Partagez | 
 

 Rira bien qui rira la dernière ! [PV Rosie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Rira bien qui rira la dernière ! [PV Rosie]   Dim 10 Juin - 0:30

Rosie & Beth
« Rira bien qui rira la dernière »


J'aime le vendredi soir au Playground. La deuxième meilleure journée de la semaine, après le jeudi. Vendredi c'est le week-end, et qui dit week-end dit forte affluence. J'ai réduit mes heures le soir en pleine semaine pour réviser mes examens, mais je n'ai certainement réduit mes heures des jeudis, vendredis et samedis soirs, c'est là que j'ai les plus gros pourboires : les gens sont tellement ivres qu'ils ne font plus la différence entre un billet de 20$ et un de 50. Et vu que l'affluence est doublée le chiffre d'affaire l'est également, et le patron me double mon salaire. Le seul inconvénient c'est que je termine vers 4h du matin, soit l'heure où les habitués sont à la limite du coma éthylique qu'il faut les pousser dehors et leur fermer la porte au nez. Et vu que j'y travaille depuis un long moment déjà mon patron me laisse fermer, donc je suis seule. Mais l'avantage c'est que j'ai le privilège des pourboires.

Enfin bref, on est vendredi soir, il est quasiment 23h, et si les tables sont toutes complètes le comptoir peut encore accueillir du monde. D'ailleurs un homme en costume Armani vient de partir, et il m'a laissé un très très beau pourboire. A croire que même les hommes d'affaires ont besoin de se divertir dans le seul bar de la ville. Et oui c'est le seul bar à servir de l'alcool et des cocktails.

Dont certains en profitent allègrement justement. Même si la courtoisie professionnelle demande à ce qu'on stoppe le client à un certain moment, j'avoue que quand le client porte un costume Armani et se ballade avec 500$ de liquide sur lui j'ai du mal à le laisser partir. Non pas que je suis intéressée ou cupide, mais j'essaie de gagner le plus possible pour m'éloigner de cette ville dès que je suis diplômée, et seul un petit pécule me permettra de vivre sans que mes parents se privent.

Donc vendredi 23h et la soirée battait son plein, et une nouvelle tête fit son entrée. Si elle voulait se faire remarquer, ça, on peut dire qu'elle avait réussi avec brio : elle avait des cheveux roux plutôt inhabituels et elle était habillée comme... et bien on aurait dit Laurelei, la capitaine des cheeleaders et reine en chef de la vulgarité, de la débauche et de la méchanceté. J'osais espérer que cette cliente était différente, après tout l'habit ne fait pas le moine. Tandis qu'elle s'avançait vers le comptoir telle une mannequin tout le monde la dévisageait et cela n'avait pas l'air de la déranger le moins du monde. Pour éviter de la dévisager j'attrapai le torchon qui traînait ainsi qu'un verre à bière et je fis mine de l'essuyer. Le temps qu'elle s'assît je posai le torchon sur mon épaule et je rangeai le verre derrière moi. Visiblement l'air hautain et snob qu'elle arborait me confirmait qu'elle était une version adulte de Laurelei. Mais, courtoisie professionnelle oblige, je restais impassible.


"Bonsoir ! Qu'est-ce que je vous sers ? Sachez que nous sommes en happy hour pour encore une demi-heure, et c'est valable sur tous les cocktails !"


Dernière édition par Bethany Hastings le Ven 29 Juin - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh baby dynamite
L’HÉRITIÈRE DES ENFERS


→ INSCRIT DEPUIS : 08/06/2012
→ MESSAGES : 669
→ LOGEMENT : appartement dans le quartier chic en colocation avec sa soeur
→ JOB(S) : journaliste au daily tale
→ HUMEUR : meurtrière



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Rira bien qui rira la dernière ! [PV Rosie]   Dim 10 Juin - 2:00

Rosie avait passé une terrible journée. Et c'était peu de le dire. Au bureau, des montagnes de dossiers avaient finies par s’entasser et sa corbeille débordait, jonchant la moquette de boules de papiers ou de trognons de pommes périmées. Elle n’avait pas terminé son article dans les temps et devait absolument le rendre à son patron avant lundi. Ce qui signifiait qu’elle passerait le weekend cloîtrée dans son appartement, en pyjama et les volets clos. Mais le pire, ce n’était pas que la bonne de l’entreprise n’avait pas nettoyé son bureau. Non. Le pire dans tout ça, c’était que cette idiote de secrétaire lui avait apporté un café sans sucre. Et Rosie ne prenait jamais son café sans sucre. Jamais. Désormais, la secrétaire s’en souviendrait, après le savon que lui avait passé la rousse, l’humiliant devant tout l’étage. Il était risqué de fâcher Rosie. On ne s’en sortait alors jamais indemne.

