Partagez | 
 

 → Pioche ton RP | Jude-mei & Wyatt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ | I'M THE QUEEN

avatar

→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: → Pioche ton RP | Jude-mei & Wyatt.    Dim 11 Nov - 15:25


“ – Certaines rencontres peuvent parfois paraitre étonnantes,
Mais les plus folles sont les meilleures.
Jude-mei Rosebery & Wyatt Hawkins


Tu viens de passer à l’hôpital Jude, n’est-ce pas ? Tu es inquiète, les choses ne vont pas dans le sens que tu voulais et maintenant tu dois peut-être dire la vérité à Spencer. Tu hésites, tu marches dans la rue, tu as le choix entre rentrer chez toi et réfléchir encore où tourner et aller chez ton aimé pour lui parler sérieusement. Tu t’arrêtes à l’intersection réfléchissant quand soudain un bruit t’interpelle. Maintenant que l’hiver est là, ça change tout il fait presque nuit très vite ! Tu as peur au début, mais soudain tu le vois. Oui Wyatt, c’est de toi qu’on parle. Tu es complètement défoncé et en plus tu sens mauvais l’alcool. Tu as fait la fête en plein après-midi, mais maintenant tu t’es dit qu’il fallait rentrer. Qu’il fallait te coucher parce que ton lit te manque, mais en voyant Jude tu ne peux pas t’empêcher d’aller lui parler ! On parle d’elle dans le journal et puis on parle d’elle puisque c’est la copine du rédacteur en chef. Ton côté commère te force à aller la questionner et puis avec son côté prude t’as envie de la faire danser. Un peu de folie, ça ne fait de mal à personne.

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JUDE-MEI Ϟ to believe in an another world

avatar

→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 1418
→ LOGEMENT : elle habite à présent dans une petite maison de quartier
→ JOB(S) : photographe professionnel travaillant pour le Daily Tale
→ HUMEUR : Très mauvaise, au plus bas.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: → Pioche ton RP | Jude-mei & Wyatt.    Mar 4 Déc - 18:06


“ – On dit souvent de profiter de la vie. Mais, des fois, c'est notre propre vie qui en profite pour nous baiser.
Jude-mei Roseberry & Wyatt Hawkins


« Vous êtes bien enceinte, Mademoiselle Roseberry. D’un mois environ » me dit-il pour la énième fois depuis le début du rendez vous. Je ne voulais pas y croire en faite. Pas du tout. C’était juste un cauchemar, et j’allais me réveiller tout de suite. A cette pensée, je refermai pour la cinquième fois mes yeux pour les rouvrir quelques secondes plus tard espérant de tout cœur que j’allais me réveiller dans mon lit, chez moi. Mais malheureusement, le cadre de l’hôpital n’avait pas bougé. J’étais restée au… même endroit. Je soupirai doucement. « Vous êtes sûr Monsieur Bell ? » répétai-je, pâle comme un linge ne voulant toujours rien admettre. Il me regarda un instant, m’adressant un sourire en coin. « Oui. Je suis sûr. Regardez-vous par vous-même. » me répéta-t-il en me tendant une photo. Je me redressai, puis je posai mes prunelles sur le document qu’il venait de me remettre. Là, je vis la vérité. C’était bel et bien la vérité. Et, je ne pouvais nier qu’à présent, j’étais dans la merde. Spencer allait me tuer. Non… Personne ne devait le savoir pour l’instant. Et puis… Ca reste une grossesse d’un mois. Je pouvais très bien faire une fausse couche, et perdre ce fichu enfant. Oui, je n’en voulais pas. C’était une… erreur. « Quelque chose ne va pas Mademoiselle ? » me dit-il, en me regardant avec un air inquiet peut être à cause de ma peau trop pâle pour un aussi bel évènement habituellement. « Vous êtes bien la première personne que je vois sans le sourire à l’annonce d’une aussi grande et belle nouvelle ! » renchérit-il en s’approchant de moi. Je relevai alors la tête, la secouant d’un signe négatif. « Si, si. Tout va bien. Ne vous inquiétez pas. C’est juste… que je ne m’y attendais pas. » prétextai-je, faisant un sourire rapide et en coin à Monsieur Bell. « C’est souvent le cas. Et c’est à ce moment là où c’est encore plus beau ! » finit-il par admettre, assez joyeux. Je lui souris, peu convaincue.

