Partagez | 
 

 A song can smile again [Jude]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: A song can smile again [Jude]   Sam 24 Nov - 14:17






A song can smile again
Ce que j'aimais le plus dans ma vie, c'était que chaque soir je montais sur scène pour chanter, pour me libérer de mes sentiments et de mes pensées. Ce n'était pas non plus une très grande scène, juste un bar, mais c'était dans celui-ci que j'avais commencé à me produire et je n'avais pas envie de m'arrêter. D'autres restaurants de la ville avaient chercher à me recruter mais j'avais toujours refuser, j'étais fidèle au Playground. J'étais payé convenablement, j'étais nourris gratuitement et l'ambiance était toujours agréable, alors pourquoi changer lorsqu'on se plais dans un lieu comme celui-ci.

J'étais donc sur mon lieu de travail en train de tout préparer pour la soirée, j'avais encore de nouvelles chansons, certaines qui étaient joyeuses et d'autres tristes, après tout les chansons servent à s'exprimer et moi ça m'aider à tenir le coup avec ce qu'il se passait autour de moi. Les histoires entre Ayden et Wyatt m'énervais au plus haut point mais je ne pouvais rien faire. Je ne pouvais prendre partie pour aucun des deux, l'un était mon meilleur ami et l'autre mon grand frère en quelque sorte. Je tenais à eux comme à ma propre famille, mais celle qui devait le plus en souffrir c'était Daelysia... Mais je ne vais pas m'éterniser sur ce sujet, c'est encore autre chose, une toute autre histoire qui, je l'espère, un jour sera éclaircie pour moi.

Comme je vous le disais, je me préparais à ma soirée, je ne savais pas si les gens venaient à la fois pour m'écouter et pour boire ou juste pour boire. Je n'avais jamais eu d'échos sur mon succès ou autre. J'aimerais beaucoup savoir si ma musique aide à des gens ou si ce que je chante est inutile pour eux. Le micro était régler, les partitions pour les musiciens donnaient, on avait répété toute la journée pour être au point, mais je leur faisais confiance. Ils savaient tous à quel point j'aimais que ce soit parfait. Il ne manquait plus que le public, je n'allais pas commencer à chanter maintenant, j'allais attendre qu'il y est plus de monde. En général je passais en cours de soirée, en attendant j'étais tranquillement au bar en train de boire une bière en espérant que la salle se remplisse un peu plus.




Dernière édition par D. Jorden Freeston le Sam 24 Nov - 18:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
JUDE-MEI Ϟ to believe in an another world


→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 1418
→ LOGEMENT : elle habite à présent dans une petite maison de quartier
→ JOB(S) : photographe professionnel travaillant pour le Daily Tale
→ HUMEUR : Très mauvaise, au plus bas.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: A song can smile again [Jude]   Sam 24 Nov - 18:25


“ – your song will calm perhaps the baby.
Jude-mei Roseberry & Jorden Freeston

Bon, ce n’était pas la joie. Mais pas du tout. Entre les vertiges, les nausées, cette atèle de merde et les séances de kiné à prévoir dans quelques semaines, je ne savais plus où donner de la tête en ce moment. Bébé n’arrangeait pas tellement la situation. Toujours à mettre son grain de poivre quand ça ne va pas. Désormais, j’étais obligée de rester le plus souvent assise et cloitrer soit chez moi, soit chez Spencer. J’évite de vous préciser que le plus souvent reste chez… Spencer, puisqu’il est en ce moment mort d’inquiétude. En plus, étant donné qu’Edmund est de plus en plus introuvable et étant handicapée d’un bras, j’étais devenue dépendante des autres puisque je ne pouvais plus rien faire toute seule. Bref… La merde. Donc, j’étais privée de boulot au journal, et la cerise sur le gâteau, de prendre tout simplement des photos. Je m’ennuyais à mourir. La télé était certes toujours allumée mais je ne prêtais guère attention aux images qui défilaient. En clair, mes journées se résumaient à rester assise devant la télé en la snobant, en feuilletant des magazines inintéressants tout en mangeant des pop corns – déjà que j’avais pris au moins cinq kilos depuis le début de ma grossesse – j’allais encore en reprendre…

