et me saisissent d'effroi par leur omniprésence inquiétante.

-Certain on dit de toi que la souffrance qui t'entoure, fait de toi ! l'être le plus malheureux de tous.

Plusieurs gouttes de sang tombent sur la pale neige

-Ils disent que tu es un être affublé d'un double malfaisant qui détruit la meilleure part de toi. Tu n'es pas Hyde en Jekyll...

Les voix sont à présent trop proches pour être ignorées, je me retourne alors et je ne peux éviter le coup qui s'abat sur moi. Une silhouette "capuchée" m'enfonce un morceau de bois en plein coeur

-MEURS ! ! !
-Aaaaaaah ! ! ! !

Encore une fois je me réveille le souffle coupé, mon rythme cardiaque s'emballe, mon torse et mon visage sont couverts de sueur comme à chaque fois que je fais ce cauchemar sans queue ni tête.
Je tire l'épaisse couverture et me lève avec difficulté pour rejoindre l'armoire où je range ma bouteille de whisky.
Encore une fois pour m'apaiser je me sers un fond de verre que je bois cul sec, puis une fois le verre posé je m'approche de la grande et seule fenêtre qui se trouve dans ma chambre. J'écarte du bout des doigts les épais rideaux rouges et j'observe ce qui se passe à l'extérieur.
Et que se passe-t-il ? Rien, la forêt est déserte et les habitants du cimetière sont toujours aussi morts. Rien de bien réjouissant en somme. Le temps est quant à lui moyennement acceptable, de plus nous sommes en hiver ce qui signifie que la nuit va vite tomber. Ca tombe bien, il faut que j'aille fairequelque emplettes, car mon frigo crit famine depuis quelque temps.
Mais avant toute chose il faut que je m'habille le plus normalement possible pour éviter les regards incessants des habitants de Taleville. Je ne suis pas idiot, je sais qu'il se dit des choses peu agréables sur moi, alors je ne vais pas leur tendre le bâton pour me battre en enfilant un costume deux pièces simplement pour aller faire quelque courses.
Je me dirige à présent vers ce qui ressemble à un dressing. Un jean, une chemise blanche, un gilet noir et une veste de la même couleur, devraient faire l'affaire je pense.
Donc après une bonne douche j'enfile le tout et je quitte à regret ma demeure et je marche vers Main Street . Je continue de marcher et je passe devant la pizzéria où travail cette charmante Lizbeth. J'aurai bien aimé franchir la porte du commerce pour aller la saluer, mais je préfère éviter de telles familiarités.
Je reprends donc mon chemin et rejoins la boutique de l'épicier. Je pousse la porte, le regard du commerçant se pose sur moi ce qui m'oblige à lui lancer un...

-Bonsoir !

...qui je l'avoue est discret et peu expressif. Une fois la formule de politesse délivrée, je me rends dans les différentes allées afin de commencer à faire mes emplettes. Mon regard se pers sur les différents étales. Je commence par les produits déjà préparés, car je suis loin d'être un excellant cuisinier.
Plusieurs personnes passent dans le rayon, ce qui m'oblige à faire preuve de politesse pour ne pas passer pour un sauvage.

© Chieuze


_______________________________


Ne te laisse pas vaincre par le mal,
mais triomphe du mal par le bien...foutaise



Dernière édition par Connor Stoker le Mar 28 Mai - 16:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Dim 2 Déc - 11:34


“ – Le savoir est le plus grand des pouvoirs,
et n'ignorer votre personne est pour moi une faiblesse.
à Gemma la Bonne fée.


La lourde porte se ferme, petit à petit, doucement, effleurant le sol avec une lenteur presque stressante jusqu'à ce qu'elle touche enfin l'extrémité de la fermeture et qu'un grondement retenti. Jouant avec des clefs, le maire de Taleville montait un à un les escaliers jusqu'à arriver dans les couloirs de sa maison. Elle laissa sa main glissait le long de la rempart en bois avant de s'arrêter devant un miroir. Elle se fixa un moment, un léger moment avant de remettre du rouge à lèvre et de vérifier ses cheveux. Sa robe bleue nuit lui donnait un air très flatteur et sa petite veste noire faisait de son look quelque chose de très sobre. Le son de ses talons résonna de nouveau dans la grande bâtisse jusqu'à ce qu'elle décide de sortir, une sacoche à la main, le journal locale dans l'autre. La porte de l'entrée se ferma et on aperçut le maire partir à son travail, comme chaque matin, prête à affronter les aléas du métier qu'elle occupait depuis un grand nombre d'années. Depuis quelque temps il y a des choses dans la ville qui mettait Regina de très mauvaise humeur. Des personnes en particulier avaient attiré son attention. Des personnes, il fallait l'avouer, dont elle se méfiait et étrangement le journal de ce mois-ci semblait très pratique. En effet une certaine rubrique avait décidé de se concentrer uniquement sur celles et ceux qui posaient légèrement problème. Il fallait absolument qu'elle trouve un moyen de remettre les choses dans l'ordre. Et pour cela il faudrait les faire partir, les uns après les autres. Peu importe ce qui les avaient conduit ici, Regina allait trouver comment les faire disparaitre et certains de ses plans étaient déjà en marche.

Tout en prenant son petit déjeuner, dans l'un des cafés de la ville, elle pris un malin plaisir à lire les écrits du papier qu'elle avait trouvé dans sa boite aux lettres ce matin-là. Alors qu'elle finissait de boire son café, une forme s'installa devant elle. Regina leva les yeux vers la personne qui s'était installé et fut surprise d'y reconnaitre son ami le rédacteur en chef avec qui elle partagea une conversation des plus agréables.

« - On en rediscutera une prochaine fois, Weber. » Elle paya ce qu'elle devait tout en quittant le café. Un sourire malin sur le visage. La journée fut longue, mais pas inintéressante. Quand elle termina ce qu'elle devait faire, elle eut juste le temps de passer à la pizzéria pour rentrer. Lizbeth avait toujours été une amie, du moins dans ce monde-là. En entrant, prête à prendre sa commande qu'elle dégusterait chez elle, elle surprit alors une tignasse rousse discuter tranquillement à une table avec la jeune demoiselle. La curiosité était une chose auquelle on ne peut échapper. Alors que Regina salua par un sourire Lizbeth, elle se retourna pour payer laissant les deux demoiselles continuaient de parler... et elle parlait d'un homme.

Un homme dont Regina Ignorait tout.

[...]

« - Bonsoir Madame le maire ! » Saluant chaleureusement l'épicier, Regina attrapa un petit panier prêt à faire ses courses. Il y a parfois des jours où elle est aussi été une simple habitante de la ville. Elle était loin de payer des bonnes pour ce genre de choses, ce n'était pas une reine, ici. Mais Regina n'était pas là pour remplir son frigo, non, elle l'avait juste aperçu par un heureux hasard alors qu'elle rentrait en voiture. Son long manteau noir, traversant la route pour rejoindre la rue de l'épicier. Elle ne pouvait pas laisserune telle occasion de s'approcher de cet inconnu. Elle avait beaux chercher, en dehors de certaines rumeurs, elle ne savait rien et il faut dire que c'était toujours très frustrant de rien savoir. Elle remplit son panier de pomme et quand elle se retourna, se bouscula légèrement à cet étranger. Des pommes rouges tombèrent sur le sol.

« - Oh, Pardonnez-moi. Je suis tellement maladroite. » Elle se baissa pour ramasser les pommes qui gisaient dans le sol, comme si tout ceci était réellement accidentel. Bien que d'un point de vue extérieur c'était exactement ce qu'on croirait.

