Partagez | 
 

 chapitre deux ♦ When the corpses of past resurface ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis votre ville


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 104


MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: chapitre deux ♦ When the corpses of past resurface ...   Dim 22 Juil - 19:07


Précédemment à Taleville,
     « - Mr. Banister, si vous n'avez pas réuni l'argent à la fin du mois, vous devrez me céder l'auberge de vos parents ! Et dès qu'elle sera entre mes mains, je la raserai. Une vieille auberge miteuse qui ne rapporte pas vraiment de bénéfices doit être détruite. »
« - Je vous le promets, monsieur. Laissez moi juste du temps, je trouverai une solution ! » Le jeune réceptionniste s'arracha les cheveux, cédant au désespoir. Quelques larmes coulèrent finalement sur ses joues. Parfois, Chandler avait juste envie de tout foutre en l'air, d'hurler un bon coup et de se casser de cette ville. Mais il ne pouvait pas. Ses parents, partis, comptaient sur leur fils pour gérer l'auberge. Cependant, il fallait être réaliste, l'hôtel ne marchait plus. Les gens ne venaient plus. Aucun visiteur ne pénétrait dans Taleville. Chandler n'avait plus qu'une solution : voler.

♣♣♣

Attendant les résultats, le maire décide tout de même de lancer le conseil de la ville, pour essayer de découvrir qui est le voleur ; cet être abominable qui a osé voler ses biens précieux. Visiblement, les analyses qui devaient arriver le matin du vendredi suivant le vol, arriveront au cours de la soirée...
Tous les habitants de Taleville sont réunis. Ils sont tous là, angoissant à l'accusation prochain d'un des leurs. Un discours méprisant de Madame Le Maire, des questions impertinentes des nouveaux venus de la ville et l'annonce tombe enfin : « - Monsieur Chandler Banister, au nom de la loi, vous êtes en état d’arrestation pour vol. » Or, le réceptionniste réussit à s'en sortir, s'enfuyant ainsi avec sa voiture.

♣♣♣

Ils l'avaient découvert. Chandler roulait à vive allure. Les larmes abondantes brouillaient sa vue. Passant une main hésitante, il s'essuya. Qu'allait-il devenir ? Il ne voulait pas finir en prison. Tout ce qu'il avait voulu, c'était de l'argent. Simplement de l'argent. Dépassant les cents kilomètres à l'heure, il scruta enfin le panneau de la ville. Il la quittait. Mais quelque chose n'allait pas dans cette voiture. L'avait-on sabotée avant le conseil ? Peut-être bien. N'arrivant plus à contrôler ses vitesses, le jeune homme découvre qu'il est mystérieusement bloqué dans son véhicule. Et en une minute, la voiture accélère, atterrissant dans le fossé.

A l'époque, dans le royaume.


Voilà que la pluie s’arrêtait enfin. Hayward remettre son chapeau en place, cela faisait un moment qu’il attendait dans sa petite cabane que la pluie s’arrête. Pour chasser c’était l’horreur, la terre en boue effaçait toute les traces. Pas de chance, ce soir sa famille allait encore devoir manger des légumes et se passer de viandes. Une brindille entre les deux, il sortit de la petite cabane, prêt à rentrer chez lui. Les mains serrant très fort son arme, il faisait bien attention à ce qu’il l’entourait. De nos jours la forêt n’était plus un endroit si sûr et plus loin, dans le village, des rumeurs parlaient de bêtes qui aimaient se faire un chemin dans la forêt qui longeait le château de la reine et le village. Un chasseur avait déjà disparus il y a peu et maintenant très peu osaient y pénétrer.

*crack.*

Hayward se retourna, regardant l’horizon. Parmi les branches et le feuillage il n’y avait rien. Pas la moindre bête, pas les moindres ombres. Continuant son chemin, il arriva alors sur une route en terre retourné. Un bruit plus loin l’interpella alors qu’il était au beau milieu de la route. Des chevaux plus loin couraient à toute allure tirant derrière eux une calèche digne des plus grands. Ses yeux fixèrent l’engin qui, petit à petit fonçait vers lui…


De nos jours, dans le Connecticut.