Je soupirai pour la énième fois de la soirée. Encore une fois, ma soirée allait être nulle à chier. J’allais encore rien faire, face à la télé qui parlait – pour ne pas changer – toute seule. Nouveau soupir. Je chopai alors un nouveau magazine que je n’avais pas encore feuilleté. Mais sans grande conviction. On allait encore parler de telle star qui venait de rompre avec un tel, pour se remettre pour la dixième fois de l’année avec son ex. Mais bon dieu, comment pouvait-on raconter autant de conneries sur une feuille au format A4 ? Mon téléphone se mit à sonner, me faisant ainsi sortir de mes songes. Heureuse, je balançai la revue people par terre puis je pris mon téléphone. « Allô ? » fis-je une fois après avoir décroché. « Ma chérie ? C’est Spencer, tu vas bien !? Ton ventre ne te fait pas mal ? Dis, tu restes sage ce soir hein ? Tu sors pas ? Je vais rentrer tard mais, ne t’inquiètes pas. Juste quelques petites choses à terminer pour boucler le journal. » répondit Spencer. Sans surprise après tout puisque j’étais sûre de tomber sur lui. Il m’appelait au moins dix fois par jour afin de s’assurer que je n’avais pas quitté son canapé. « Oui, Spencer. Tout va bien. Et ne t’inquiètes pas, je vais rester chez toi ce soir. » dis-je, légèrement agacée par autant de coups de fil en une seule journée. Ca devenait du harcèlement mais je ne pouvais pas le lui interdire. Il me répondit quelques mots, puis il raccrocha, certainement un peu plus rassuré … ou pas.

Ce fut à ce moment là que je lis sur un coin d’une page d’un magazine encore ouvert, posé à coté de moi sur le canapé : « Show fait par le jeune Freeston tous les soirs au Playground ». Bah, voici la solution pour mettre fin à mon éternel calvaire ! J’étais loin d’être une groupie de ce jeune chanteur puisqu’il ne me disait rien… Mais tanpis. J’avais juste besoin de prendre l’air ce soir ! Spencer comprendra… Ou pas. Je décidai donc de me lever lentement afin de me diriger dans la chambre pour me préparer. De toute façon, baleine comme j’étais, je n’avais plus réellement le choix concernant la question fatidique : « comment je m’habille ? ».
Quelques minutes plus tard, je claquai la porte de l’appartement de Spencer pour me fondre par la suite dans l’obscurité, ayant pris soin de ne pas oublier mon célèbre appareil photo. Il allait un peu reprendre du service, et moi j'allais enfin pouvoir m'aérer les neurones !

Finalement, j’arrivai au Playground après une bonne vingtaine de minutes de marche. Mon rythme avait sacrément diminué depuis que j'étais devenue une grosse baleine…

Il n’y avait pas foule, mais juste quelques personnes déjà présentes à l'appel. J’enlevai mon bonnet, balayant la salle, tout en remettant correctement mes cheveux blonds. Tout était déjà installé…
MODELE DE FICHE D'ELOW ALIAS SPENCER

_______________________________


    L'AMOUR EST LE PLUS PUISSANT DES POUVOIRS.On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: A song can smile again [Jude]   Sam 24 Nov - 22:56

One Direction - Moments

Powered by mp3skull.com







A song can smile again
Alors que les bières défilaient devant mes yeux, la salle ne se remplissait pas autant que ça. A croire que la soirée allait être calme et mon public faible, mais ce n'est pas grave, j'aurais quand même la possibilité de chanter. Autour de moi ce trouver des clients fidèles, je voyais toujours les mêmes têtes, je commencé vraiment à penser que je chantais simplement pour moi et que mes chansons n'intéressait personne.

Le barman me fit signe qu'il était temps pour moi de monter sur scène et de pousser la chansonnette. Les musiciens étaient tous en place, je leur indique donc la première chanson à jouer, je commencé avec une musique douce et qui décrivait très bien mes sentiments du moment. J'avais écrit cette chanson après avoir passé la journée avec Daelysia, ce qui m'avais mis dans un état second, mais je ne tiens pas à me lamenter et puis vous n'avez certainement pas envie que je me plaigne auprès de vous. Vous n'êtes sûrement pas là pour ça.

Je me mettais donc face au micro que je pris entre mes mains, les yeux fermer, je me concentrais sur ce que j'allais chanter. Je voulais transmettre le plus de sentiments possible dans ma voix, j'avais envie que le public s'identifie dans cette chanson et pas qu'il s'imagine que je suis un jeune mal dans sa peau amoureux d'une fille qui ne voudra jamais de lui « Bonsoir, ce soir je vais commencé par une chanson que j'ai écris il y a quelques jours. J'espère qu'elle vous plaira, je l'ai intitulé Moments » Les musiciens commençaient à jouer, le son des instruments venait à mes oreilles tel une mélodie qu'on chante à un bambin, puis enfin je laisse les paroles sortirent de ma bouche sans en prendre le contrôle. Je laisse ma passion faire, c'est comme si je devenais une nouvelle personne, je laisse place à quelqu'un d'autre, un peux comme si je m'endormais et que mon double me mettais dans le fond de la scène pour être au centre des attentions.