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 08/11/2012
→ MESSAGES : 449
→ LOGEMENT : Une petite bicoque près de la forêt
→ JOB(S) : Membre du Conseil de Taleville
→ HUMEUR : SANG(sationnel)



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Dim 2 Déc - 13:51

Une nouvelle rencontre


Connor faisait de son mieux pour être le plus indépendant possible, mais il n'est jamais facile d'abandonner de bonnes vieilles habitudes. Quand ses parents étaient encore en vie, d'après ses souvenirs, ils employaient à temps pleins des personnes qui s'occupaient de ces petites besognes. Ainsi Connor n'avait pas à se soucier de devoir remplir le garde-manger.
Aujourd'hui les choses avaient inéluctablement changé. Les parents de Connor n'étaient plus et les serviteurs avaient désertés le manoir comme la peste, laissant le dernier Stoker seul.

Connor tenait toujours son panier qu'il avait à peine remplis. Chaque minute passées en ces lieux l'agaçait au plus haut point. Il haussa les épaules, soupira longuement et continua de se balader à travers les quelques rayons de la boutique.
Il croisa sur sa route deux jeunes femmes, elles aussi armées de leur panier à provision. Elles cessèrent de discuter lorsque celui qu'on nommait "l'étranger" passa devant elle, leur regard en disait long sur ce qu'elles pensaient de cet homme connu de bien peu de personnes en ville.
Excédé par un tel comportement, Stoker fit volte-face et lança un regard accusateur en direction des deux jeunes femmes.

-C'est quoi votre problème ?

En guise de réponse, les deux jeunes femmes préférèrent quitter le rayon, Connor roula des yeux et pris une brique de soupe à la tomate qu'il glissa sans conviction dans son panier. Il continua sa quête alimentaire et opta pour quelques légumes, des boites de conserves, du café.
Au loin son attention se porta sur l'étalage de pommes rouges. Une couleur qui l'attirait étonnamment depuis des années. Il avança vers les fruits, pris un sac plastique et commença à se servir. Il allait se tourner pour peser le tout quand soudain il bouscula une autre personne qui avait elle aussi opté pour ces magnifiques pommes rouges.
Les fruits quittèrent le panier de la jeune femme et jonchèrent le sol.

- Oh, Pardonnez-moi. Je suis tellement maladroite.
-Ce n'est pas grave, je vous en prie !

Connor se redressa et porta son regard sur la personne qu'il avait maladroitement bousculé.

-Madame le maire ?

Il fut surpris de tomber sur elle, car il avait plus l'habitude de la voir dans le journal. D'abord surprit, il fut troublé par Regina qui venait de se baisser pour ramasser les pommes qui traînaient par terre. à présent. Stoker posa son panier à provision sur le côté et se baissa pour en faire de même

-Non-laissez, je vais ramasser !

Il attrapa quelques pommes qu'il remit dans le panier de Regina.

- Qui aurait cru voir Madame le Maire faire ses emplettes dans l'épicerie du coin ?

Il n'était pas très bavard d'habitude, mais peut-être que cette bousculade « accidentelle » était propice à la conversation. Il attrapa les dernières pommes qui étaient à terre et les plaça dans le panier.

-Voilà ! Vous devriez les passer à l'eau, une fois rentré chez vous.


© Chieuze


_______________________________


Ne te laisse pas vaincre par le mal,
mais triomphe du mal par le bien...foutaise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Ven 7 Déc - 13:56


“ – Le savoir est le plus grand des pouvoirs,
et n'ignorer votre personne est pour moi une faiblesse.
Connor & Regina


-Ce n'est pas grave, je vous en prie !

Premier point à noter, cet homme était tout de même poli. Regina s'était baissé pour ramasser les pommes qu'elle venait de faire tomber. Elles étaient d'un beau rouge en y regardant de plus près. Visiblement, l'inconnu semblait connaitre le maire. En même temps, Regina ne passait pas inaperçu dans la ville, après tout elle faisait correctement son travail et tenait se rôle depuis bien longtemps déjà. Il se baisse à son tour, prêt à aider Regina surprise d'un tel geste. C'était donc quelqu'un de plutôt bien pour le moment et même si cela faisait deux secondes qu'ils venaient de se croisaient, Regina savait plus ou moins reconnaitre le bien du mal. A moins que comme elle, il s'amuse à garder une certaine apparence.

« - Merci, c'est gentil à vous. » Elle ramassa une pomme alors que lui en ramassai plusieurs pour les remettre dans le petit panier du maire. - Qui aurait cru voir Madame le Maire faire ses emplettes dans l'épicerie du coin ? Elle lui offrit un sourire face à sa question, visiblement il n'avait pas réellement ce côté étrange, mystérieux qu'il laissait paraitre vu sa convivialité. « - Je suis avant tout, une femme comme une autre. » Il attrapa la dernière pomme et ils purent se remettre debout. Il ajouta qu'elle devrait les passer sous l'eau en rentant. « - Je n'y manquerais pas. Merci à vous. »

Le contact était lancé. Regina avait désormais le contrôle sur la situation. Elle pouvait lançer une nouvelle conversation, être curieuse, montré une facette intimidé et curieuse de sa personne. Bref, elle pouvait à présent commencer à collecter des informations sur cette étrange personne. Mais bon sang, qui était-il. Tout en affichant une mine curieuse, perplexe presque elle avoua :

« - C'est étrange, je ne vous ai jamais vus dans le coin, venez-vous d'arriver en ville ? » comme si elle trouvait devant un potentiel touriste, elle afficha un sourire ravit à la fin de sa phrase. Il y avait quelque chose chez lui d'assez attractif. Elle ne saurait dire quoi, mais il était évident qu'elle ne le laisserait pas partir sans en savoir plus. Un nom, un lieu, n'importe quoi pour savoir si oui ou non cet homme pouvait poser problème à la malédiction ou si, comme les autres, il fait partie des maudits. Regina ne prétendait pas connaitre tous les habitants de la ville, mais elle savait très bien ceux qu'elle devait surveiller. Et certains n'étaient riens de plus que de simples villageois, d'autre avait tout de même une grande importance.

Et si cet homme vivait dans les bois, il ne pouvait être un simple villageois maudit, non. Il était peut-être aussi charmant que la bête...

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 08/11/2012
→ MESSAGES : 449
→ LOGEMENT : Une petite bicoque près de la forêt
→ JOB(S) : Membre du Conseil de Taleville
→ HUMEUR : SANG(sationnel)



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Sam 15 Déc - 18:30

Une nouvelle rencontre


Spoiler:
 

- Qui aurait cru voir Madame le Maire faire ses emplettes dans l'épicerie du coin ?
Regina continuait de ramasser les pommes qui traînaient à terre, elle ne put s'empêcher de sourire face à la question de son interlocuteur. Connor en profita pour l'observer tout en l'aidant. Avec le temps il avait appris à écouter, mais surtout à observer, ce qui était devenu l'une de ses principales distractions. Quelque chose l'intriguait chez la jeune femme accessoirement maire de Taleville. Il continua de lui lancer de légers regards, mais il ne trouvait aucune explication face à ce qu'il ressentait à l'instant présent.
Une fois la dernière pomme déposée dans le panier de Regina, Connor se releva avec difficulté puis reprit sa canne qu'il avait laissé sur le côté afin de pouvoir aider madame le Maire.
-Voilà ! Vous devriez les passer à l'eau, une fois rentré chez vous.
- Je n'y manquerais pas. Merci à vous.
Ils étaient à présent debout, face à face, un léger silence s'instaura entre eux.
Connor était légèrement mal à l'aise, il se sentait observé, épié même. Les quelques clients de l'épicerie ne manquaient pas de poser sur lui divers regards tous plus médisants les uns que les autres. Outrepassant la politesse et la retenue Connor se permit de leur rendre leur médisance en leur offrant le plus sombre de ses regards, ce qui ne put échapper à Regina.