Elle pensait qu’il ne pouvait rien lui arriver de pire, mais à tort hélas. Alors qu’elle se dirigeait d’un pas assuré vers sa voiture, la tête haute et ses lunettes de soleil Chanel sur le nez, son talon se coinça dans un trou de plaque d’égout et elle perdit l’équilibre, gigotant ridiculeusement, les bras en l'air, avant de s’effondrer par terre. Le bruit sec de son talon se dérobant de la chaussure se fit entendre et le pauvre tomba dans la bouche d’égout. Rosie, indignée et furieuse jeta brutalement ses chaussures dans sa décapotable et partit en trombe du parking, manquant d’écraser un couple de personne âgées qui traversait. Ils n’avaient qu’à marcher plus vite ces déchets ambulants.

Arrivée à son appartement, son gros chat Lucifer l’attendait de pied ferme derrière la porte pour la harceler. Le petit diable n’était jamais repût de croquettes. Malheureusement pour lui, Rosie ouvrit la porte avec hargne et sauvagerie. L’animal poussa alors un miaulement aigu et plaintif avant d’aller se réfugier vivement sous le canapé. Il savait qu’il ne valait mieux pas embêter sa maîtresse quand des flammes l’entouraient. Plus d’une heure plus tard, Rosie avait enfin fini de se préparer. Elle ne prit pas le temps de ranger toutes les robes qu'elle avait essayé, laissant tout en désordre comme à son habitude. Elle réajusta son maquillage et rehaussa le volume de sa crinière puis fila en un éclair. Comme à peu près tous les vendredi soir, elle sortait. Et ce soir-là, elle en avait plus que besoin.

La journée avait mal débuté et il était hors de question qu’elle aille se coucher avec une pareille humeur. Ce soir elle voulait se changer les idées, s’amuser, et surtout séduire. Elle choisit alors un bar qu’elle n’avait pas encore testé. Et pourtant, elle en connaissait pas mal. Mais celui-ci allait être une découverte. A peine entrée, elle fut envahie d’un sentiment de bien-être. Les bars lui faisaient toujours cet effet-là, quand la fête battait son plein, que les gens riaient et charmaient pendant que d’autres, plus courageux ou peut-être plus benêts, dansaient dans les coins. Dans les foules elle se sentait différente, puissante, et aimait rire d'eux. Elle n’eut pas à attendre longtemps, car rapidement tous les regards se tournèrent vers elle Certains se firent plus insistants que d’autres, ce qui lui décocha un sourire malicieux. Elle aimait plaire, et elle le faisait bien.

Rosie s’avança vers le comptoir, la démarche gracieuse et l’air hautain, avant de prendre place sur un tabouret. Elle le fit alors pivoter pour être face à la salle et appuya ses coudes sur le comptoir, les épaules en arrière. Son regard aguicheur parcourrait les lieux à la recherche d’une proie, et pour les attirer, rien de tel qu’un léger mouvement de tête pour faire flotter sa chevelure flamboyante. Mais la voix douce et polie de la barmaid se fit entendre, tirant Rosie de ses pensées. Elle pivota alors et aperçut avec stupeur une adorable jeune fille, au visage et aux formes de déesse. Elle la détestait déjà.