      Il était une fois à Taleville … Les chiens de chasse aboyaient. Ils commençaient à s'exciter, se débattant de plus en plus. Ils tiraient sur les laisses tenues fermement par les policiers. Ils étaient tous à la recherche du réceptionniste de la ville, maintenant appelé « le voleur », qui s'était enfui du conseil. Depuis près d'une heure, quelques policiers accompagnés de leurs chiens marchaient à travers la forêt près de la ville, à l'affut d'un possible signalement. Cependant, les animaux étaient à la recherche de quelque chose d'autre. Décidant alors de lâcher les chiens, les agents de la sécurité accoururent derrière eux, arrivant alors vers l'usine désaffectée. Quelque chose était sous terre, il fallait creuser. Certains policiers sont allés chercher les pelles et l'heure est à la suspicion pendant que l’on creuse.
Un corps en décomposition.
Un vers sortait de la narine tandis qu'une araignée s'extirpait de la bouche, apparemment devenue son logement. Une odeur immonde s'en dégageait. Les lambeaux de chairs en putréfaction commencèrent à tomber lors du déplacement du corps. Les yeux sont rentrés à l'intérieur, crevés par la pourriture.

On envoya le corps à la morgue. Et l'analyse avait été faite La cause n’était nullement un meurtre. Simplement un pauvre homme qui était tombé nez à nez avec un loup. En effet, certains membres avaient été violemment arrachés. Et des poils étaient présents sur lui. Une enquête a été ouverte.

Qui est cet homme ? Et un loup rôde-t-il vraiment autour de la ville ?

Votre rôle dans l'intrigue,


   Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre part à l'intrigue. Dans le lien se trouvant plus bas, vous serez amené vers une page pour vous inscrire dans l'intrigue. Par groupes de trois ou quatre, vous serez envoyé à faire quelque chose en rapport avec les évènements actuels.

INSCRIPTIONS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://believe-in-magic.actifforum.com
Je suis votre ville


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 104


MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: chapitre deux ♦ When the corpses of past resurface ...   Sam 8 Sep - 17:57


Précédemment à Taleville,

Il court, rapidement, il s’échappe. Il sait que derrière lui il y a presque toute la ville. Il était partie, il avait pris la voiture, mais alors que le panneau « vous quittez Taleville » pointait le bout de son nez dans la pénombre, la vitesse de sa voiture ne s’arrête pas, bloqué il fonce dans le fossé non-loin. Pourtant dans la ville, on n’a pas retrouvé sa voiture, ni même Chandler. Non, dans la ville des fouilles avaient abouti ailleurs. Sur un corps dans la forêt. Un corps qui n’était pas d’aujourd’hui. Dans le journal on ne parle que de lui. L’inconnu des bois, mort sous les griffes d’un loup. Mais pas seulement, le soir de la fuite de Chandler une berline noir à écrasé Katherine Richter.Spencer Weber.

C’est comme si les familles fondatrices se battaient de nouveau, l’une contre l’autre. Richter contre Weber ?Ou alors ça serait enfin la paix entre les deux ?

A l'époque, dans le royaume.


Cendrillon a reçu une lettre. Elle voit en ce morceau de papier un espoir. Sa belle-sœur Anastasie veut faire la paix. Un rendez-vous dans les bois leurs permettra de mettre les choses aux clair et la belle Cendrillon allait devoir laisser sur le côté son prince charmant pour les obscures bois qui entourent son palais. Un piège. Voilà ce qui hantait l’esprit de l’effrayante Anastasie. Un moyen de perdre la douce et fragile Cendrillon dans les bois pour se venger, tout simplement. Ce qu’elles ignorent, l’une comme l’autre, c’est que dans les bois est restée une bête, une bête qui n’est là que de passage. Un loup qui avait laissé sa meute repartir en direction d’une contrée voisine. Un loup qui avait encore faim et qui rageait toujours de son échec face au petit chaperon rouge. » LIRE CE TOPO ?

A des kilomètres de la, la Reine des Glaces est en manque de nouveautés. Elle veut de nouvelle fourrure, de nouvelles bêtes et Agrabah est sans doute le lieu idéal. Elle n’y avait jamais mis les pieds et cela était une belle excuse pour bouger. Et quand une telle Reine débarque dans la ville, c’est tout Agrabah qui se démène pour l’accueillir et c’est bien Jasmine qui était la plus ravie. La jeune femme et son cher époux qui allaient être mécontents de la venue de sa Majesté.
Comment allait donc ce passer cette visite, sans doute glaciale dans la ville la plus chaude et exotique de tout le royaume ? » LIRE CE TOPO ?