Connor avait beau connaître l'identité de la personne qui était en face de lui, il savait néanmoins qu'il était fort peu probable que Regina sache qui était en face d'elle. Peut-être avait-elle simplement entendu les murmures ou autres rumeurs lancées à son sujet, mais la probabilité qu'elle connaisse ne serait-ce que son nom était faible, très faible.
Malgré tout, Connor avait envie de poursuivre la discussion avec madame le Maire, il sentait quelque chose émanait de cette femme, trop sûre d'elle.
Elle aussi suscitait le mystère, elle aussi était observée, sauf qu'à l'inverse de Connor, on ne lisait pas la médisance, la haine dans les regards se posant sur elle, non les gens semblaient la respecter, la craindre même. Mais pourquoi ? Pourquoi une femme aussi charmante suscitait-elle autant de peur ?
L'envie d'en savoir plus était presque devenue irrépressible aux yeux de Connor qui vit à présent dans le regard de Regina, une certaine perplexité ce qui eut pour effet de l'intriguer davantage.
Madame le Maire satisfaite de son effet lui lança une brève interrogation qui traduisait une curiosité à peine feinte.
- C'est étrange, je ne vous ai jamais vus dans le coin, venez-vous d'arriver en ville ?
Connor baissa légèrement la tête puis reprit en main son panier de courses. Une question, elle venait de lancer une interrogation, Connor comprit alors qu'elle ignorait jusqu'à son identité. C'était plutôt une bonne chose, depuis le temps il s'était accommodé du mystère qu'il suscitait auprès des autres, cela lui conférait une sensation de supériorité qui lui était très agréable. Il savait par conséquent qu'il pouvait en jouer et surtout face à madame le Maire en personne.
Il ne ménagea pas ses effets afin d'entretenir le mystère, il se permit donc un léger soupire traduisant une fausse gêne, puis il s'appuya sur sa canne. Il serrait tellement fort le pommeau en argent de sa canne, que sa phalange se mit à blanchir de plus en plus. Son regard noisette était intensément sombre, son sourire n'était plus qu'une esquisse sur son visage pale, il avança d'un pas s'aidant de sa canne.
-Je pourrais me sentir offusqué par le simple fait que le maire de la ville me prenne pour un simple touriste. Voyez-vous j'aime la discrétion et surtout la tranquillité.
Il était décidé à la faire languir, il passa alors devant elle et rejoignit la caisse où l'épicier détailla un à un ses articles, c'est-à-dire quelques légumes, des boîtes de conserves, du café et les fameuses pommes rouges sang ramassé quelques secondes auparavant.
Madame le Maire s'approcha à nouveau, Connor rangeait ses courses sans lui prêtait le moindre regard, il ne put néanmoins s'empêcher de rajouter.
-Vous avez en charge une grande ville qu'à vue d'oeil vous ne semblez pas connaître aussi bien que vous ne le devrier madame le maire.
L'épicier se contenta d'énoncer timidement la somme à payer. Connor régla rapidement la note et s'en alla sans attendre, le bruit de sa canne frappant le sol résonnait dans toute la boutique.
Il sortit enfin, remonta le col de son long manteau et rejoignit le trottoir, il pleuvait encore.


© Chieuze


_______________________________


Ne te laisse pas vaincre par le mal,
mais triomphe du mal par le bien...foutaise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Ven 21 Déc - 20:20


“ – Le savoir est le plus grand des pouvoirs,
et n'ignorer votre personne est pour moi une faiblesse.
à Gemma la Bonne fée.


C'était comme si tout était très naturel. Faire tomber des pommes, les ramasser, discuter. C'était comme si chaque geste, chaque mouvement était prédestiné à intervenir. Tout aurait-il donc était calculé, planifié ? Le maire attrapa une des pommes qu'elle venait de faire tomber sans vraiment prendre le temps de regarder l'étranger qui se trouvait devant elle. Car oui, pour elle il n'était rien de plus qu'un étranger. Elle ne l'avait jamais vu, jamais entendu. Un mystère planait autour de cette personne et il fallait le dire, le maire ne supportait pas ça. Lorsque toutes les pommes retrouvèrent leurs places dans le panier, ils se relevèrent et Connor reprit sa canne. Le maire fut enfin le regarder de plus près. L'observer et le silence ne manqua pas de retomber. Sans doute devait-il être mal à l'aise devant le maire de la ville, ce qui serait logique. Regina elle n'était pas mal à l'aise, juste terriblement curieuse et impatiente. Etrangement les clients qui étaient dans le coin ne manquait de les fixer de temps à autres. Quel manque de politesse. Mais le plus surprenant sans doute était le regard de Connor.

Il y avait quelque chose chez lui de maléfique. De mauvais. Une aura étrangement noire. Ce n'était pas rassurant, ni réconfortant. C'était même très risqué de se rendre compte qu'une possible force du mal lui ai échappé durant la création de la malédiction. Un allié qui lui aurait glissé entre les mains pour possiblement devenir un ennemi. Mais il ne fallait pas jeter de conclusion trop hâtive, car dans ce monde-ci, Regina avait le plein pouvoir, le contrôle total sur tout ce qui se déroulait autour d'elle. Alors qu'elle lança un bref sourire à l'un des clients qu'elle croisait souvent à la librairie, elle reposa ses yeux sur Connor, une question brulante aux lèvres. La question paraissait bête, mais était la plus logique qu'un Maire puisse sortir à un étranger qu'elle n'avait jamais croisé. Le panier au bras, Regina attendait une réponse, sans pour autant retirer le léger sourire qui était sur son visage. La manière dont elle parlait et se montrer aux yeux des autres étaient toujours la même. Elle faisait en sorte d'avoir la confiance de tout le monde et un sourire pouvait l'aider à accomplir cette tâche avec beaucoup de faciliter.

La réaction que lui offrit alors Connor surpris alors Regina. Il s'appuya sur sa canne, tout en soupirant légèrement. L'aurait-elle vexé d'une certaine manière, avec sa simple et innocente question ? Il s'avança alors d'un pas et au vu de son regard le maire compris qu'il était loin d'être satisfait par cette question et par le fait que le Maire ignorait qui il était. Bah voyons ! C'était qui encore ce crétin qui croyait être le centre de l'univers.

« - Eh bien, il semblerait que votre discrétion soit telle que votre nom n'est jamais parvenu à mes oreilles. » Ne jamais paraitre énervé ou en colère parce qu'un type refuse de vous répondre directement. Si Monsieur ne veut rien dire, ce n'était pas un problème. Regina avait ses propres techniques, ses propres méthodes. Connor passa alors devant elle pour rejoindre le caissier et payer ce qu'il était venu chercher. Oh non, on ne part pas si vite l'ami ! Regina ne manqua pas de faire un pas, elle avait encore beaucoup à dire, mais étrangement c'est lui qui parla en premier. Bah voyons, il voulait peut-être prendre sa place. « - Je connais cette ville mieux que quiconque, croyez-moi. » Elle ne rajouta rien, elle venait de parler pour elle-même. Il venait de partir sans un bruit. Et une fois qu'il était dehors elle tendit son panier au cassier afin de payer les pommes et de sortir à son tour. Une fois dehors, elle leva la tête en direction du ciel. Il pleuvait. Pas fortement, mais doucement. De légères gouttes de pluie lui caressait le visage et il fallait dire que Regina adorait ça. Le bruit d'une canne contre le sol lui rappela alors qu'elle n'avait toujours pas découvert l'identité de cette personne et elle n'allait pas le suivre pour le savoir. Elle se dirigea vers sa voiture, fit le tour du rond point et quand elle aperçut Connor plus loin, ralenti de manière à ce qu'en baissant la vitre elle puisse lui parler.


« - Voulez-vous que je vous ramène ? » Elle n'avait pas crié, mais presque. Histoire qu'il l'entende. Qu'il s'arrête, qu'il la regarde et que naturellement, il refuse. Elle le voyait mal dire oui, car si Connor voulait garder le mystère sur son identité, alors il refuserait que le maire découvre où il habite. Cependant, Regina s'en fichait. Si visiblement il a toujours vécu à Taleville, alors il ne peut pas partir d'ici. Il doit vivre là, quelque part et sans doute lui serait-il facile de découvrir sa propriété. « - Où alors voudriez-vous que je me fasse pardonner pour mon ignorance en vous offrant un verre ? J'ai de très bonne bouteille de vin qui ne demande que d'être bu. » Elle afficha un large sourire, non pas pour qu'il accepte, mais seulement parce qu'elle adorait le vin. Et que l'occasion d'ouvrir une bouteille se faisait de plus en plus rare.