Alors que la chanson se propager dans la salle, je revoyais dans ma tête mes moments avec cette jeune femme qui hanter mes pensées. Je n'arrivais pas à me la sortir de la tête, je voyais tout le temps ses longs cheveux, ses magnifiques yeux et sa voix m'attendrissais aussi facilement que l'on peut appâter un singe avec une banane. En sa présence je devenais quelqu'un d'autre, j'arrêtais mes bêtises, mais surtout j'arrêtais de voler des objets.

À la fin de la chanson, j'avais toujours mes yeux fermer. Pas parce que j'étais encore dans la musique, mais surtout pour garder les quelques larmes qui cherchaient à couler le long de mes joues. Je ne me sentais pas trop prêt à chanter une autre chanson, je voulais prendre une petite pause en buvant une bière histoire de redevenir normal. Je me remis donc sur mon tabouret au bar mais avec cette fois un verre de vodka pur.


Revenir en haut Aller en bas
JUDE-MEI Ϟ to believe in an another world


→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 1418
→ LOGEMENT : elle habite à présent dans une petite maison de quartier
→ JOB(S) : photographe professionnel travaillant pour le Daily Tale
→ HUMEUR : Très mauvaise, au plus bas.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: A song can smile again [Jude]   Dim 9 Déc - 15:03


“ – your song will calm perhaps the baby.
Jude-mei Roseberry & Jorden Freeston

Spencer allait m’en vouloir, mais il savait maintenant qu’il m’était impossible de rester immobile pendant une journée entière. J’étais d’accord sur le fait que je devais à présent prendre soin de moi, mais ceci ne m’interdisait pas totalement de ne plus vivre. Si ? Je me trompe peut être ?! Je pouvais encore sortir, si je n’oubliais pas que je n’étais plus seule à présent. Si je devais prendre soin de moi, c’était parce que j’avais un minuscule être en moi. Alors, oui j’étais d’accord… Mais je voulais encore vivre et sortir pour me promener. J’étais connue pour être une fille dynamique, presque trop d’ailleurs. C’était trop difficile pour moi. Alors, oui j’avais décidé de sortir ce soir, en désobéissant à Spencer… Merde.

Arrivée au Playground, je m’avançai dans la salle, histoire de trouver une chaise sur laquelle j’allais m’installer pour écouter le concert de ce jeune espoir. Je ne le connaissais pas, mais bon… Il fallait bien faire des découvertes ! C’était ça aussi la vie. Tout en remettant mes cheveux décoiffés par le bonnet, je m’installai à une table située près d’un mur, en retrait des autres c'est-à-dire, une table au fond de la salle. Je ne voulais pas me faire remarquer… Surtout que c’était presque mission impossible depuis que j’étais la petite amie de Spencer Weber, et depuis que je portais son enfant. Ainsi, j’avais choisi cette table juste pour être tranquille, le temps d’une soirée. Ca allait dur, surtout que certains regards me dévisageaient déjà… Attention, une femme enceinte peut être parfois très agressive lorsqu’elle est énervée. Les hormones jouent beaucoup durant cette période. A cette pensée, je me demandais si ce genre de personnes le savait… D’ailleurs, si elles en avaient vraiment conscience, elles auraient cessé de me regarder toutes les trois secondes, marmonnant encore des milliers de potins (ou une tonne de venin) à mon sujet. Finalement, heureuseument pour elles, un serveur cassa mes plus noires pensées. « Voulez vous quelque chose à boire Mademoiselle ? » me demanda-t-il aimablement, tout en me souriant. « Oui, un jus d’orange s’il vous plait. » répondis-je, quelque peu gênée par ma réponse. Il me fit un dernier sourire en hochant la tête, afin de se diriger vers le bar pour exécuter ma commande.

Ce fut à ce moment là que le jeune chanteur fit son entrée sur la scène. Il se mit à parler pour faire un petit discours d’ouverture racontant que la musique qu’il allait interpréter était une dédicace une certaine mystérieuse jeune femme. Il rajouta aussi que c’était cette dernière qui l’avait inspiré pour écrire les paroles. Je me mis à sourire, pendant deux secondes rêveuse. C’était tellement mignon et charmant ! Enfin, il prit le micro et la musique commença. La musque me berça doucement. Je fus même agréablement surprise de l’effet qu’elle avait sur le bébé. Comme si le bébé était devenu soudainement calme pour écouter une musique aussi douce et belle. Machinalement, je mis une de mes mains sur mon ventre pour caresser tendrement celui-ci. C’était comme magique ! Je n’avais jamais ressenti ça auparavant : le bébé était calme. Il écoutait la musique. Mon sourire devint plus radieux, plus grand.

