Partagez | 
 

 » PIOCHE TON RP | ABYGAÊLLE & YAÊL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: » PIOCHE TON RP | ABYGAÊLLE & YAÊL   Ven 14 Sep - 9:13


“ – Celui qui offre son aide ne peut pas être mauvais,
tant qu'il n'y a pas derrière un quelconque intérêt
Abygaëlle T. Kiefer & Yaël D. Creed


C'était possible ? De quitter une seconde sa flûte et de se rendre compte qu'on ait ailleurs et qu'un gros bon-hommes essaye de souffler dedans comme un idiot ? Amber ne comprend pas ce qui se passe. Elle n'était plus dans sa forêt, elle avait fermé les yeux trop longtemps, elle avait trop marché, pas assez manger, elle avait été trop ignorante pour le coup. Elle avait aussi trop bu. Elle se souvient maintenant, elle était tombée. Tombée et sa flûte avait glissé de sa place habituelle. Autour d'elle, elle a l'impression qu'ils sont dix, mais en réalité c'est juste TWEEDLE DEE, sans TWEEDLE DUM. Ouais, une dispute idiote et les voilà séparés dans le monde des merveilles. Du coup, TWEEDLE DEE veut retrouver TWEEDLE DUM. Et il espère qu'Amber sera partante. Et comme il aime bien sa flûte, il va la garder un moment...

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: » PIOCHE TON RP | ABYGAÊLLE & YAÊL   Lun 17 Sep - 13:41

