Partagez | 
 

 in the desert, you can't remember your name. (andalib)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Jeu 4 Oct - 20:39


ANDALIB "CARPETTE" RAMOSE
CRÉDIT - TUMBLR

« Il doit rester quelques rêves d’enfant cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d’adulte. »
"This is something that everyone knows :"

NOM & PRÉNOM(S) : Andalib Ramose. Aucun deuxième prénom - heureusement pour moi ? Concernant mon prénom principal, je ne pourrais pas dire grand chose à son sujet. Même pas sa signification à vrai dire, j'aime bien la consonance qu'il peut avoir, voilà tout - faut croire que mes parents n'ont pas si mauvais goût. Et Ramose, rien de très dingue quand on y pense. Un nom de famille comme un autre. ♦ DATE DE NAISSANCE ET AGE : 23 Août, 25 ans. ♦ ORIGINE(S) : père Arabe et mère Anglaise. Donc, arabo-anglais ? ♦ EMPLOI ET/OU ETUDE(S) : éducateur dans un établissement spécialisé pour sourds. ♦ STATUT : l'amour me cherche peut-être, mais moi je ne cours pas plus après que ça. Non pas que je sois le stéréotype de l'homme qui ne veut pas s'attacher, mais pour le moment, j'évite de m'emballer avec certaines histoires, j'évite de voir trop loin. Je ne creuse pas plus. Allez savoir, peut-être qu'un jour ça me tombera dessus ?

QUELQUES INFORMATIONS ESSENTIELLES SUR TOI

LE LANGAGE DES SIGNES, une évidence ! Andalib n'est pas réellement né sourd, il est resté quelques mois bon entendant, mais petit à petit, il a fini par perdre totalement l'ouïe. Et la suite vous pouvez la deviner : le langage des signes était logique, impossible à rater comme le nez sur la figure. Certes, à ses dix-huit ans, le jeune homme a eu droit à un implant cochléaire, lui permettant d'entendre. Il n'en a en aucun cas oublié le langage des signes, langage des mains.

LES TAPIS, oh oui ! Andalib ne comprend en aucun cas pourquoi les tapis, mais c'est ainsi. Certains aiment acheter des fringues, collectionner des figurines de séries, et Andalib lui préfère flemmarder dans des boutiques de tapis. Il les trouve beaux, élégants, et les couleurs un peu folles. Comme rattacher d'une certaine manière à ces tapis sans aucune raison. Pourtant il a beau les aimer, les apprécier, adorer les regarder, il ne peut malheureusement pas se permettre d'en faire une collection. Mais, en tout cas, si vous le cherchez, ne réfléchissez plus. Il sera chez le vendeur de tapis le plus proche.

LA CHALEUR, ou lézard au soleil. La chaleur, une chose qu'il apprécie particulièrement. Se poser sur le sable et ne plus bouger pendant des heures, dormir avec la chaleur qui vous claque sur la peau et en hiver, un bain brûlant. Oh oui évidemment, aimer la chaleur veut dire aussi être affreusement frileux. Si en été il aime se dorer la pilule, en hiver il n'est pas rare qu'il sorte l’arsenal pour sortir.

"CARPETTE", et tout ça, à cause de cette histoire de tapis. Un surnom donné par Wyatt Hawkins, un ami d'enfance. Et faut croire que c'est resté. Pourquoi carpette ? Comme précisé, à cause de cette fascination plus ou moins étrange pour les tapis. Un tapis, une carpette, en bref : ne cherchez pas plus loin que ça. Dire une carpette, pourrait être péjoratif, mais il préfère s'en amuser.

PEUR DES PERROQUETS, ne riez surtout pas ! C'est absolument vrai. Alors oui, Andalib aime bien les oiseaux, mais les perroquets ? Allez savoir, ça ne peut passer. Déjà, ils répètent tout ce que les gens peuvent dire - du moins selon la race de l'animal, mais ça revient au même ! - et c'est assez exceptionnel, mais en plus, ce regard. Ils sont vicieux, ils attendent le bon moment pour vous donner un sale coup de bec. Les couleurs des plumes, c'est juste pour faire joli, pour tromper ! Un jour, ils domineront le monde, oui, oui, oui.

L'ALCOOL, son pire cauchemar. Enfin pas vraiment, mais comment dire la chose ? Andalib ne supporte pas l'alcool, mais alors, pas du tout. Avec un seul verre il se retrouve presque par terre - agonisant haha - et se sent affreusement mal. Oh pas qu'il déteste ça - bien qu'il soit du genre chiant au niveau du goût, il ne trouve que trop rarement boisson à son pied - c'est juste qu'il a du mal, pas l'habitude tout simplement.