Enfin, la musique cessa petit à petit, laissant place à la fin au silence. Le jeune chanteur fut applaudi par tout le public. Puis, le jeune garçon quitta la scène, et se dirigea vers le bar. Je décidai de me lever dans le but de le rejoindre, histoire de lui révéler l’effet surprenant de sa musique… Arrivée à sa hauteur, je pris place sur un tabouret. « Hey, tu chantes bien je trouve. Ca fait longtemps que t’es ici, à Taleville, que t’es chanteur ? » dis-je, aimablement toute souriante. « Au faite, n’aies crainte… Je ne suis pas une journaliste et tout le blabla… » rajoutai-je, en lui faisant un clin d’œil. Bah oui, je ne voulais pas qu’il parte en courant…

MODELE DE FICHE D'ELOW ALIAS SPENCER

_______________________________


    L'AMOUR EST LE PLUS PUISSANT DES POUVOIRS.On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: A song can smile again [Jude]   Sam 15 Déc - 19:20




Jude & Jorden

« A Song Can Smile Again »


Je ne savais pas si ma musique aidé les gens ou si elle servait juste à les détendre un peux. Je voulais qu'elle touche le cœur de quelqu'un, qu'une personne autre que moi se retrouve dans celle ci mais à croire que j'étais le seul, que seul moi pouvait réellement la comprendre. Une seule chanson avait pu me détruire, habituellement je résistais plus longtemps, mais là...là c'était presque devenu une mise à mort pour moi. Je ne pouvais stopper la musique, c'était ce qui me définissais, ce qui faisait ce que j'étais dans cette ville.

Je buvais ma bière tranquillement, j'essayais de redevenir normal avant de reprendre le concert quand soudain une jeune femme blonde avec un ventre très rond vint me parler. Un sourire se dessina sur mes lèvres avant de la remercier « Merci beaucoup, je suis content de savoir que ma musique peut plaire à quelqu'un d'autre que moi. » Je remis la bière sur le bar, puis je me tourna un peu plus vers elle afin d'être face à elle. J'étais quand même un jeune homme bien élever et parler à une femme sans la regarder dans les yeux est une chose mal polie pour moi « J'ai toujours vécu ici, je suis un pur et dur Talevien. Je ne connais que cette ville, même si parfois j'aimerais pouvoir sortir un peux, juste changer de ville une fois... » J'avais peut être bu une ou deux bière en trop, je partais trop dans mes délires là. Mais sa remarque sur les journalistes me fit rire « Ne t'inquiète pas, au moins un journaliste de cette ville aurait porter de l'importance à mon travail...Oh ne va pas croire que je suis arrogant ou autre, c'est juste que je chante ici depuis...presque trois ans si je me souviens bien et je ne sais pas si ça plais au gens ou pas. » Je me mis à rire et bu une gorgée de ma bière poser sur le bar « Pardon, je ne t'ai même pas demander ton nom, je me présente Drew Jorden Freeston mais on m'appelle Jorden. » Je lui tendis ma main en signe de présentation.

Je ne l'avais jamais vu en ville, en tout cas pas dans mes souvenirs, peut être qu'on s'était déjà croisé mais je n'avais pas fait attention à sa présence. Pourtant sa beauté aurait du me faire tourner le regard vers elle, mais en la regardant un peu plus, je pouvais me rendre compte qu'elle porté un enfant dans son ventre donc son mari ou son petit ami ne devait certainement pas être bien loin. J'allais donc rester calme et ne pas me lancer dans une drague ou autre surtout que ce n'est pas mon genre du tout.
fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas
JUDE-MEI Ϟ to believe in an another world


→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 1418
→ LOGEMENT : elle habite à présent dans une petite maison de quartier
→ JOB(S) : photographe professionnel travaillant pour le Daily Tale
→ HUMEUR : Très mauvaise, au plus bas.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: A song can smile again [Jude]   Mer 2 Jan - 15:26