De nos jours, dans le Connecticut.


Taleville est une petite ville, mais elle est entourée d’une forêt bien dense et assez grande pour s’y perdre. Le couvre-feu ne fait peur à personne, encore moins aux étrangers et ces trois demoiselles le savaient. Jude-mei s’aventure seule dans la forêt poussée par la curiosité. Spencer l’avait prévenue de la récente découverte, mais cela ne l’avait en rien arrêté. Seule, ce n ‘était pas le cas. Andréa était plus dévouée que jamais a trouver des indices sur son passé. L’accident de Katherine l’avait bel et bien retournée et maintenant, la forêt était devenue l’endroit à éviter. Sauf qu’elle n’allait pas se laisser abattre par un corps retrouvé et par un animal dans les bois. Et c’est là que la seule habitante de la ville qui n’a pas de travaille et qui visiblement n’est pas des plus gentille tombe sur Jude-mei pour ensuite retrouver Andréa. Une habitante croisée parmi deux étrangères visiblement amies, de quoi irriter n’importe qui. Jusqu’à ce qu’une mine abandonnée se présente plus loin… était-ce possible ? » LIRE CE TOPO ?

Quelque jour avant un autre avait tenté de fouiller la forêt. De trouver ce que la police n’avait sans doute pas pu. Le mort est dans tous les esprits. C’est un fait, tout le monde veut trouver la réponse à cette ultime question : Qui est-il ? Ray est le garde forestier de la ville depuis un moment maintenant, incapable de rester là sans rien faire, il se lance dans la forêt, sans se douter qu’il allait tomber sur celle qui gère le petit bar près du lac. La première étrangère de la ville. Harysta… » LIRE CE TOPO ?

Votre rôle dans l'intrigue,


Les analyses ont révélé une chose assez incroyable. Après des recherches, des nuits blanches, des questionnements par ci par là, l'inconnue des bois ne serrait pas un habitant de la ville. En effet, il est presque impossible de dater ces vêtements quand à son âge. Même si physiquement il aurait dans la trentaine, il semblerait qu'il en aurait plus et qu'il n'était pas mort depuis quelques semaines, mais là encore depuis plus longtemps. Il y a quelque chose qui cloche chez cet homme retrouvé dans les bois, quelque chose qui fait que les autorités ne savent plus quoi faire. Le maire a ainsi fermé le dossier, mais voilà que le corps aurait de nouveau disparu... Oui, il ne se trouve plus à la morgue et il semblerait que quelqu'un aurait décidé de cacher ce qui semble être une preuve évidente que Taleville cache de gros secret.

Il faut attendre, attendre de voir ce qui va se produire avant la malediction et ce que de nos jours, les quelques habitants dans les bois vont également apprendre... Il se pourrait que certaiens choses changent...

LE BAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://believe-in-magic.actifforum.com
Je suis votre ville


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 104


MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: chapitre deux ♦ When the corpses of past resurface ...   Sam 10 Nov - 15:52


Précédemment à Taleville,

Le bal. Décorations, boissons, robes et masques. Les gens de la ville s’étaient pris au jeu avec plaisir, dansant au rythme de la musique, discutant et flânant à la recherche de nouveaux visages. L’anniversaire de la ville fait partie de ces évènements qu’on ne peut pas rater et auxquels on a hâte d’être. Mais les gens auraient-ils été si heureux sachant ce qui les attendait ? Entre ceux venus seuls, et ceux en couple, l’atmosphère aux allures de bonheur et de joie de vivre masquair en réalité le malaise et les secrets des habitants de la ville.