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 08/11/2012
→ MESSAGES : 449
→ LOGEMENT : Une petite bicoque près de la forêt
→ JOB(S) : Membre du Conseil de Taleville
→ HUMEUR : SANG(sationnel)



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Dim 23 Déc - 23:24

Une nouvelle rencontre




L'appui sur le pommeau de sa canne restait ferme, sa démarche l'était moins. Connor, aussi loin qu'il puisse s'en souvenir, avait toujours eu cette canne pour l'accompagner dans ses déplacements. Néanmoins, il était tout bonnement incapable de se rappeler ce qui lui avait causé cette profonde blessure.

Il y avait bien eu ce tragique accident de voiture survenue quelques années auparavant. Quelques brefs éléments lui revenaient en mémoire. Une nuit, de la pluie, une route déserte, puis il y avait cette voiture qui malheureuse-ment n'avait pu éviter cet homme sorti de nulle part.
Puis une petite fille éloignée de ses deux parents sans vie. Son regard azur était lourd et elle pleurait à chaudes larmes.
Connor était resté auprès d'elle, malgré le fait qu'il était lui-même blessé. La voiture n'avait pu l'éviter lorsqu'il s'était présenté inconsciemment sur la route. Il faisait encore une crise, mais cette fois il avait quitté le domaine persuadé de trouver des réponses en ville. L'accident aurait dû lui coûter la vie, mais par miracle il avait survécu.
Les souvenirs de cette nuit tragique, étaient peu nombreux dans la mémoire de Connor, mais il était habité par l'intime conviction que sa blessure venait de cette collision avec le véhicule. Mais il était bien loin de la vérité et jamais ne s'en rapprocherait à moins bien sûr qu'il découvre la vérité.

Il continuait de frapper le sol froid et humide du trottoir avec le bout usée de sa canne en bois. Il ne pensait à rien, sauf à cette rencontre loin d'être anodine. Jamais encore il n'avait eu la chance de rencontrer en face à face Regina Mills, maire incontestée de Taleville.
Beaucoup devaient certainement la craindre au vu de la prestance qui se dégageait d'elle, de son regard sournois et intense à la fois, inquisiteur et à l'affût du moindre détail. Beaucoup devaient aussi ne pas l'apprécier au vu de sa façon de gérer les affaires de la ville. Une chose était sûre aux yeux de Connor, Regina Mills ne laissait personne indifférent.

Il faut avouer qu'au premier abord, Connor s'était senti légèrement mal à l'aise face à une telle femme, mais après quelques secondes, soucieux de ne pas perdre la face, il s'était repris laissant ressortir son plus froid regard, histoire de mettre en valeur le mystère qui semblait se dessiner autour de sa simple existence.
Tous les gestes, qui résultaient de cette rencontre surprise, semblaient tellement naturels pour deux êtres qui ne se connaissaient pourtant pas. Etrangement Connor qui n'était pas sociable de nature, était parvenu à échanger quelques mots à une femme qui plus est. Très vite il avait éprouvé ce besoin de séduire, c'était comme si c'était une seconde nature chez lui.
Inconsciemment la moindre de ses paroles étaient réfléchies et laissées entrevoir un mystère trop important pour ne pas être percé à jour.
Il agissait comme un grand séducteur, comme un chasseur à la recherche d'une proie. Cette facette qu'il ne se connaissait pas, le surpris et c'est surement pour ça qu'il préféra mettre un terme à la conversation en laissant certainement Regina sur sa faim.

Il continuait à marcher sous une pluie fine qui ne lui était pas désagréable. Il leva le visage au ciel pour se délecter des petites gouttes de pluie qui pour la plupart venaient s'écraser contre le sol.
Il ferma les yeux pour profiter encore plus de cette accalmie puis après quelques secondes d'évasion il reprit presque à regret son trajet frappant du bout de sa canne le sol humide.
Il marcha encore quelques mètres, passa le rond point et entendit le vrombissement d'une automobile.
Il détourna le visage et vit une Mercedes noire s'arrêtait près de lui, le carreau côté passager se baissa et une voix féminine se fit entendre.
« - Voulez-vous que je vous ramène ? Où alors voudriez-vous que je me fasse pardonner pour mon ignorance en vous offrant un verre ? J'ai de très bonne bouteille de vin qui ne demande que d'être bu. »
Elle n'avait pas crié certes, mais elle avait néanmoins tout fait pour être entendu et l'arrêt marqué de sa voiture témoignait bien d'une réelle envie d'être remarqué par son interlocuteur. D'ailleurs ce dernier approcha du véhicule à l'arrêt, se baissa légèrement enfin de découvrir qui venait de s'adresser à lui. Ce geste était dans le fond bien inutile car au son de la voix l'identité de son interlocutrice lui avait été dévoilée.
« - C'est drôle que vous me proposiez de me ramener après la charmante con-versation que nous venons d'avoir. Vous savez, je pourrais être vexé, voir me sentir offenser par tout ce que vous avez dis. D'ailleurs cette réaction pourrait tout naturellement entraînée une déclinaison à votre invitation. Mais j'avoue qu'il m'est difficile de refuser un verre de vin qui plus est s'il est bon. De plus si vous acceptez votre ignorance je ne peux qu'accepter. »
Il lui offrit un sourire, rien d'exagéré, rien de calculer, l'acte était on ne peut plus naturel à l'égard de la jeune femme accessoirement maire de Taleville.
Connor entra donc dans la voiture aux côtés de Regina qui retira les quelques papiers présents sur le siège.
Connor était satisfait de son effet, car au fond de lui il était certain que Regina ne s'attendait pas à une réponse positive de sa part il poursuivit la conversation sans plus attendre.
« -Dites-moi, vous invitez souvent des étrangers à déguster un bon verre de vin chez vous ? »





© Chieuze


_______________________________


Ne te laisse pas vaincre par le mal,
mais triomphe du mal par le bien...foutaise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Ven 28 Déc - 20:23


“ – Le savoir est le plus grand des pouvoirs,
et n'ignorer votre personne est pour moi une faiblesse.
à Gemma la Bonne fée.


La pluie pouvait tomber, Regina n'avait pas de quelques gouttes d'eaux sur le visage. Au contraire, elle avait toujours aimé la pluie. C'était quelque chose qui avait toujours surpris son entourage. L'adoration des nuages gris au profit d'un ciel bleu ensoleillé. Elle avait toujours préféré l'idée que le mauvais temps pousse le monde à la mélancolie. Comme une ancienne magie qu'on ne pouvait contrôler. C'était beau. Le ciel gris qui fermait les sourires les plus inutiles des gens dans la rue alors que Regina, elle, c'était tout le contraire. Elle ne pouvait donc voir la pluie comme un mauvais présage, comme un coup du destin - chose auquel elle ne croit pas - qui lui racontait que sa rencontre avec Connor ne devait pas avoir lieu. Comme si cet homme ne devait en aucun cas faire partie de ses connaissances. Bien au contraire, le fait qu'il soit partie sans un mot, gardant pour lui son nom était la preuve que Regina devait aller au-devant des choses, au-devant de lui. Au-devant de cet homme qui pouvait être un danger. Elle n'avait plus la moindre idée de la dernière fois où elle s'était sentie aussi désarmée. Comme si d'un regard, cette inconnu avait pris tout le pouvoir qui plus tôt était entre ses mains. En une seconde, il avait retourné la situation de manière à pouvoir partir sans un mot. Regina n'avait jamais supporté ça. Avoir le dernier mot, comme si cela signifiait réellement quelque chose. Les gens pouvaient être cons parfois. Elle ne mit pas longtemps à reconnaitre Connor dans la rue, avec sa canne. Sa démarche, sa prestance, tout chez lui incitait le Maire à le questionner. Il y avait aussi un air presque hautain, provocateur chez lui que personne n'osait prendre face à elle et qui pour le coup l'intriguait encore plus. Elle avait démarré sa voiture, fait demi-tour et ralentissait afin de pouvoir discuter avec celui qui pour elle était un touriste paumé.