« Donne-moi une Piña Colada pour commencer. Et je veux des cacahuètes dans une soucoupe à côté. » lâcha-t-elle, détachée. Et sur ces mots secs, Rosie en profita pour dévisager de haut en bas la jeune fille qui préparait sa commande. Elle était injustement belle. Un visage parfait et des formes divines. Sa bouche était absolument à croquer. Ce qui faisait de cette petite une nouvelle rivale. Elle avait l’air bien jeune pour travailler. Mais comment pouvait-on avoir envie de travailler ? Surtout à cet âge, où il valait mieux s’amuser. « Dis-moi la gosse, à l’heure qu’il est tu devrais pas être en pyjama et au lit, avec tes peluches et tes parents qui te bordent ? »


Dernière édition par Rosie Bennett le Mar 12 Juin - 19:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Rira bien qui rira la dernière ! [PV Rosie]   Lun 11 Juin - 13:48

Spoiler:
 

Je ne m’étais pas trompée sur sa personne. Ce n’est certainement pas la politesse qui l’étouffe, vu comment elle m’a parlé. Mais comme des habitués, qui connaissent mon patron, nous regardaient, je restais impassible et me baissai derrière le comptoir pour sortir deux bouteilles de rhum. Elle veut une piña colada ? Elle va avoir une piña colada. Mais pas avec le rhum classique, avec le rhum vieux, le vrai, celui arrache comme qui dirait. Je manquai de faire tomber la bouteille quand j’entendis ce qu’elle me dit. L’habitué en pantalon à rayure la regarda bizarrement tandis que j’essayai de rester le plus impassible possible. Je ne sais pas pourquoi, mais je sentais venir le duel de shooters.
Histoire de lui montrer que je ne suis pas si gamine que ça je jonglai avec les bouteilles et les fis tourner, sans les faire tomber et sans en verser une seule goutte à côté du verre. J’attrapai le jus d’ananas et en versait juste la quantité qu’il faut, puis j’attrapai une paille et une rondelle de citron que je balançai dans le verre, sans faire une seule éclaboussure. Je plongeai la main à l’aveuglette sous le comptoir et en ressorti un petit ramequin avec un mélange de cacahuètes, noix de cajou et fruits séchés.


"Tenez, voici une piña colada et vos cacahuètes. Vous pouvez toujours trier si vous le voulez."

A l’autre bout du comptoir une cliente venait de payer et de partir, je pris l’argent et le mis dans la caisse, tout en m’adressant à la rouquine mal élevée sur un ton normal et poli à l’extrême.

"J’ai ramené une bonne note à l’école alors mes parents m’ont autorisée à veiller pour le week-end. Quand même, c’est le week-end !!!!! Mais la bonne note n’inclut pas l’argent de poche alors je travaille pour le gagner. La vie c’est dur, vous savez."

Et avec un grand sourire charmeur je la regardai fixement boire son cocktail, surtout pour voir la grimace qu’elle fera en gouttant le rhum vieux qui était vraiment très très amer. Pour insister encore plus je m’accoudai sur le comptoir.

"Alors ? C’est à votre goût ? Je vous rajoute du rhum peut-être ?"

J'agitai la bouteille devant ses yeux.

"Ou peut-être préférez-vous quelque chose de moins fort pour vos petites papilles, du jus d'ananas pur par exemple."

Je posai le rhum pour prendre la brique de jus d'ananas. Je la provoquai, volontairement, histoire de voir jusqu'où elle pouvait aller. Mais toujours dans la limite de la courtoisie et de la politesse quand même, sinon les habitués pouvaient rapporter au patron mon comportement et mon salaire (voire mon boulot) en seraient fortement compromis.
J'arborai toujours mon grand sourire naïf et innocent quand ma poche vibra. Je continuai sur ma lancée.


"Excusez-moi, ma maman et mon papa m'appellent pour s'assurer de l'heure à laquelle je rentre ce soir, je dois répondre, sinon ils vont s'inquiéter et ils vont me priver de mes dessins animés du matin !"

Je répondis discrètement au texto en quelques secondes, en attendant que la cliente réagisse, et j'entendis mes deux habitués tentant de retenir un fou rire, ce qui me fit sourire. La soirée s'annonçait bonne !


Dernière édition par Bethany Hastings le Ven 29 Juin - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh baby dynamite
L’HÉRITIÈRE DES ENFERS


→ INSCRIT DEPUIS : 08/06/2012
→ MESSAGES : 669
→ LOGEMENT : appartement dans le quartier chic en colocation avec sa soeur
→ JOB(S) : journaliste au daily tale
→ HUMEUR : meurtrière



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Rira bien qui rira la dernière ! [PV Rosie]   Mar 12 Juin - 18:06

Touché. Rosie adorait ce moment, celui où son interlocuteur était surpris par sa remarque et cherchait à comprendre. La petite tentait de ne rien laisser paraître mais son visage était suffisamment expressif pour Rosie. Les gens étaient tellement habitués à la fausse modestie et à la courtoisie forcée qu’ils en oubliaient l’honnêteté. Alors évidemment, quand ils rencontraient Rosie qui amplifiait celle-ci avec des piques bien placées, ils ne savaient plus comment réagir. Mais la rouquine ne se délecta pas longtemps de la situation, qui fut bientôt inversée.