“ – your song will calm perhaps the baby.
Jude-mei Roseberry & Jorden Freeston

Mon interlocuteur me paraissait plus jeune que moi. Il devait avoir deux ans de moins que moi, approximativement. De plus, il avait l’air d’être charmant et gentil. Et bien sûr, il avait tout d’un chanteur. Soudainement, je me parus bien stupide de m’être pointée de cette façon, devant lui. J’aurais pu faire mieux, et encore, ne jamais être venue pour lui parler. Je ne m’étais même pas présentée… J’avais tout d’une folle dingue : gros ventre, ressemblant ainsi à une grosse baleine et une manière d’aborder les gens exemplaire ! Pathétique, vous pouvez le dire. Cependant, mon avis changea soudainement. Le jeune chanteur me fit un sourire, puis se tourna vers moi afin de me regarder tout en me répondant. Je restais une idiote, mais une idiote d’avoir imaginé autant de choses en même pas dix secondes. « Merci beaucoup, je suis content de savoir que ma musique peut plaire à quelqu'un d'autre que moi. » me dit-il, avec toujours ce sourire en coin. En revanche, le mien s’estompa un peu. Ma tête penchée sur un côté, et un sourcil arqué, je ne comprenais pas une chose. Quelque chose m’échappait… Mais il reprit la parole, m’empêchant de lui répondre. « J'ai toujours vécu ici, je suis un pur et dur Talevien. Je ne connais que cette ville, même si parfois j'aimerais pouvoir sortir un peux, juste changer de ville une fois... » me raconta-t-il, avec une incroyable aisance. « T’sais, je pense que beaucoup de gens ici apprécient ta musique. » dis-je, en jetant un coup d’œil dans la salle. Certes, il n’y avait pas une énorme foule, mais ce n’était pas désert non plus. « Peut être que ce n’est pas ça que tu voulais, mais c’est pas mal tu sais. Ce n’est qu’un début… Et fort prometteur, crois moi. » finis-je, par dire, en lui souriant doucement. « Et puis, l’extérieur… n’est pas forcément mieux. Taleville est une chouette ville, et tu as bien de la chance d’habiter ici. » rajoutai-je, légèrement pensive et nostalgique. Cela allait bientôt plus d’un que j’avais quitté ma mère et Boston. J’avais décidé d’emménager ici, à Taleville sur un coup de tête, pour rester avec Spencer et croire en nous. Cela faisait déjà si longtemps… Et Boston ne me manquait pas. De même pour ma mère, d’ailleurs. Je me mis à soupirer désespérément, puis je secouai ma tête, revenant à la réalité.

« Ne t'inquiète pas, au moins un journaliste de cette ville aurait porter de l'importance à mon travail...Oh ne va pas croire que je suis arrogant ou autre, c'est juste que je chante ici depuis...presque trois ans si je me souviens bien et je ne sais pas si ça plais au gens ou pas. » me dit-il, en riant à ma remarque sur les journalistes. Puis, il but une gorgée de sa bière. Je secouai à nouveau de la tête. Il ignorait quelque chose, ce qui me fit rire, amusée. « Ah, mais si je suis venue ici, c’est parce que j’ai lu un truc sur toi dans un magazine… Ca prouve qu’on s’intéresse à toi ! » lui dis-je, avec encouragement, et en lui souriant gentiment. « Et je ne suis pas du tout déçue en plus. Je reviendrai certainement. Peut être pas tous les soirs, mais souvent… » avouai-je, en hochant la tête, déterminée à revenir pour entendre un si bon talent même s’il n’était qu’à ses débuts. « Pardon, je ne t'ai même pas demander ton nom, je me présente Drew Jorden Freeston mais on m'appelle Jorden. » me dit-il, en me tendant sa main afin que la serre. Je lui souris grandement et en fis de même, en tendant la mienne. « Ravie de te rencontrer Jorden. Moi c’est Jude-Mei Roseberry… Mais appelles moi Jude. » lui répondis-je, en lui faisant un clin d’œil. « Et je suis originaire de Boston. Et je … » marmonnai-je, hésitante. Et puis, merde… De toute façon, contrairement à lui, j’étais connue auprès des journalistes, en faisant de temps en temps la une de leurs ouvrages de potins. Ainsi, je me mis à sourire à Jorden, désolée par mon étrange comportement.

MODELE DE FICHE D'ELOW ALIAS SPENCER

_______________________________


    L'AMOUR EST LE PLUS PUISSANT DES POUVOIRS.On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A song can smile again [Jude]   Aujourd'hui à 10:12

Revenir en haut Aller en bas
 

A song can smile again [Jude]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Death Smile II 360 - Subtilités???
» Banana Song x)
» La V-Smile, c'est bien.
» M. Jude Winters ♦ I realized... it was only just a dream.
» Enora & Robbyn ⚡ I need your smile, I need your arms, .. I need you.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: ♦ Les sujets rps.-