La fenêtre baissée, la voix forte, elle avait ainsi fait sa demande sans savoir réellement ce qu'elle attendait de lui. Est-ce qu'elle voulait vraiment qu'il vienne chez elle ou qu'il accepte qu'elle le ramène ? Voulait-elle un refus, une provocation nouvelle afin d'aller encore plus loin ? Que voulait-elle réellement ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Elle se contenta de s'arrêtait et voir que Connor s'approchait signifiait qu'il n'allait pas ignorer sa demande. Devait-elle s'en réjouir ou s'en inquiétait ? Elle pouvait s'en réjouir, elle ne passait pas inaperçu après tout et quand on aime se faire remarquer on apprécie quand un homme ne détourne pas le regard.

« - Vous acceptez donc... » Un sourire plus grand apparu sur le visage de Regina quand elle compris où Connor voulait en venir. Il avait donc accepté. Elle savait qu'il aurait préféré le vin plutôt que d'être raccompagner à la maison. Tout homme souhaitant garder ce genre de mystère aurait soit tout décliné, soit choisi le vin. C'est d'ailleurs les hommes qui raccompagnent et non l'inverse.

« - Seulement quand j'ai l'impression que l'étranger en question ne doit plus en être un. » La question de Connor était pertinente. Inviter des étrangers à boire un verre de vin, mais oui tout à fait. Elle le faisait tous les jours. Elle trouvait sa réponse assez convainquant quand même. Comme si tout ceci était un jeu, un énorme jeu que le maire comptait bien gagné. Regina permis donc à l'homme d'entrer dans sa voiture, retirant quelques paperasses qu'elle balança presque à l'arrière. Elle mit la voiture en marche, prête à aller chez elle pour ouvrir une bonne bouteille et faire la connaissance de celui qui l'intriguait tant. Bon, le chemin n'allait pas être long, car le maire avait une grande demeure non-loin de la ville. « - C'est sans doute inutile de me présenter, mais je m'appelle Regina et je pense que si on partage un verre de vin, on peut se tutoyer, non ? »

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 08/11/2012
→ MESSAGES : 449
→ LOGEMENT : Une petite bicoque près de la forêt
→ JOB(S) : Membre du Conseil de Taleville
→ HUMEUR : SANG(sationnel)



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Dim 30 Déc - 16:08


Ami ou Ennemi ?

Jamais, en allant faire quelques courses, Connor aurait imaginé tomber sur Madame le maire et parvenir à se faire inviter chez cette dernière. Le monde tournait-il à l'envers ? Les interrogations fusaient dans la tête de monsieur Stoker, mais aucune explication ne venait à lui.
Intrigué il se contenta de vivre l'instant présent, il venait de prendre place dans la voiture de Regina qui avait laissé apparaitre sur son visage, non pas un sourire carnassier comme elle en avait l'habitude, mais un sourire franc et naturel.

« -Dites-moi, vous invitez souvent des étrangers à déguster un bon verre de vin chez vous ?»
« - Seulement quand j'ai l'impression que l'étranger en question ne doit plus en être un. »

Connor s'assit satisfait de l'effet produit sur son interlocutrice. Il posa sa canne sur le côté et prudent, il enfila sa ceinture.

« -Je dois profiter de cet instant, car ça n'est pas tous les jours que madame le Maire en personne vous invite à déguster un verre de vin, n'est-ce pas ? »

Il ne l'avait pas regardé une seule fois dans les yeux pendant sa réplique. Son regard chocolat était posé sur le pare-brise où plusieurs gouttes de pluie ve-naient lentement s'écraser. Il restait silencieux et observé avec attention les traînées d'eau produit par cette pluie fine.
La tentation d'ouvrir la fenêtre pour savourer pleinement la sensation d'humidité sur son visage, était grande, mais Connor, au vu des sièges en cuir noirs, préféra s'abstenir.

La pluie était un des rares élément qui trouvait grâce aux yeux de Connor.
Il aimait se lever la nuit et s'approcher de sa fenêtre pour y voir la pluie fouetter ses immenses carreaux, des centaines de petites gouttes semblables à des centaines de petits doigts cherchant à entrer désespérément à l'intérieur du manoir. Il aimait aussi se délecter des violentes rafales de vent qui sur leur passage, arrachaient tout ce qui était trop faible pour leur résister. Il y avait alors une réelle tension électrique dans l'air, du haut de son manoir Connor pouvait sentir la nervosité et l'irascibilité des habitants qui osaient bravé la tempête.

« - Je ne sais pas pour vous, mais j'aime sortir les jours de tempête. Les éléments se déchirent avec une telle violence, je trouve ça terriblement magnifique et magnifiquement dangereux. Les éclairs qui déchirent le sombre horizon, le tonnerre qui gronde tel un dragon en fureur. La nature est à la fois destructrice et pleine de beauté. Elle brise, casse, broie et détruit les vies les plus faibles. Elle sème la discorde, divise les éléments et emporte tout sur son passage. Je trouve les tempêtes si envoutantes pas vous ? »

Lui qui ne parlait que très peu d'ordinaire, avait réussi à monopoliser la conver-sation durant quelques longues secondes et ce à partir d'un banal élément, la pluie.
Mais loin d'être idiot, Connor avait au préalable, bien observé son interlocutrice et avait ainsi compris que madame le Maire n'était pas insensible à l'atmosphère mélancolique des temps pluvieux
Regina lui avait tendu une perche en répondant à sa pertinente question,à lui maintenant de savoir en tirer profit.
La jeune femme démarra enfin sa voiture, Connor détacha son regard du pare-brise et l'observa du coin de l'oeil

« -Je vous intrigue n'est-ce pas ? Ca doit être frustrant de ne pas savoir à qui on a réellement affaire, de poser des questions et de ne pas avoir de réelles réponses ? Laissez-moi deviner, vous êtes du genre à ne pas supporté l'imprévu, tout doit être dans un certain ordre et pas autrement. Vous aimez avoir le contrôle de la situation. Dites-moi si je me trompe. »
« - C'est sans doute inutile de me présenter, mais je m'appelle Regina et je pense que si on partage un verre de vin, on peut se tutoyer, non ? »

Certes Connor attendait une réponse, mais il ne s'attendait pas celle que venait de lui fournir Regina. Il fut tellement surprit qu'il ne répondit pas tout de suite. Regina le remarqua à savoura intérieurement sa petite victoire, Connor le remarque et se reprit.
Effectivement c'était comme un jeu, mais ni l'un ni l'autre n'étaient décidés à le perdre

« Oui, c'est vrai c'est inutile de vous...de te présenter, puisque de toute évidence c'est moi l'étranger dans cette voiture. Mais il serait mal venu de ma part de ne pas au moins te donner mon prénom. Donc je m'appelle Connor. C'est un bon début qu'en dis-tu ? »

L'initiative de Regina était étrange voir déconcertante, mais Connor se prêta au jeu de bonne grâce et se fut tout naturel, il se mit à la tutoyer comme s'il se connaissait depuis longtemps, comme si aujourd'hui n'était pas le jour de leur première rencontre.

La route ne fut pas longue, car Regina vivait tout près de la ville. Une fois le moteur coupé, Connor fut le premier à sortir du véhicule. Il s'aida de sa canne et une fois debout, resta face à la demeure de style victorien. Il observa le moindre détail, la moindre parcelle de ce jardin si bien entretenu.