FOU-RIRE, quand cette chère carpette rigole, c'est certes normalement. Mais, quand il vire dans un fou-rire, il est malheureusement muet, même lui ne pourrait pas exactement dire pourquoi. C'est simple quand il rigole trop, il ne sort pas de son, ce qui fait qu'il vire absolument rouge - c'est à se demander s'il ne va pas exploser.

VISAGE, il n'y a pas plus démonstratif qu'un visage. Du moins, chez Andalib c'est ainsi. Déjà qu'il parle en imageant ses dires, en plus, il est affreusement démonstratif au niveau de son visage. S'il est dégouté, vous le verrez, s'il est heureux encore plus et vice et versa. Les yeux sont la porte ouverte vers l'âme, mais chez lui, faut croire que c'est sa tête complète.

QUAND IL EST NERVEUX, qui ne l'est pas ? Même lui, qui parait plutôt calme en apparence, peut avoir ses faiblesses et il est facile de le remarquer. Premièrement, il lui arrive souvent de ne pas vraiment se ronger les ongles, mais de mordiller la peau juste autour - ce qui peut être assez énervant. Deuxièmement, soit c'est le premier cas, soit il se bouffe la lèvre inférieure - tout dépendra, parfois c'est jusqu'au sang, parfois pas trop -, et troisièmement, quand c'est extrême, il en va jusqu'à trembler. Il ne supporte pas avoir une pression sur le dos, dans sa petite tête et bien évidemment : il peut virer dans tout ses états.


TRAITS DE CARACTÈREtimide sur les débuts quand il ne connait pas une personne - il aura plus tendance à se la jouer gamin perdu qu'autre chose -, à l'écoute depuis qu'il entend bien évidemment, aime se poser des questions, a trop tendance à analyser les gens - non pas parce qu'il est méfiant, il est juste ainsi -, curieux, démonstratif, tactile, tête en l'air, idéaliste, jem'enfoutiste selon la personne ou le cas, bordélique, créatif, susceptible, indécis - n'aime pas se retrouver face à des situations décisives, il aura plus tendance à préférer rester dans sa bulle qu'autre chose, il n'a pas vraiment peur de l'extérieur, mais même lui ne s'explique pas ça.


CHAPTER ONE ♦ "Because we all lived in a fairytale."




A L'EPOQUE TU ÉTAIS : un tapis. Ouais je vous vois déjà rire, mais contrairement aux autres tapis, moi je pouvais voler. Tapis magique, la carpette, et autres surnoms en tout genre. ♦ LE CONTE : Aladdin ou la lampe merveilleuse. ♦ TON RÔLE DANS L'HISTOIRE : j'ai sauvé la peau à Aladdin à plusieurs reprises, faut croire que j'arrive dans les moments les plus critiques. Ah et aussi, j'étais le second du génie - si on veut. ♦ DE QUEL COTE ES-TU ? : le bien. ♦ TON DERNIER SOUVENIR : du sable, du vent qui m'arrive dans la figure et cette chaleur, oh oui, ce soleil brûlant.

Je ne connais pas la lumière. Celle de l'or, oui, mais pas celle du soleil. Parait que celui-ci réchauffe, qu'il fait du bien. Mais, moi qu'est-ce que je peux en savoir ? Après tout, je suis coincé ici. Dans une grotte remplie de merveilles, d'or, de rubis. Mais, l'argent suffit-il à rendre heureux ? En tant que simple tapis, je ne pourrais que dire non. Oh, je serais humain, je pourrais tout dépenser, me dire qu'il n'y a pas plus belle vie. Moi, je me balade dans les chemins tortueux de cette caverne qui n'arrive plus à en finir. Une sortie, quelque part, je la cherche, depuis toujours, des années. Et parfois, il m'arrive de rester à côté de la lampe. Mais, ne rien dire, parce qu'après tout : un tapis ne peut parler. Je vole, j'arrive à montrer ce que je veux dire. Mais, il me manque la discussion, il me manque un corps. La solitude est mon amie, la seule que je connaisse et qui est avec moi, parfois le génie sort de sa lampe, ou du moins, quand quelqu'un ose s'aventurer dans cette gueule de lion. Entrer ici, c'est ne jamais en sortir. C'est vouloir la mort par le biais de l'or. Il est un peu fou l'esprit humain, un peu délabré, un peu décadent, il aime l'argent et le préfère à la liberté, à l'amour de quelqu'un. Je ne comprendrais jamais et après tout, je ne vois que trop peu de personnes. Juste le génie, tout bleu, tout sautant, un mythe qui tout le monde convoite. Juste trois petits voeux, mais pour cela, il faut savoir articuler, sortir des mots. J'aurais pu peut-être frotter sa lampe, si seulement j'avais des mains, j'aurais pu demander un souhait si seulement j'avais une bouche.
Mais, je n'ai rien de tout ça. Je ne suis qu'une carpette qui sait voler, qui s'amuse à claquer contre l'air et qui n'a connu que le soleil grâce à un enfant. Un vagabond, un type en danger, que je porte dans mon coeur. Ali Ababoua de son nom de scène, Aladdin est son vrai prénom. Sentir le vent, pouvoir toucher les nuages du bout des pompons, la chaleur caresser tout son être. C'est ça, la liberté, c'est ça le vrai bonheur. Il n'est pas matériel, il se ressent juste, peut se traduire à sa façon. Mon bonheur, c'est celui-ci, pouvoir voler en compagnie de ceux qui veulent bien de moi. Regarder le monde de tout là-haut, comme un oiseau, mais qui ne peut pas s'exprimer. Je suis le discret, le violet, celui qui se cache, qui se coince entre des meubles. Je ne suis qu'un humble tapis, un objet insignifiant, mais, moi je peux voler. Moi je suis un genre de drôle d'oiseau. Je suis un tapis, une carpette muette.