❝ curiouser and curiouser. ❞

Elle est tombée, et quand elle est tombée, elle a roulée jusqu'à mes pieds. Le bout de bois, pas la fille hein. J'aurais presque rigolé s'il n'y avait eu que la fille qui serait tombée. Mais le long bout de bois frappe contre ma chaussure, doucement, dans un petit poc, alors je me penche pour le ramasser et l'étudie sous tout les angles. C'est bizarre, cette chose, c'est long avec des trous partout, on dirait un fromage. Du gruyère. Je m'apprête à mordre dedans, comme le fait le Chapelier bien souvent avec ses tasses et autres soucoupes, j'aurais presque envie de rire rien que d'y penser, mais c'est vrai que Dum n'est pas là, et si Dum n'est pas là, Dee ne rigole pas. Dee est terrible, il peut se transformer d'un coup, le petit chapeau sur sa tête se met à tourner dans tout les sens, et Dee peut même dévorer les gens. Il doit bien avoir assez de place dans son estomac pour tous les manger. Tous sauf la petite Alice, c'est la seule qui arrive à réparer nos cœurs cassés. Et quand elle n'est pas là, quand elle disparaît dans les rires, on est vite perdus. Alice, Alice, Alice. Peut-être qu'elle peut m'aider à retrouver Dum ? Peut-être. Peut-être que celle qui est tombée peut le faire aussi, peut-être qu'elle peut être ma Alice à moi, rien qu'à moi, ma petite personnelle, ma petite Alice, jolie robe bleue et longs cheveux blonds, des grands yeux innocents, Alice. J'ai envie de chanter, j'ai un million d'histoires qui se propagent dans mon esprit, je marche sur la tête, je crois. Mais sans Dum ce n'est pas pareil, sans lui il n'y a personne pour compléter mes histoires, alors je ne dirais rien, parole de Tweedle !
Je porte le bout de bois devant mes yeux et je crois le reconnaître, je crois que des fois, le Lièvre de Mars en joue. Ou alors il tape sur la tête de la souris qui dort, pour la réveiller. Je ne sais plus vraiment. Moi je m'en suis déjà servie comme cuillère, ça sucre à merveille le thé ! Bref, ya bien un endroit où il faut souffler, alors je le porte à mes lèvres et souffle de toute mes forces dedans, comme un ouragan, j'me vide les poumons ! Mais rien, pas même un joli son. Je le tiens peut-être à l'envers, je le tourne dans tout les sens, je crois que je connais cette histoire, ou alors je connais la fille, je connais la musique. Je souffle, ça fait un son atroce, mais moi j'aime beaucoup, on dirait un cerf qui braille, j'te jure. Alors je recommence et me met à sauter un peu dans tout les sens, je me tiens au tronc de l'arbre. Vers l'est, vers l'ouest, Dum je t'appelle ! Tu m'entends ?! J'adore ce son, je fais de la musique qui fait mal aux oreilles, mais c'est parce que vous y connaissez rien vous ! Moi j'aime, je fais la plus belle chose du monde. J'appelle mon frère, il va me répondre on va se retrouver, ça sent les Tweedle dans le coin, Dum ! Et au moment où j'ouvre grande ma bouche pour aspirer une tonne d'air pour pouvoir crier le prénom de ma moitié, je vois que la fille s'est relevée. Ma Alice personnelle ! Elle veut sans doute entendre une histoire du tonnerre, une histoire qui fait trembler, elle veut sûrement m'entendre jouer ? Alors je souffle à nouveau dans la flûte, ça produit un son horrible, un oiseau se barre à tire d'ailes et moi j'explose de rire. On m'a déjà prévenu de pas rire tellement fort sinon j'allais pleurer, et après tout le monde va finir noyer, surtout le Lapin Blanc, il est bien trop petit.
« … et lui Dum ! » Je regarde à mes côtés en montrant le vide, mais c'est vrai... Dum n'est pas là pour me présenter, je l'ai oublié, elle va croire que c'est moi Dum, mais non, j'ai perdu Dum ! Je me donne un coup sur la tête, facepalm, je fais un bruit de klaxon mouillé. « Je suis Tweedle Dee. » Je m'approche d'elle, je bondis, je roule, je continue à jouer de cet instrument comme si c'était à moi, comme si j'étais le plus grand joueur de bout de bois du monde. Je saute jusqu'à elle et la regarde, sourit d'un grand sourire, celui qui mange les enfants, mais jamais aussi grand que celui de Cheschire ! Alors je tends ma main libre et prend la sienne, la secoue un peu, j'ai presque l'impression de la voir décoller du sol. je ris un peu et enfonce à nouveau le bois dans ma bouche, souffle, fait de la musique qui ferait fuir les fantômes. Je m'éclate tout seul, heureusement que la Reine Rouge n'est pas là, elle me COUPERAIT LA TETE !!! Rien qu'à ce souvenir, un sourire émue se peint sur mon visage et j'essuie une larme qui roule sur ma joue. Nostalgie. « J'ai perdu Dum, tu m'aides à retrouver Dum ? Aide-moi à le retrouver, sinon je dirais à la Reine Rouge que tu es une terrible Alice, elle te coupera la tête et peut-être même que tu devras marcher toute ta vie sans tête et tu te prendras pleins d'arbres, et tu ne pourras plus JAMAIS souffler dans ça. » Je lève le bout de bois d'un air triomphant.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ | DEAD
like a ghost behinh you


→ INSCRIT DEPUIS : 19/07/2012
→ MESSAGES : 597
→ LOGEMENT : MORTE


MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: » PIOCHE TON RP | ABYGAÊLLE & YAÊL   Lun 17 Sep - 16:44

Je m’étais fait assez d’argent dans ce village pour être tranquille un mois… J’avais mangé des plats riches, j’avais bu et de retour dans mon bout de forêt, j’avais été terriblement fatiguée. Trop fatiguée… J’étais montée dans un arbre accueillant, du moins, l’avais-je tenté car faute de réussir à grimper, j’avais dégringolé. Dégringolé si longuement que j’avais l’impression que tout ça n’était qu’une invention de mon esprit embrumé par l’alcool. Tellement embrumé qu’une fois la chute arrêtée, je m’étais endormie sans même m’en rendre compte. L’alcool serait ma perte un jour, c’était une certitude, surtout si je m’endormais n’importe où comme ça ou alors, c’était l’effet de la chute. Je ne saurais dire.