Il y a le maire, qui derrière ce sourire n’a pas envie de perdre la soirée à se pavaner et discuter avec les habitants. Il y a ce qui sont venus malgrès tout, comme Iseult LeRoy ou encore Kristall Austen et ceux qui en couple ont étonné, comme Spencer Weber avec la jeune Jude-Mei Roseberry qui semblait bien heureuse de ne pas voir de boisson alcoolisée ou encore le fils Richter, Elliot qui est arrivé accompagné d’une lycéenne du nom d’Aimée Jenkins, unique étrangère de la ville. Oui, ils étaient nombreux à jouer le jeu, à porter des masques comme Wyatt Hawkins ou encore l’artiste March Richter et son colocataire Yaël Creed. Et ce bon petit monde a vu les choses autrement quand Chandler Bannister s’est révélé au grand public, tenant pour otage la jeune Elizabeth Chase. Armé, il veut le maire. Il veut sa peau, se venger. Les choses se passent très vite et alors que tranquillement dans son lit de coma, Katherine Richter tente de revenir à la réalité, Chandler Bannister lui, tire au pif dans la foule pour que le maire se rapproche de lui. Pour qu’il puisse lui tirer une balle entre les deux yeux et pour qu’il la voie tomber à ses pieds.

Touchée par les balles envoyées dans le vide, la jeune Abygaëlle Kiefer se fait toucher, meurt sur le coup et alors que son denier souffle s’échappe, Kristal Austen se fait également toucher, mais d’une manière plus superficielle ; et plus loin encore Jude-Mei Roseberry découvre que sa robe se tache peu à peu de sang alors que la panique dans l’endroit permet aux habitants de se dissiper peu à peu.

Il faut noter le courage de Carl Wilson qui, tel un prince charmant, se décida à arrêter Chandler mais en vain. Il est en fuite, toujours. Il peut frapper à nouveau la ville n’importe quand. Quand cessera t-il donc de faire peur aux habitants ?

A l'époque, dans le royaume.


[…] Il arriva alors sur une route en terre retournée. Un bruit plus loin l’interpella alors qu’il était au beau milieu de la route. Des chevaux plus loin couraient à toute allure tirant derrière eux une calèche digne des plus grands. Ses yeux fixèrent l’engin qui, petit à petit fonçait vers lui…

Il manqua de peu de se retrouver sous les roues de l’engin, mais s’était décidé à bouger au dernier moment, tombant misérablement sur les fesses. Hayward fut surpris quand il entendit les chevaux qui faisaient halte et la porte de la calèche s’ouvrirent furieusement. Un homme élégant sortit de l’endroit, avant de tendre sa main et de permettre à une femme toute de noir vêtue de sortir à son tour. La Reine. Qui ne la connaissait pas ? Il y a quelques mois Cendrillon s’était mariée et on racontait que la belle-mère avait décidé de parler avec la Reine pour aider à venger ses filles. La rumeur avait fait le tour du village. Hayward l’avait entendue quand durant le souper sa femme en avait parlé à ses filles. Automatiquement, il se courba pour éviter tout problème.

« - Que vois-je ? Ne serait-ce donc pas un rat sur mon chemin. » Un sourire aux lèvres, la Reine s’adressa à celui qui l’accompagnait. « - Combien de temps vous faudrait-il pour le tuer, si on lui laissait… une journée d’avance ? » Levant les yeux faces à ses derniers mots, Hayward s’agrippa à son sac.

« - Pitié, j’ai une famille, des enfants. » le regard dur de la reine força le chasseur à baisser les yeux.
« - Combien de temps pour le tuer lui et trouver sa famille, Louis ? » retirant les gants qui cachaient ses mains, le Loup laissa sa langue parcourir ses lèvres.
« - Une fraction de seconde. » le sourire de Louis glaça le sang du pauvre vieux chasseur qui désormais tremblait. « - Courez. » murmura-t-il, et c’est ce qu’il fit, alors que des rires parcouraient ses oreilles. Il couru, il fonça. Sa vie était en jeu. Celle de ses filles aussi. Il alla chez lui, demanda à sa femme et ses filles d’aller à l’opposé de lui et continua sa route se disant qu’il trouverait refuge chez Cendrillon.

Un jour passa. Et quand le second arriva, Hayward n’était plus très loin du château de Cendrillon. Alors qu’il poursuivait la route, tentant de camoufler ses traces, Le Loup lui avait fait deux victimes. Un père et sa fille avant de s’approcher, durant la nuit, d’une duo de jeunes femmes qui se rencontraient en cachette. Cendrillon et Anastasie étaient là. Des proies de choix… → Lire la fin d’hayward.?