"You and no one else."


QUI ES-TU ? : I love you ♦ CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Lucho Jacob ♦ AVEZ-VOUS PRIS UN SCÉNARIO ? : None. ♦ COMMENT TU ES TOMBÉ(E) SUR LE FORUM ? : ♦ UN MOT EN PLUS ? :



Dernière édition par Andalib Ramose le Mar 23 Oct - 21:15, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Jeu 4 Oct - 20:40

CHAPTER TWO ♦ "now, we are trapped in a curse..."




Spoiler:
 

Ils appellent ça : la beauté du silence,
Un peu un noir complet, mais, dans les oreilles.
Ils appellent ça : la chance de vivre dans un monde muet,
Un monde qui ne parle pas, mais qui malgré tout, réussi à vivre.


Je suis assis là, face à la mer. Les mains dans le sable, pensif. J'ai les yeux qui se lèvent vers le ciel, regarder le bleu, se plonger dedans et vouloir y nager. Manger les nuages, rigoler un peu plus. Certains me font comprendre, qu'il est dommage de ne pas pouvoir entendre les vagues. De ne pas pouvoir entendre ce petit claquement contre les grains de sable, de ne pas pouvoir mettre un coquillage contre son oreille et dire : je l'ai là-dedans la mer. Non. Pourtant, j'essaie de m'imaginer le son qu'elle peut faire, le son qu'elle peut produire. La mer, l'eau qui s'effondre, ce doit être beau. Du moins, j'aime à le croire. Parfois ils me font comprendre que j'ai de la chance de ne pas entendre l'idiotie humaine, de ne pas entendre le monde se dégrader, se détruire. J'ai de la chance, de la chance parait-il. Que c'est beau le monde du silence, que c'est beau de juste s'imaginer, juste fermer les yeux un instant et imaginer la sensation, le craquement dans les oreilles. Une sensation qu'un enfant comme moi ne peut connaitre. J'ai de la chance y parait, j'ai de la chance.

Ils appellent ça : être sourd,
Un enfant qui ne peut entendre, un enfant qui ne peut parler.
Ils appellent ça : le monde à part qui est inconnu,
Le monde dans lequel je vis, le monde dans lequel je m'enferme.