Quoi qu’il en soit, c’est un bruit excessivement agressif qui me sortit de mon rêve. Un rêve très étrange où ma flûte ne produisait que des sons atroces. Attendez un instant… Je me redressais sur mes coudes et finis par me masser les tempes. Toujours ce son atroce. Qui donc était en train de massacrer cette merveille que l’on appelait musique ? Et nom d’un rat, où était ma flûte, mon précieux instrument, l’extension de ma vie…
J’avais en face de moi un étrange mec obèse avec un chapeau ridicule et je ne parlais même pas de sa tenue tout aussi… atroce. C’est vrai, je n’avais pas particulièrement bon goût en matière vestimentaire… Mais nom de Diable il y avait des limites tout de même !

Je me débarrassais de quelques feuilles et brindilles avant de regarder cet étrange bonhomme qui tenait… ma flûte. C’était MA flûte qu’il avait en main. J’eus soudain très envie de le tuer de mes mains, de serrer son cou jusqu’à sentir ses os craquer sous la pression.

« … et lui Dum ! » Au début, je crus que j’avais raté un morceau de la conversation… jusqu’à ce qu’il rectifie. « Je suis Tweedle Dee. »

J’en avais entendu des prénoms ridicules, des noms de familles à rallonge ou parfaitement idiots mais là, ça dépassait tout et de très loin. Facile de déduire qu’il avait voulu présenté un certain Dum. J’espérais simplement qu’il ne s’appelait pas Tweedle également, c’eut été parfaitement… improbable, incroyable et proche d’une malédiction. Les parents de ce type et sans doute de l’autre devaient haïr leur enfant. Mon nom au moins est correct, je devais au moins cela à mon défunt père.

Je me relevais en jetant un regard noir à mon interlocuteur alors qu’il soufflait dans ma flûte, MA flûte avec acharnement se prenant sans doute pour un quelconque prodige musical. Diable que je voulais l’étrangler de mes propres mains.

« J'ai perdu Dum, tu m'aides à retrouver Dum ? Aide-moi à le retrouver, sinon je dirais à la Reine Rouge que tu es une terrible Alice, elle te coupera la tête et peut-être même que tu devras marcher toute ta vie sans tête et tu te prendras pleins d'arbres, et tu ne pourras plus JAMAIS souffler dans ça. »

Nous y revoilà… le fameux Dum. Je le regardais et je pris sa menace comme provocation. Et si je le plantais ? La tout de suite ? Sans autre forme de procès ? Mais je ne savais guère où j’étais et je préférais éviter de faire couler le sang sur le territoire d’une Reine que je ne connaissais pas. Je pris ma plus belle voix en faisant repasser mes cheveux d’un seul côté de mon visage.

« Je veux bien t’aider à retrouver… Dum. C’est ça ? Mais en échange, j’aimerais récupérer ma flûte. Tu sais, c’est un cadeau qu’on m’a fait. » Dire que j n’avais qu’une envie, le tuer… « Mais dis-moi. Où suis-je ? »

La question n’était pas dénuée d’intérêt ou de sens… Je tentais de me rappeler le chemin que j’avais pris. En vain. Non, vraiment, je n’aimais pas cette situation. De plus, j’avais l’impression d’avoir une armée de joueur de tambour dans mon crâne ou pire encore… Ce groupe d’artistes animaliers particulièrement mauvais à mon sens… les musiciens de Brême. Que n’aurais-je pas donner pour l’une de ces feuilles si particulières que l’on devait mâcher pour dire adieu à la gueule de bois ou du moins… au mal de crâne.

Une chose était sûre... leur Reine me plaisait beaucoup.

_______________________________

It's just another way to... DIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: » PIOCHE TON RP | ABYGAÊLLE & YAÊL   Aujourd'hui à 6:46

Revenir en haut Aller en bas
 

» PIOCHE TON RP | ABYGAÊLLE & YAÊL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonne Pioche présente
» Quelle vitesse de pioche ?
» Limite de pioche
» [résolu]" Lame Pioche " vaut elle les coup ?
» pioche grandissante ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: ♦ Les sujets rps.-