Partagez | 
 

 ONYX ► every evil queen gets due respect

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: ONYX ► every evil queen gets due respect   Sam 26 Mai - 22:16

GREENBERG ; ONYX SIOBHAN
CRÉDIT - welovedita @ tumblr

« Mais je vois à cet oeil tout chargé de tempêtes que ton coeur n'est pas fait pour les paisibles fêtes, et que cette beauté, sombre comme le fer, est de celles que forge et que polit l’Enfer... » charles baudelaire


"This is something that everyone knows :"

NOM & PRÉNOM(S) : Greenberg ; un nom générique qu'elle n'aime pas, elle aurait aimé quelque chose de plus grand, de plus prestigieux, mais on fait ce qu'on peut avec ce qu'on est, surtout lorsqu'on est coincé dans une petite bourgade. Onyx, Siobhan - Le premier s'accorde avec ses yeux, si sombres et le second est un reliquat d'origines, apparemment. Il y avait une irlandaise dans la famille. Une grand-mère ou bien une tante, elle ne sait pas, elle n'a jamais vraiment cherché, elle n'en a jamais eu l'occasion. ♦ DATE DE NAISSANCE ET AGE : 1er Février 1981 ; ce sont des choses qui ne se demandent pas, pas à une dame en tout cas... mais puisqu'il le faut. Onyx a 30 ans. ♦ ORIGINE(S) : De ce qu'elle sait, elle est de souche américaine, peut-être Irlandaise avant ça... son patronyme, Greenberg, la rattacherait peut-être à quelconques ascendances juives mais elle n'est pas plus au courant que ça, s'étant très vite détachée des siens... ♦ EMPLOI : Onyx est propriétaire d'un studio de danse, elle y enseigne arabesques et pas-chassés... oui, la jeune femme est professeur de danse classique. ♦ STATUT : Certains diraient 'libre', d'autres préféreraient dire qu'elle est entre deux paires de draps. La plupart des gens la voit comme une coureuse, une libertine, c'est ce qu'elle est à vrai dire... ils se trompent juste de proie. Si elle a connu des hommes et a un amant régulier, ce sont les femmes qui l'attirent le plus souvent.


QUELQUES INFORMATIONS ESSENTIELLES SUR TOIécrit ici des choses importantes, des tics, des hobbies, des choses que ton personnage aime etc...
TRAITS DE CARACTÈREécrit ici comment est ton personnage, ses qualités, ses défauts, ce qu'il aime, ce qu'il déteste...


CHAPTER ONE ♦ "Because we all lived in a fairy tale."


A L'EPOQUE TU ÉTAIS : Maléfique, la terrible ♦ LE CONTE : La Belle au Bois Dormant ♦ TON RÔLE DANS L'HISTOIRE : la fée démoniaque qui, pour se venger de n'avoir été invité au baptême de la petite Aurore jeta une malédiction sur cette dernière, la condamnant à un sommeil de cent ans après s'être piqué le doigt au fuseau d'un rouet ♦ DE QUEL COTE ES-TU ? : Dans l'ombre, évidemment. Lorsqu'on a souffert à cause du bien, on ne peut avoir que de l'amertume... De toute façon, Maléfique, Fée démoniaque, il ne fallait pas vous attendre à une créature bienveillante. Elle est définitivement du côté du mal. ♦ TON DERNIER SOUVENIR : Une douleur aiguë, comme un coeur brisé, transpercé, lacéré, et puis une chute, une chute cauchemardesque, de celles qui vous réveillent au milieu de la nuit, le souffle court et la nuque trempée de sueur, une chute lui arrachant un hurlement sinistre. Son ultime souvenir, rêve récurent qu'elle ne comprend pas, c'est cet océan de ronces autours d'elle, cage sombre et putride sur laquelle elle se blesse constamment.



Tes mots d'amour sont des injures,
tes serments sont des parjures...



» On dit souvent que la vérité est une fantaisie, une fable que racontent les vainqueurs de chaque bataille. Soldats barbares et rois fous, des traites motivés par l’avarice et l’opportunisme… ce sont eux qui fabriquent les histoires que l’on raconte, ceux sont eux qui façonnent la vérité. Comment croire, alors, qu’il puisse y avoir là, dans chaque récit, toutes les informations nécessaires à la compréhension totale et absolue d’une histoire ? Dans les tourments du passé, on trouve la racine de chaque mal, ces mêmes maux dont on ne se soucie que des conséquences, oubliant la vicieuse petite graine ayant semé le trouble. Il est bien idiot d’agir de la sorte et de penser que le bien a toujours été bon et le mal toujours démoniaque. Bien souvent, puisqu’il y a une part d’ombre en chacun de nous, c’est le ‘bien’ qui provoque la déchéance. Ne dit-on pas, après tout, que l’enfer est pavé de bonnes intentions ? Peut-être faut-il voir l’adage autrement, peut-être faut-il comprendre que c’est la bienveillance doucereuse qui entraine le chaos le plus total… rien n’est jamais tout blanc ou tout noir, ne l’oubliez pas. Il y a toujours trois façons de raconter une histoire. Une version par opposant et finalement, la réalité, ce conte que l’on ne raconte pas, trop long, trop compliqué. Ne reste que la version du vainqueur, bancale mais satisfaisante pour les gens bien-pensants englobés dans leur impatience à juger, à cataloguer, à dire que tel ou tel parti représentait la lumière afin de jeter l’autre, l’ombre, dans une cellule bien pire que le plus froid des cachots : l’opinion générale.