De nos jours, dans le Connecticut.


La forêt bouge, le vent faisant voler les feuilles des arbres qui se détachent peu un peu dans un nuage brun. L’automne avait frappé Taleville et l’hiver ne tarderait plus à montrer son petit nez. Depuis que la police scientifique à enquêté dans les tréfonds de l’endroit pour tenter de trouver une explication à ce corps sans nom retrouvé un matin glacé, beaucoup tentent de découvrir les mystères de la forêt. Beaucoup tentent d’aller plonger dans le gouffre profond de ce monde calme et paisible des branches. Un animal parait-il, c’est le tueur. Il faut le trouver, le traquer et libérer les habitants de la ville de cette peur inconfortable qui les tourmente.

Ils étaient deux. Le forestier, celui qui connait l’endroit mieux que n’importe qui dans toute la ville et une serveuse. Une étrangère. Ray Parson et Harysta Mendler ne se connaissaient pas et pourtant, ils sont là. La jeune femme peine à s’installer dans la ville, aussi étrange que cela puisse paraître nombreux sont méfiants avec elle et pourtant… Ray n'en fait pas partie. Il se dit qu’il pourrait trouver la vérité en parlant avec elle autour d’un café, mais visiblement la jeune femme à l’air toute aussi curieuse et ne sait pas grand-chose. Du moins jusqu’à ce qu’en allant nettoyer une table elle se rende compte que la personne qui était assise là plus tôt était sans doute Chandler Bannister. Oui, voilà que sur la table, elle retrouve le journal de la ville complètement déstructuré. Le client venait de découper les articles concernant Chandler et l’histoire du bal, sans parler des rayures sur la photo du rédacteur en chef. La tasse est encore tiède et en plus, l’inconnu venait de partir sans payer…. Et si Chandler n’était pas loin ? Seule avec Ray au bar, Harysta lui exposera t-elle son intuition ? Ray croira-t-il Harysta et tentera-t-il de rattraper Chandler qui viens à l’instant de quitter l’endroit ? → LIRE CE TOPO ?

Votre rôle dans l'intrigue,

C’est la panique dans la ville. Chandler Bannister est en fuite et la police fouille tous les maisons, chaque endroit, mais pour le moment le succès n’y est pas. L’enterrement d’Abygaëlle Kiefer ne sera pas un évènement grandiose, au contraire il se fera en petite communauté, le maire cherchant à apaiser les habitants de la ville. Dernièrement, les choses se dégradent et peu à peu elles deviennent hors contrôle, et le maire de la ville s’en rend compte. Elle qui avait tenté de calmer les esprits, voilà que les choses se tournent contre elle. En effet, si la plupart des habitants sont toujours de son côté, le nombre de méfiants s’allonge un peu plus, mais pas seulement.

Si certains se méfient du maire, d’autres se méfient de ses nouveaux visages. Harysta Mendler, Andréa Anderson ou encore Jude-Mei Roseberry, des noms qui auparavant étaient inconnus et qui désormais prennent peu à peu une plus grande place. Certains pensent qu’elles sont liées à Chandler, qu’elles ne sont pas là par hasard. D’autres s’en fichent pas mal et pour finir il y a ceux qui sont de leur côté. Qui essaient des les aider, de faire en sorte qu’elles s’installent dans la ville et qu’elles fassent partie de cette ville. Mais pour augmenter la méfiance des habitants, il n’y a rien de mieux que la chronique du loup qui se décide à se concentrer uniquement sur ces demoiselles venues d’ailleurs. Alors que la Une titre le scandale du bal et la révélation sur l’identité de celui qui a écrasé Katherine Richter, le loup siffle aux oreilles des habitants qu’il y a du danger partout. Mais surtout qu’il y a du danger… plus près qu’on ne le pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://believe-in-magic.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chapitre deux ♦ When the corpses of past resurface ...   Aujourd'hui à 19:48

Revenir en haut Aller en bas
 

chapitre deux ♦ When the corpses of past resurface ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Deux)
» fanfic phoenix wright
» Le chapitre deux de la garde en texte
» [NON I.E] L'histoire d'une famille, la famille Tominari ! [Chapitre 2 en ligne !]
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: Histoire de la ville :: SAISON 1-