andalib 8 ans, wyatt 11 ans
Aujourd'hui, je cherche quelque chose. Quoi ? J'en sais trop rien à vrai dire. Mais, pour une fois, j'ai le droit de sortir. C'est agréable le soleil, de voir autre chose que les quatre murs. Maman aime pas trop que je sorte, elle a peur que le monde extérieur me fasse du mal qu'elle me dit ! Parce que je suis différent. Oh, je sais, j'entends pas. Je suis sourd. Mais, j'ai pas tellement peur, enfin, je crois. Y'a pas de monstres dehors, hein ? Je déglutis alors à cette pensée, mes mains se glissant dans la terre, les joues un peu crasseuses et le regard fixe. Je fouille, à la recherche d'un quelconque trésor ou objet rare. Je vais tomber sur quelque chose, je le sais ! Quelque chose venant de pirates, oh oui ! Ou de célèbres aventuriers. C'est possible, après tout, le hasard fait bien les choses y parait. Tout sourire, je continue mes fouilles archéologiques, la journée est agréable, c'est chouette de sortir et en plus, je ne risque pas de me blesser, enfin, pas trop je pense. Maman va pas être contente, mes vêtements sont sales. Je tire une moue avant de passer la paume de ma main sur mon front. Une vibration, quelqu'un qui s'approche, une ombre petit à petit. Mon coeur rate un bond. Un méchant ? Est-ce qu'il va me dévorer ? Je mordille ma lèvre inférieure, je fronce les sourcils en voyant un enfant, je suppose qu'il est plus grand que moi. Ce que je vois le plus, c'est ses lèvres bouger, je comprends pas tellement à vrai dire. C'est une question d'habitude de lire sur les lèvres que dit Papa ! Surement, mais pour le moment, je suis pas très doué. Le garçon parait à son tour perdu, il me fixe alors et se tait. Il se pose des questions je pense. Puis, disparait alors au loin petit à petit, mais en courant. Bizarrement, j'ai ce petit pincement au coeur. Il doit me trouver bizarre de ne pas pouvoir lui répondre, c'est vrai quoi, c'est pas ... normal ? Je me met alors en tailleurs sur le sol, pose mes mains sur mes genoux et fixe l'herbe, penaud. Des secondes défilent, et quelque chose apparait sous mes yeux. Une feuille blanche, des lettres qui forment un mot. "Salut ! T'es qui toi ? Je t'ai jamais vu ! Moi, j'suis Wyatt !" Un sourire éclatant peut se lire sur mon visage, je pose mes yeux sur lui. Il me tend un crayon, je l'attrape alors. Wyatt, c'est marrant comme prénom, ça me fait penser, je sais pas ... A un truc un peu magique, c'est un prénom que je n'ai jamais vu, entendu. Il se pose à mes côtés, et le crayon glisse sur la feuille sans que je m'en rende réellement compte. Les présentations, quelques explications, et surtout, ce que je fais dans ce jardin, couvert de terre. Et il m'a aidé, oh oui, énormément. On a pas trouvé grand chose, si ce n'est des objets, un peu inutiles, mais, c'était nos trésors à nous !

andalib 18 ans
uc



Dernière édition par Andalib Ramose le Mar 23 Oct - 21:06, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ | DEAD
like a ghost behinh you


→ INSCRIT DEPUIS : 19/07/2012
→ MESSAGES : 597
→ LOGEMENT : MORTE


MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Jeu 4 Oct - 20:41

MA CARPETTE D'AMOUR !!!

_______________________________

It's just another way to... DIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Jeu 4 Oct - 20:53

OH OUI.
Revenir en haut Aller en bas
Admin | I'M THE BOSS
« I wanna see what life is, with you »


→ INSCRIT DEPUIS : 01/06/2012
→ MESSAGES : 753
→ LOGEMENT : En colocation dans une maison du centre-ville avec Ayden (Aladdin) et Jorden (Abu)
→ JOB(S) : Dresseuse de tigres de la réserve du parc municipal
→ HUMEUR : CEY PO UN TEMPS A METTRE UN TIGRE DEHORS ! /BOUM



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Jeu 4 Oct - 21:21

On va tous faire des bébés parce qu'on est une grande famille de tarés

_______________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://search-games.forums-actifs.com/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Jeu 4 Oct - 21:23

Je n'osais point le dire chère demoiselle. Je vous luv trop fort.
Revenir en haut Aller en bas
La tête...
À l'est ! À l'ouest !
Comme une vraie girouette !


→ INSCRIT DEPUIS : 14/09/2012
→ MESSAGES : 133
→ LOGEMENT : Un p'tit appart' tranquille avec une salle de bain mojito et blanc nacré...
→ JOB(S) : Employé au vidéoclub et webmaster freelance
→ HUMEUR : Préoccupé



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Jeu 4 Oct - 21:24

Viens dans mes bras ma carpette ! *Choppe Dae avec.* Câlin groupé !

_______________________________

I don't really need
what happened...

Placebo - Running up that hill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-antrim-duality.forums-gratuits.fr/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Jeu 4 Oct - 21:33

Mon schtroumpf préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Ven 5 Oct - 17:01

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Ven 5 Oct - 18:50

I love you
Revenir en haut Aller en bas
oh baby dynamite
L’HÉRITIÈRE DES ENFERS


→ INSCRIT DEPUIS : 08/06/2012
→ MESSAGES : 669
→ LOGEMENT : appartement dans le quartier chic en colocation avec sa soeur
→ JOB(S) : journaliste au daily tale
→ HUMEUR : meurtrière



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Sam 6 Oct - 15:57

Oh gosh j'adore
Rebienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Dim 7 Oct - 17:53

Merci Rosinette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Lun 29 Oct - 12:19

rebienvenue
excellent choix: le tapis magique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Mer 14 Nov - 17:43

Merci, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: in the desert, you can't remember your name. (andalib)   Aujourd'hui à 23:47

Revenir en haut Aller en bas
 

in the desert, you can't remember your name. (andalib)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Romans] Desert of Danger
» Desert District (D.D)
» help desert miracle de la pluie
» [Aidez moi SVP] Aprés le desert , les ennemis sur des chevaux .
» Quelque part dans le desert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: "Casse toi p'tit !"-