Il faut une diablesse dans chaque histoire et la notre ne fait pas exception. Cependant, souvenez vous, deux versions, un début que l'on omet souvent, des détails qui changent tout. Approchez donc et laissez moi vous compter l'histoire de Maléfique... Tous les contes commencent pareils alors ne dérogeons pas à la règle...

Il était une fois, une jeune fille plus sombre que la nuit. Elle avait tout juste quatorze ans, cette petite brune trainant dans les basses rues de la citadelle. Elle courait les escaliers et connaissait la ville mieux que personne, quand bien même elle ne vivait pas là, quand bien même le peuple avait depuis longtemps choisi de chasser sa mère en dehors des murailles, par précaution. C’était une très jeune fille, encore une enfant à vrai dire, avec les mains sales, blessées et l’ourlet de sa robe un peu boueuse, une gosse ressemblant à un bouquet d’herbes folles et de fleurs sauvages, jouant avec les chatons faméliques qu’elle trouvait parfois. C’était à cette époque où l’on appelait les sorcières des fées, où malgré l’utilité qu’elles pouvaient avoir et les services qu’elles savaient rendre elles étaient craintes et mises à l’écart, systématiquement. C’était à cette époque où la magie faisait peur, c’était avant l’arrivée de cette coutume étrange qui consistait à faire bénir un nouveau-né par des ensorceleuses lors de ses premiers mois sur terre…

Elle répondait encore au nom de Malory en ce temps là et on disait souvent d’elle qu'en plus d'être folle, elle tenait plus de l’ombre dans laquelle elle aimait se tapir que de sa propre mère, une guérisseuse vivant à la lisière des bois de Tuys, à l’extérieur de la cité blanche. La résidence magistrale de la famille royale et du jeune prince, arrogant et magnifique n'avait que faire des renégats de ce genre. Elle avait toujours été des silencieuses, une impulsive sachant se faire discrète, plus surprenante qu’un orage de grêle au moins d’Aout, plus vive que l’éclair frappant la plaine. Elle avait appris à voler sans se faire attraper et personne ne la soupçonnait de ce genre d’agissement car pour tous, elle n’était qu’une enfant dérangée et solitaire, un petit monstre dépenaillé vivant au loin, une gosse aux cheveux emmêlés, sans charme et sans saveur…

Il avait fallu en vérité attendre quatorze printemps pour qu’elle se décide à grandir, passant de terne et taciturne à attirante, dangereuse, un fruit défendu qu'ils suivaient à présent tous du regard sans oser se l'avouer, de peur que cela ne leur cause du tort... Sous la crasse et le caractère, derrière ses silences et ses regards glacés, on pouvait deviner une beauté étouffée, une fleur maléfique, un oiseau de malheur, le plus mauvais des présages...




Musicplay

» Dans tout le royaume, on ne parlait que de ce tournoi et de chaque village venait des curieux et des chevaliers, des femmes, des enfants enthousiastes… toute une population fidèle et intriguée.

C’était après tout pour célébrer les seize ans du prince Hubert que les célébrations avaient été organisées et le peuple tout entier était en liesse. Dans la chaleur du pire mois de Juillet qu’ai connue la cité, les préparatifs allaient pour train et on s’apprêtait à fêter en grande pompe le symbolique anniversaire du futur souverain. Il était de coutume que tous les habitants le saluent, lui montrent allégeance alors qu’il approchait de l’âge adulte, c’était pour lui porter chance, pour assurer prospérité à son règne, disaient les anciens, les mestres et les érudits, c’était la tradition et chacun s’y pliait. Enfant plein de vie devenu jeune homme vindicatif, excellent cavalier tout comme il était bon au combat, il ferait un fin stratège, un grand suzerain, il saurait apporter aux terres de son père toute la gloire et la prestance que l’on attendait… Il était ivre de son impunité pourtant et ça, tout le monde le savait, il se pensait au-dessus de tout et aimait jouer avec le feu, croquant à pleine dent sa vie qui n’était encore qu’à ses frêles débuts.