« -C'est une très belle maison que tu as là ! Mais n'est-ce pas trop grand pour une seule personne ? »

Regina sortit à son tour de la voiture et rejoignit son invité qui restait toujours face à la maison.
Fiche (c) Espe

_______________________________


Ne te laisse pas vaincre par le mal,
mais triomphe du mal par le bien...foutaise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Mar 1 Jan - 14:15


“ – Le savoir est le plus grand des pouvoirs,
et n'ignorer votre personne est pour moi une faiblesse.
à Gemma la Bonne fée.


Elle trouvait sa réplique bien envoyé. C'était vrai, au fond, Connor ne devait plus être un étranger. Il était bien trop mystérieux et intriguant pour être ignorait. Ainsi elle l'avait invité. De manière à ce qu'un verre à la main, ils puissent en savoir plus sur elle et elle sur lui, mais bien évidemment il y avait peu de choses à savoir sur Regina. En tant que maire, elle se devait de garder sa vie privée et professionnelle bien séparer. Connor monta et enfila la ceinture tout en avouant que ce n'était pas tous les jours que madame le maire invitait quelqu'un comme ça. Un sourire amusé sur les lèvres, Regina se contenta de répondre :

« - Vous pouvez le dire. » Elle lui lança un léger regard, avant de se concentrer sur son volant. Il était temps de se mettre en marche et d'aller chez elle. Il y avait quelque chose d'envoutant dans la route. Le fait d'avancer, de voir, d'imaginer. Surtout la nuit. Les arbres, les murs qui défilent... Il y avait quelque chose de très spirituel là-dedans et Regina avait l'impression qu'elle aurait pu passer sa vie à voyager si derrière elle n'avait pas eu d'autre responsabilité. Une chose était sûre en tout cas, la voiture était une invention superbe. La technologie de ce monde était surprenante et sans doute Regina était la seule à réellement savourer ce changement. Les ordinateurs, les téléphones portables... Il y avait tellement dans ce monde qu'il n'y avait pas là-bas avec un seul et unique défaut : L'absence de la magie. Elle entendit alors Connor ouvrir une toute nouvelle conversation et l'écouta attentivement sans le lâcher du regard. Il parlait avec une telle poésie, c'était très beau. Un nouveau sourire apparu sur le visage de Regina qui se trouvait alors ravi de savoir que comme elle, d'autre appréciait la beauté d'une tempête.

« - Je fais partie de ceux qui préfèrent la pluie au beau temps, c'est amusant de voir que je ne suis pas la seule. » Elle ne s'était pas attendueà ce qu'il prenne la parole ainsi, mais c'était une bonne chose. Ça promettait beaucoup, mais il faut avouer que de savoir qu'il aimait les jours de pluie, d'orage et d'éclaire était loin d'être les détails plus plus intéressants. Elle démarra alors la voiture, prête à se diriger chez elle. Elle fut néanmoins encore plus surprise quand il reprit la parole. L'intriguait-il ? Oui. Ne pas supporter l'imprévu ? Oh, mais attendez là tout de suite, ce qui se passait était loin d'avoir été prévu. Essayait-il de deviner qui était Regina sanas même réellement avoir commencé à la connaitre ? Amusant, vraiment. Visiblement, ce que Regina lui offrit en guise de réponse le surpris ce qui était bon signe. Elle aurait pu sourire comme une idiote fière de sa petite victoire si elle n'avait pas un rôle à jouer.

« - Enchanté de te rencontrer, Connor, mais tu sais... » Dit-elle alors qu'elle tournait à droite, gardant les yeux sur la route pour ne pas faire de mauvaises manipulations. C'était presque mieux de se tutoyait, comme si c'était la meilleure manière de se sentir plus à l'aise. « - Il faut quand même que tu saches j'ai beau être le maire, je suis aussi une femme. Si tu penses connaitre le maire, je suis persuadé que pour ce qui est de la femme, ça ne doit pas être la même chose. »

La voiture s'arrêta sur ces mots, les voilà arrivaient devant la demeure du Maire, celle qui quelque mois plus tôt c'était faite royalement cambriolé. Quelle histoire, ce cambriolage ! Elle coupa le moteur, retira les clefs et une fois sortie, ouvrir la porte à l'arrière pour attrapait son sac de pomme qu'elle avait acheté plus tôt. Une fois que tout le monde était dehors, elle ferma l'engin et se tourna vers Connor qui admirait l'endroit, sans doute très curieux de découvrir la demeure de Madame le maire.

« - Je suis totalement d'accord. Mais je n'y peux rien. J'aime les belles choses. » Elle fit signe à Connor de la suivre jusqu'à l'entrée de la demeure. Elle n'eut pas beaucoup de mal à ouvrir la porte et à faire renter celui qui pour elle était un touriste. Elle referma derrière elle, se dirigeant comme instinctivement vers la cuisine où elle fit tombait les belles pommes dans une corbeille au centre d'une table. Elle retira sa veste qu'elle posa sur une chaise et se leva sur la pointe des pieds pour ouvrir l'un des placards qui contenait des verres. Elle posa les deux coupes sur la table avant de faire signe qu'elle revenait, histoire d'aller chercher la bouteille de vin. Elle ne laissa pas longtemps Connor seul, puisqu'elle apparue de nouveau dans la cuisine avec bouteille de vin français. Elle n'avait pas une très bonne culture niveau vin, mais elle savait que plus le vin est vieux, plus il est meilleur. Elle ouvrit ensuite la bouteille sans problème tout en disant :

« - Alors dit moi, tu vis ici depuis longtemps ? » Elle versa le vin dans les deux verres et en tendit un à Connor.

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 08/11/2012
→ MESSAGES : 449
→ LOGEMENT : Une petite bicoque près de la forêt
→ JOB(S) : Membre du Conseil de Taleville
→ HUMEUR : SANG(sationnel)



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Jeu 3 Jan - 1:01


“ – On ne sait jamais ce que la vie peut nous réserver.
Connor à Regina


« -C'est une très belle maison que tu as là ! Mais n'est-ce pas trop grand pour une seule personne ? »
« - Je suis totalement d'accord. Mais je n'y peux rien. J'aime les belles choses. »
Regina avait coupé le moteur de sa chère automobile, elle sortit ensuite, ouvrit la porte arrière pour s'emparer de son sac à provision. Une fois l'action accomplie, la jeune femme ferma la voiture et rejoignit son invité qui restait toujours face à la maison, absorbé dans son observation. En parallèle il repensait à certaine parole prononçaient quelques minutes auparavant par Regina. Il se contenta de garder tout ça pour lui et sortit de ses contemplations.
Il avait attendu que Regina passe devant et qu'elle l'invite à entrer. Il ne fallait pas y chercher un élan de galanterie dans le comportement de Connor. C'était encré en lui, il ne pouvait entrer sans y avoir été convié.
Connor Stoker insociable ? Oui ! Connor Stoker maladroit ? Non !
Les choses étaient ainsi faites, cela venait peut-être de la stricte éducation qu'il avait reçu de ses parents, où peut-être était-ce une mauvaise habitude qu'il avait pris par le passé. Peut-être était-ce son insociabilité qui lui faisait adopter d'étranges comportements via ses interlocuteurs et plus particulièrement les personnes issues de la gente féminine. Les explications pouvaient être nombreuses pour expliquer une telle attitude, d'ailleurs une explication serait-elle vraiment utile ?