Elle perdit son sourire quand elle vit, derrière le comptoir, la barmaid montrer ses talents confirmés et préparer le cocktail avec une rapidité et une fluidité sans pareille, tout en jonglant avec les bouteilles et sans en renverser une seule. Elle fut hypnotisée jusqu’à ce que la serveuse lui mette un ramequin sous le nez. N’avait-elle pas dit cacahuètes et seulement cacahuètes ? En quoi était-ce dur à comprendre ? Avant de pouvoir ouvrir la bouche, la brunette riposta avec un sourire.

Quelle insolence. Pensait-elle sérieusement que Rosie allait trier ? Quoique… Rosie plongea ses doigts vernis dans la soucoupe et en sortit un raisin sec. Alors que la barmaid encaissait l’argent qu’une cliente avait laissé en partant, la rouquine balança le fruit séché devant elle d’un geste nonchalant. Elle recommença le même mouvement tout naturellement, et jeta un à un les fruits secs derrière le comptoir, dans les verres, ou par terre. Elle n’arrêta que lorsque la petite se tourna vers elle, puis elle lui adressa un sourire tout sauf amical, et un regard plaidant non coupable.

Blablabla, voilà ce qu’entendait Rosie sortir de la jolie bouche de la gosse. Excepté la dernière phrase. « Je sais. Je connais la vie. » répondit alors la rouquine, d’un ton galamment méprisant comme si elle parlait d'une vieille amie, avant de porter le verre à ses lèvres. La petite brune ne répondit pas et se contenta de la regarder avec un grand sourire, comme si elle était très satisfaite. Mais de quoi donc ? Allez savoir. Elle s’accouda alors sur le comptoir sans arrêter de fixer Rosie qui goûtait son cocktail. C’en devenait presque suspect. Comme l’arrière-goût de sa boisson, qui commençait à lui brûler la gorge.

« Alors ? C’est à votre goût ? Je vous rajoute du rhum peut-être ? » railla la serveuse. Rosie s’empêcha alors d’avaler sa nouvelle gorgée et posa impétueusement son verre sur le zinc avant de lancer un regard meurtrier à celle qui se moquait d’elle en agitant la bouteille de rhum devant ses yeux. Et pour toute réponse, elle recracha férocement la boisson dans le ramequin de cacahuètes, imbibant son apéritif de salive mélangée au rhum et au jus d’ananas. « Ou peut-être préférez-vous quelque chose de moins fort pour vos petites papilles, du jus d'ananas pur par exemple. » continua la brunette.

L’insolente avait de la chance que Rosie ne lui ait pas craché dessus. La seule chose qui l’en avait empêchée était la foule présente dans le bar. La prochaine fois, elle ne serait pas aussi clémente. Elle voyait très clair dans le sourire innocent de la gamine. Elle la regardait avec aigreur parler de ses parents et dessins animés tandis qu’elle attrapait une petite serviette en papier pour essuyer sa bouche. Il était clair qu’elle se moquait de Rosie et jouait avec ses nerfs. Alors comme ça elle voulait jouer ? Bien. Elle serait servie.

« Débarrasse moi de tout ça et sers moi quelque chose de buvable si tu ne veux pas que je me plaigne à ton supérieur. Et tu ne le veux pas, n’est-ce pas ? La vie est dure comme tu l’as si bien dit. Je me demande ce que tu pourrais bien faire sans ton boulot. » lâcha-t-elle d’un ton sucré mais menaçant. Elle ne bluffait pas, et il valait mieux pour la gosse qu'elle le comprenne. « Je veux des cacahuètes sans fruits séchés et des shooters de tequila. J’espère que tes parents sont patients et que tu peux te passer de tes dessins animés de demain, parce que tu vas m’accompagner ma mignonne. N’oublies pas que le client est roi. » Elle ponctua son discours d’un clin d’œil venimeux et d’un sourire perfide. Que le jeu commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Rira bien qui rira la dernière ! [PV Rosie]   Mar 3 Juil - 20:57