[…]

Ca faisait déjà trois heures que je flanais sans but dans Taleville. Pourquoi ? Je ne savais trop rien. Je ne voulais pas rentrer, affronter Spencer et me sentir affreusement coupable. Alors, je préférai rester là, en train de marcher dans la ville. Je pensai à tout et à rien. Je pensai surtout à… ce qui venait de se passer. Je serrai fortement la photo qui se trouvait encore dans ma poche de mon manteau. Je pouvais paraitre égoïste. Ne pas vouloir de cet enfant… Mais je ne l’avais pas non plus demandé. Tout ceci n’était qu’un accident, après tout. Donc, aucun regret et remord. C’était décidé, d’ailleurs : je devais avorter. C’était la seule décision de toute façon. Je ne pouvais pas faire autrement.
Sentant le léger vent sur mes joues, je m’enfonçai dans l’obscurité de la nuit. Spencer devait s’inquiéter. Surtout que je n’avais répondu à aucun de ses appels. Je refusais d’affronter ça. La réalité. Que j’avais un petit truc dans mon ventre. Mon dieu !


_______________________________


    L'AMOUR EST LE PLUS PUISSANT DES POUVOIRS.On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La tête...
À l'est ! À l'ouest !
Comme une vraie girouette !

avatar

→ INSCRIT DEPUIS : 14/09/2012
→ MESSAGES : 133
→ LOGEMENT : Un p'tit appart' tranquille avec une salle de bain mojito et blanc nacré...
→ JOB(S) : Employé au vidéoclub et webmaster freelance
→ HUMEUR : Préoccupé



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: → Pioche ton RP | Jude-mei & Wyatt.    Mer 5 Déc - 22:33

J’étais terriblement à la masse ces derniers temps. Pas besoin d’être un génie pour le savoir. J’étais pas tout juste dans ma tête et ma seule thérapie dans ces cas-là, c’était la fiesta. Et c’était une thérapie tellement sympa que j’avais mis les bouchées doubles. Sauf qu’on avait vu plus efficace, juste que je ne voulais pas voir la vérité en face. Je n’avais pas envie de voir la vérité en face.
Totalement ivre, je voyais limite en double et je ne marchais pas tout à fait droit. Heureusement pour moi que je ne bossais pas, j’aurais eu du mal à tenir la distance au boulot. C’est là que je l’ai vu, alors que je rentrais chez moi. La fille dont on avait parlé dans le journal. Pas que j’étais fan des commérages du loup, loin de là. Cet idiot avait mis un sacré boxon en dénonçant Chandler au bal.

Totalement ivre, je ne réfléchis même pas, j’allais vers elle. Jude, la fille qui sortait avec le rédac’ en chef. Je ne calculais même pas qu’elle pourrait me trouver étrange, ça, de toute façon, c’était déjà fait pour la plupart des gens. Bon, ok, j’étais quand même un peu curieux sur elle. Et puis elle sortait de l’hosto, enfin, je pense que c’était de là qu’elle était sortie. Je m’avançais donc.

« Salut ! » Je la regardais me regarder bizarrement. Deuxième tentative. « Et si on dansait ? » Ouais, j’allais certainement passer pour un fou mais j’étais ivre, elle avait l’air d’avoir appris la pire nouvelle de sa vie. J’sais pas. Mon envie de vouloir rendre les gens plus heureux que je ne l’étais, primait sur mon envie d’intégration. J’en avais assez. J’avais vu Dae au plus mal et par ma faute en plus puisque je n’avais pas pu la protéger alors si je pouvais embellir la vie de quelqu’un aujourd’hui, pourquoi pas. Si je devais passer pour un vrai fêlé, j’assumais mon geste. Il paraît que la bonne humeur, c’est communicatif. « Oui, une danse, ce serait bien ça. Et puis ça vous dériderait. Y a comme de la perplexité et de l’horreur dans l’air. J’vous promets, ce sera drôle ! Allez, donnez-moi votre main. » Je lui tendis la mienne. J’étais totalement à la ramasse, on ne pouvait pas faire mieux en la matière.

Si je m’étais rendu compte, j’me serais coller quelques choses comme une centaine de paires de claques. Il faut quand même avouer que là, je me serais fait peur à moi-même si j’avais agi comme ça. C’est tout de même pas commun d’inviter quelqu’un à danser au beau milieu de la rue en plein après midi. Cela dit, cette touche de folie énorme me ferait peut-être du bien. Quoi que là, vu la quantité d’alcool ingurgité et de pétards fumés, je risquais fort de ne rien me rappeler le lendemain matin parce que oui, si je m’écroulais dans mon lit maintenant, j’allais dormir au moins jusqu’à demain. J’étais cuit et j’étais défoncé. Tout ça pour dire que je ne résonnais pas vraiment convenablement.

_______________________________

I don't really need
what happened...