Regina, d'un signe de la main, intima son invité du jour à la suivre. Connor marcha quelques pas, sa canne claquait sur le sentier en pierre menant au porche de l'imposante demeure.
Après avoir passé le seuil de la porte, il prit le temps de s'essuyer les pieds sur le tapis disposé à cet effet à l'entrée. L'hôtesse des lieux referma derrière elle et se dirigea vers la cuisine laissant Connor dans le hall. Les lieux étaient vraisemblablement décorés avec goût, tout était parfaitement rangé, ne laissant aucune place au désordre. Les escaliers brillaient presque autant que le parquet. Il fallait surement une bonne dose de cire pour en arriver à un tel résultat, se disait intérieurement Connor. Au mûr l'on pouvait voir quelque peinture ou autre oeuvre d'art peu esthétique, mais raisonnablement chère.
Connor cessa ses futiles observations et suivi le par-cours empreinté par Regina quelques secondes auparavant. Il l'a rejoignit alors dans la cuisine.
La pièce était plutôt grande, dans le pur style américain. Un large plan de travail, des plaques de cuisson en céramique, un évier en inox avec en guise de robinet un jet, le must du must en matière de four. Peut-être aimait-elle s'adonner à la confection de gâteaux à ses heures perdues.
Non ! Connor l'observa discrètement, il laissa un léger sourire apparaitre sur son visage. Il avait bien du mal à imaginer Regina Mills confectionné des pâtisseries, mais sait-on jamais, cette femme pourrait être pleine de surprise.
Regina venait d'agiter au-dessus d'une corbeille, son sac de provision qui ne contenait que des pommes.
Les fruits, d'un rouge magnifique, épousaient parfaitement les teintes acier de la cuisine.
Connor se servit d'ailleurs de la décoration des lieux pour relancer la conversation.
« -Tu as, soit de bons goûts en matière de décoration, soit quelqu'un que tu payes pour ça »
Il est vrai que l'instauration du tutoiement avait pour ainsi dire brisé la glace entre les deux protagonistes. L'un continuait d'être intrigué par l'autre, mais à présent la conversation venait tout naturellement et chaque sujet semblait intéressant.
Regina retira simplement sa veste qu'elle déposa délicatement sur une des nombreuses chaises libres qui habitaient la pièce. Connor la regarda faire sans rien dire. Elle se dirigea ensuite vers un placard, dû se mettre sur la pointe des pieds pour en ressortir deux coupes, idéales pour déguster un bon vin. Elle plaça avec délicatesse les deux coupes en cristal sur la table. Il ne manquait plus à présent que la bonne bouteille à déguster. Le veux de Connor fut exaucé quelque seconde plus tard lorsque Reginarevint probablement de sa cave. Elle posa une bouteille sur la table, souffla dessus pour en dissiper la poussière et l'ouvrit à l'aide d'un tire-bouchon. Elle prit les deux verres et y versa le bon vin français qu'elle avait dégotée. Une fois le verre suffisamment remplit elle le tendit à son invité qui s'en saisit en ne manquant pas de la remercier.
Regina reprit la parole et accessoirement la conversation.
« - Alors dit moi, tu vis ici depuis longtemps ? »
Connor avait parfaitement entendu la question, mais il préféra la détourner. Pour le moment, il ne voulait pas trop en dire sans pour autant rester muet cela va de soi. Pour ce faire il observa le vin qu'il avait dans son verre et y trouva une certaine source d'inspiration.
« -Max Léglise, était un grand oenologue français et il a dit un jour « on n'a pas d'avis tant qu'on n'a pas goûté » C'est un très bon cru français que tu m'as servi. Il est intense, quelque peu limpide, sa robe brune laisse entrevoir une très bonne maturité. Je m'incline devant toi. Si je récapitule, tu aimes la pluie et le bon vin. Par conséquent, je crois que nous sommes fais pour nous entendre. »
Il reposa son verre sur la table et repensa à une parole qui l'avait intrigué. Il s'assit alors et regarda son hôtesse, qui elle gardait son verre en main.
« -Dis-moi tout à l'heure, dans la voiture tu as dis quelque chose qui m'a intrigué et qui m'intrigue toujours autant d'ailleurs. Tu as dis que tu étais le maire, mais aussi une femme. Que ce que je crois connaître du maire, n'est pas la même chose en ce qui concerne la femme. Serais-tu donc du genre docteur Jekyll et Mister Hyde ? Devrais-je me méfier ? »
Il avait repris son verre en main et reporta son attention sur la bouteille de vin.
« -Ah oui pour ce qui est de mon vécut à Taleville, je dirais que je suis proba-blement né ici. Enfin en théorie, on ne sait jamais ce que la vie peut nous réserver, n'est-ce pas ? Tu n'as jamais ressenti ce sentiment d'incompréhension ? Tu es là, mais tu te demandes si c'est vraiment ta place, si tu ne devrais pas être ailleurs. C'est comme si tu vivais une autre vie, c'est étrange non ? Enfin bref, assez parler de moi. Dis-moi, j'ai vu de magnifiques tableaux sur tes murs, mais aucune photo, ça m'intrigue. »


_______________________________


Ne te laisse pas vaincre par le mal,
mais triomphe du mal par le bien...foutaise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Mar 8 Jan - 13:37


“ – Le savoir est le plus grand des pouvoirs,
et n'ignorer votre personne est pour moi une faiblesse.
à Gemma la Bonne fée.


« - Je paye quelqu'un pour ça. » dit-elle amusé. Elle n'a jamais eu le temps de faire ce genre de choses, prendre son temps pour décorer sa maison. Bah voyons, elle allait aussi reprendre son jardin et s'amuser à planter tout un tas de choses comme tout bon fermier qui se doit. Elle avait d'autre préoccupation, d'autres objectifs. La vie de Regina Mills était un grand champ en construction. Il avait tellement à faire et à refaire qu'elle ne savait pas où donner de la tête et dernièrement il y avait eu des petits soucis qu'elle devait au plus régler. Il était évidant qu'elle ne pouvait pas ici tout arranger en un claquement de doigt, mais elle savait ce qu'elle avait à faire et avait un don pour réussir ce qu'elle entreprenait. Sans attendre, elle sortit deux verres et alla chercher le vin dans la cave avant de revenir très vite pour ne pas laisser Connor patienter trop longtemps. Quand on est le Maire il faut savoir recevoir, faire la discuter, mettre à l'aise ses invités. Tant de choses à prendre en compte et une facilité incroyable. Regina a toujours été éduqué de manière à être irréprochable en tout point. Un vrai calvaire à la base. Elle détestait n'être qu'un pantin sans vie devant le grand monde. Elle détestait ne pas être elle-même tout simplement et avec le temps, elle avait appris à user des protocoles et de la bonne conduite pour arriver à ses fins.

Elle ne fut pas surprise qu'il évite déjà sa question. Après tout, au serait le mystère si Monsieur se contenter de répondre à des questions comme si tout ceci était un interrogatoire. Oh il y avait de ça aussi. Regina ne l'avait pas invité parce qu'elle pensait qu'il ferait un bon, oh non. Elle l'avait invité par ce que le mystère qui entourait Connor était une ignorance et l'ignorance une faiblesse. Connor se tourne donc vers le vin et Regina fut impressionnée par la culture de celui-ci. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle avait servi, mais puisque cela semblait plaire, alors elle se contenta de sourire et de rajouter : « - Alors, c'est une excellente chose. » Elle leva légèrement son verre avant d'en boire une gorgée.

Et puis Connor était intrigué, par Elle. Qui ne le serait pas, après tout Regina avait son lot de mystère et de secrets. Elle bâtait sans doute tout le monde à ce jeu-là. Elle laissa échapper un léger rire face à sa remarque. Bah voyons, tout le monde devrait se méfier d'elle, mais elle n'allait pas le dire. Ce n'était pas drôle sinon. « - En réalité, ce que je voulais dire c'est que je sépare ma vie professionnelle de ma vie privée. Je suis le maire, certes, mais je suis aussi une femme. J'ai une vie à côté de mon job. » Aussi incroyable que cela puisse paraitre. Regina avait en place toute une histoire pour ce monde, toute une vie et cette vie été plus qu'avantageuse. Mais il faut dire, la femme derrière le maire en avait un peu marre d'être stéréotypé au rang de maire constamment. Au moins « Reine » c'était plus classe. Dommage que dans ce monde, il est impossible de retourner au temps de la monarchie, ça aurait été sans doute tout autant satisfaisant. M'enfin, personne n'irait un jour dire quoi que ce soit concernant le travail de Regina en que maire puisque de toute façon, elle a été réélue par la majorité au début de l'année 2012.