Les raisins secs tombaient sur le sol avec un petit clac et rebondissaient. La rouquine s'amusait à me faire tourner en bourrique, mais là en l'occurrence elle me rendait service : quand je ferme le bar et que je fais le ménage j'ai une augmentation de dix pour cent. Je n'avais pas pour projet de rester tard ce soir, mais là il le fallait.
Avant qu'elle ne continue le massacre je plaçai le ramequin hors de sa portée, puis je sortis le gros pot de cinq cent grammes de cacahuètes et fruits séchés, en le faisant claquer juste devant les yeux de la rousse insolente.


"Je regrette madame mais nous n'avons que ça. Si vous souhaitez autre chose rien ne vous empêche de changer de bar."

Normalement je dois éviter de dire des choses comme ça, mais là en l'occurrence elle prenait une pina colada, et comme elle n'en a pris qu'une seule le tarif happy hour ne s'applique pas donc elle devrait payer plein tarif. De plus ce bar est le seul de la ville à faire des cocktails, alors si elle est vraiment amatrice (alcoolique) elle reviendra de toute façon.

Mal élevée et grossière au possible la cliente cracha la boisson dans le ramequin apéritif, sous mes yeux étonnés.


"Conseil d'amie, vous devriez prendre des cours du soir de politesse, ça ne peut vous être que bénéfique."

Elle menaçait de se plaindre à mon patron, et le connaissant j'étais tentée de rentrer dans son jeu pour qu'elle le fasse, la caméra de surveillance derrière moi se chargeant de prouver son attitude irrespectueuse, mais comme elle l'a dit, le client est roi. Et tandis qu'elle me commandait des shots de tequila elle me demanda de l'accompagner.

L'accompagner, soit boire de l'alcool avec elle. Je la tenais, elle s'était coincée les pieds dans le piège qu'elle avait elle-même dressé. J'arborai un air étonné et innocent.


"Vous voulez que je vous accompagne ? Donc... que je BOIVE de la TEQUILA avec vous?"

Mon air étonné se transforma en rictus plein de malice.

"Vous savez que pour ces propos je suis en droit de vous exclure du bar avec la loi de mon côté ? J'ai peut-être la permission administrative de vendre de l'alcool légalement, mais la loi m'interdit malgré tout d'en boire, je n'ai que dix-sept ans. Vous venez de faire... attendez quelle est la formule exacte déjà ? Ah oui, voilà, incitation. Vous avez incité un mineur à boire de l'alcool dans un lieu public. "

Je voyais à sa tête qu'elle était loin d'être ravie par mes propos.

"Alors voici ce que je vous propose : soit vous consommez encore une boisson pour vous excuser et tout ira bien, ou alors j'appelle le shérif et la bande de surveillance derrière moi plaide en ma faveur."

J'avais les yeux qui pétillaient de victoire et un rictus aux lèvres.

"Alors, vous m'aviez dit deux shots de tequila n'est-ce pas?" repris-je l'air innocent.
Revenir en haut Aller en bas
oh baby dynamite
L’HÉRITIÈRE DES ENFERS


→ INSCRIT DEPUIS : 08/06/2012
→ MESSAGES : 669
→ LOGEMENT : appartement dans le quartier chic en colocation avec sa soeur
→ JOB(S) : journaliste au daily tale
→ HUMEUR : meurtrière



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Rira bien qui rira la dernière ! [PV Rosie]   Dim 12 Aoû - 16:08

Shocked

SUJET ABANDONNÉ

*a vu nulle part que Beth partait :(*
*à archiver siouplait*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Rira bien qui rira la dernière ! [PV Rosie]   Dim 12 Aoû - 16:15

Elle n'es pas partie Smile Elle a changé de personnage ma p'tite Rosie !!
J'archive !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rira bien qui rira la dernière ! [PV Rosie]   Aujourd'hui à 19:49

Revenir en haut Aller en bas
 

Rira bien qui rira la dernière ! [PV Rosie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission 6 : Rira bien qui rira le dernier !
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Les BD qu'elles sont bien
» Les Bien-Nés et les Shen'dralar
» Bien Suprême, Aun'shi ou Farsight ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: ♦ Les sujets rps.-