En gros, elle n'avait aucun souci à se faire.

Ce qui était bien, c'est que Connor avait fini par répondre à sa question. Ainsi, il faisait partie des maudits puisqu'il a toujours vécu ici. Elle devrait peut-être lui arracher le coeur pour en savoir plus ? Mais le plus drôle c'était la manière dont il parlait du fait qu'il avait l'impression de vivre une autre vie. C'était plus que mauvais signe. M'enfin, il retourna sa réponse pour en poser une à Regina qui lui fait signe d'aller dans le salon. Histoire de ne pas rester debout toute la soirée quand même.

« - Mon père était peintre. Ce sont ces tableaux. Quand ma mère est morte, il a brûlé toutes les photos qu'on avait parce qu'il ne supportait pas la réalité des images. Voire ces photos de ma mère ou de moi enfant, ça lui brisait le coeur chaque jour un peu plus. » Elle s'installa sur un fauteuil alors que Connor prenait place dans le canapé. Elle avait posé la bouteille de vin sur la table basse. Croisant ses jambes elle avoua :

« - Tu sais, avoir l'impression de vivre une autre vie, ça veut dire qu'on a jamais pu réaliser ses rêves et qu'on n'aime pas sa vie. Je suis persuadée que tu n'imaginais pas que ta vie comme elle est aujourd'hui. » Elle haussa les épaules. « - J'dois avouer que je ne suis pas devenue une actrice célèbre, mais maire ça me convient. » elle laissa échappé un sourire, comme si le souvenir d'une mini-elle en train de rêver d'être un jour star du cinéma était une réalité. Elle mentait, mais elle mentait avec une telle sincérité qu'on ne pouvait pas y voir un mensonge.



_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 08/11/2012
→ MESSAGES : 449
→ LOGEMENT : Une petite bicoque près de la forêt
→ JOB(S) : Membre du Conseil de Taleville
→ HUMEUR : SANG(sationnel)



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Dim 13 Jan - 0:00


“ – J'adore jouer aux échecs, mais ce que je préfère par-dessus tout, c'est de ga-gner une partie. .
Connor à Regina


Les multiples sourires et politesses cachaient quelque chose. Soyons franc, trop de protocole tue irrémédiablement le protocole. Mais plus encore, Connor restait perplexe face à « sa nouvelle connaissance ». Perplexe et septique qui plus est, il était bien décidé à percer tous les mystères entourant de près ou de loin Regina Mills.
Toute énigme demande un temps de recherche, donc de la patience et s'il y avait bien une vertu propre à Connor Stoker c'était cette dernière.Et de la patience il en faut quand on est seul, quand on vit dans une grande demeure qu'on ne quitte que très rarement.

Pour s'occuper, hormis l'entretien de ses rosiers, Connor parcourait avidement sa bibliothèque, savourant l'odeur des ouvrages passés. Il avait lus la plupart des livres, mais éprouvait toujours cette même satisfaction face à de la bonne littérature.
Les mots occupaient son temps et il ne s'en plaignait pas. Il lui arrivait même de passer des journées entières à lire. Tout y passait, des ouvrages historiques, des nouvelles, des romans de cape et d'épée, mais Stoker avait quand même une préférence affirmée pour les contes. Une partie de sa bibliothèque était d'ailleurs consacrée à ces oeuvres enfantines pour lesquelles il accordait une importance tout particulière. On pouvait donc y retrouver des contes comme Hansel et Gretel, Le petit chaperon rouge, la belle ou bois dormant, la belle et la bête et même Blanche Neige. Tous étaient là et c'est avec ces oeuvres que l'homme comblait et son temps et sa solitude.

Ils avaient à présent pris place dans le salon, Connor, posa sa canne près de lui et prit place sur le canapé en cuir, verre en main il observait la pièce comme s'il pouvait trouver une quelconque réponse aux nombreuses questions qui taraudaient son esprit. De plus, les paroles de Regina ne l'aidaient en rien à la cerné bien au contraire, plus elle parlait, plus le mystère s'épaississait autour d'elle. La partie ne s'annonçait donc pas de tout repos.
La jeune femme, verre en main, prit à son tours place, elle s'installa en face de Connor, dans un fauteuil sombre en cuir.

« - Mon père était peintre. Ce sont ces tableaux. Quand ma mère est morte, il a brûlé toutes les photos qu'on avait parce qu'il ne supportait pas la réalité des images. Voire ces photos de ma mère ou de moi enfant, ça lui brisait le coeur chaque jour un peu plus. »

Connor porta à nouveau le verre à ses lèvres et se délecta du liquide pourpre que Regina lui avait servis quelque minute auparavant, puis l'homme prit sur lui pour répondre à son tour.

«-Personnellement je n'ai aucune photo de mes parents, juste quelque portraits peints. Mon père était du genre narcissique, il aimait se voir et être vu, donc la peinture et les grands formats étaient un bon compromis. »

« - Tu sais, avoir l'impression de vivre une autre vie, ça veut dire qu'on a ja-mais pu réaliser ses rêves et qu'on n'aime pas sa vie. Je suis persuadée que tu n'imaginais pas que ta vie comme elle est aujourd'hui. »

«-Je crois que je n'ai jamais eu besoin de réaliser mes rêves puisque je n'en ai jamais eu aussi loin que je m'en souvienne. Et oui, peut-être que tu as raison, je n'aime pas ma vie et peut-être que je ne la concevais pas ainsi. »

Regina avait haussé les épaules et ce geste était loin d'être anodin pour Connor qui l'écoutait avec attention.

« -J'dois avouer que je ne suis pas devenue une actrice célèbre, mais maire ça me convient. »

Elle souriait, continuant de raconter surement ce qui devait à son sens, s'approcher d'actes manqués, de rêves inassouvis. Connor posa son verre et se leva provoquant la stupéfaction de Regina. Il lui tourna le dos et s'approcha de la fenêtre qui donnait sur le jardin.

« -S'il y a bien une chose pour laquelle je suis doué, c'est de deviner en un re-gard, si la personne qui est en face de moi est sincère. »

Il se tourna et posa alors son regard chocolat sur Regina qui était restée assise dans son fauteuil.

« - J'avoue que tu es très, mais très douée, j'ai faillis y croire. Tu dois sure-ment avoir l'habitude de mentir et je ne te juge pas là-dessus, chacun a le droit à ses secrets, chacun se protège comme il peut. »

Il s'approcha d'elle, ne détachant pas son regard du sien. Il sentait à cet instant précis, la puissance de ses mots, mais visiblement vexer de se sentir manipuler, il laissait la colère l'envahir.

« -J'adore jouer aux échecs, mais ce que je préfère par-dessus tout, c'est de gagner une partie. Si tu veux un temps soit peu, percer le mystère qui m'entoure, fais preuve de sincérité, ça paye. Et entre nous je t'imagine plus en méchante reine plutôt qu'en starlette avide de la lumière des projecteurs. »

Il récupéra sa canne, ne prit même pas la peine de saluer Regina et quitta le salon pour ensuite quitter la demeure. Il regagna la rue sans difficultés, lais-sant Regina sur sa fin probablement.


_______________________________


Ne te laisse pas vaincre par le mal,
mais triomphe du mal par le bien...foutaise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre[terminé]   Aujourd'hui à 7:56

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle rencontre[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest, la nouvelle série en ligne
» Teste de la nouvelle "DashBoard" Xbox 360
» Campagne D&D 3.5 Nouvelle Année
» nouveau pad 360 avec nouvelle croix
» [Rumeur] Nouvelle figs Tallarn?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: Main street-