Certains le trouvaient détestable, aussi pédant qu’il était séduisant, ce qui n’était pas peu dire. Finement musclé, élancé et agile, il avait passé tant de temps à monter à cheval et à apprendre à manier une épée que sa grâce était évidente. Il n’était pas fait de force pure mais son insolente jeunesse rattrapait l’absence de largeur au niveau de ses épaules. Il était grand, blond et son sourire faisait glousser toutes les demoiselles attroupées autours de la carrière réservée aux joutes. Toutes, sauf une, sauf cette teigneuse petite brune qui le fixait alors qu’il défilait sur son destrier à la croupe pommelée. C’était peut-être à cause de l’abysse de ses yeux que lui aussi dardait sur elle des regards sombres, ou bien c’était parce qu’elle était à la seule à ne pas chercher son attention, à ne pas sourire, à ne pas rire doucement lorsqu’il passait. Toutes ces oies parfumées et soignées étaient bien plus délicates que la petite brune mais elles n’étaient ni sauvages ni différentes, trop facilement séduites, trop vite corrompues, abîmées…

Dans la fournaise de juillet, ce fut pour elle, sans qu’elle ne le sache, qu’il jouta, regardant par-dessus son épaule en affichant un sourire fier, celui d’un prince habitué à avoir tout ce qu’il désirait. Les filles de bonne naissance qui n’attendaient qu’un regard n’étaient pour Hubert guère plus intéressantes que la poussière s’élevant à chaque pas de sa monture. Dans ce brouillard de terre, il ne voyait qu’elle, la sauvageonne brune avec ses mains sales et sa peau trop pâle, avec son regard trop profond pour le bien des pauvres hommes se perdant dedans…





Dernière édition par Onyx S. Greenberg le Mar 5 Juin - 23:20, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Sam 26 Mai - 22:21



« Il la trouva belle, belle mais glacée, comme ces pâles matins de printemps qui s'accrochent encore au frisson de l'hiver... » Tolkien ; Les Deux Tours



CHAPTER TWO ♦ "now, we are trapped in a curse..."


Désormais bloqué dans un monde sans magie, tu as vécu une vie normale. Enfin tout dépend de ce que normal veut dire pour toi. Maudit, tu vis ici depuis le début de la malédiction (tu es donc un personnage de conte), ou alors tu y es depuis un bout de temps seulement (tu es donc un sauveur ou une personne non-impliquée dans cette malédiction). Attention, Dieu sait ce que la reine vous a imposé comme vie, comme souvenirs... une chose est sûre, personne ne veut partir de Taleville. De toute façon, personne ne le peut. Quant aux autres, cela devait être dur de vivre sans ses véritables parents ? Ou peut-être ne vous ont-ils jamais dit la vérité ? Mais ce que Taleville redoute le plus ce sont sûrement les étrangers...

"You and no one else."


QUI ES-TU ? : Whorecrux ♦ CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Dita Von -hot- Teese ♦ AVEZ-VOUS PRIS UN SCÉNARIO ? : nope ♦ COMMENT TU ES TOMBÉ(E) SUR LE FORUM ? : le mail de masse PRD, puis un échange de top-partenariat ( je suis une des mamans de HRI ) ♦ UN MOT EN PLUS ? : c'est cruel, de poster une perfection pareille sur le net Arrow


Dernière édition par Onyx S. Greenberg le Lun 28 Mai - 18:33, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Sam 26 Mai - 22:22

bienvenue parmi nous Smile

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Sam 26 Mai - 22:30

Merci
Sans vouloir m'avancer, je pense qu'il est possible que nous nous entendions
Revenir en haut Aller en bas
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Sam 26 Mai - 22:31

entre evil queens va falloir se soutenir ma vieille

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Sam 26 Mai - 22:38

Complètement, se soutenir pour se venger des petites demoiselles, là. Vous Snow, moi Aurore...


Dernière édition par Onyx S. Greenberg le Dim 27 Mai - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Sam 26 Mai - 22:41

va falloir peaufiner un petit lien tien

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Sam 26 Mai - 22:54

"petit" ? Non, un lien du tonnerre, rien de moins
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 7:12

Oooh quel bon choix de personnage !
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche !
N'hésite pas si tu as une question
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 9:09

Merci !

Joseph Morga, pour faire la Bête. Whow. Juste Whow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 9:16

Bienvenue ♥

J'ai pensé à faire ce personnage, les méchants sont tellement bien à jouer J'ai hâte de pouvoir lire ta fichette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 9:18

Et moi, hier soir en cherchant à m'inscrire, je pestais d'admiration devant ton personnage en me disant que j'aurais dû y penser, au Chat du Cheshire, parce que l'idée est juste géniale quoi !

Merci
Revenir en haut Aller en bas
JUDE-MEI Ϟ to believe in an another world


→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 1418
→ LOGEMENT : elle habite à présent dans une petite maison de quartier
→ JOB(S) : photographe professionnel travaillant pour le Daily Tale
→ HUMEUR : Très mauvaise, au plus bas.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 9:23

    Bienvenue sur BIM I love you J'aima beaucoup tes deux prénoms
    En tout cas, excellent choix de personnage et bonne continuation pour ta fiche
    Et amuses toi bien avec nous

_______________________________


    L'AMOUR EST LE PLUS PUISSANT DES POUVOIRS.On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 9:24

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 9:38

Bienvenue à toi ! : )

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 9:39

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Andrea ♡ don’t leave me here alone


→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 296
→ JOB(S) : travaille au TALEVILLE PUBLIC LIBRARY
→ HUMEUR : Joyeuse



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 9:51

C'est la sorcière qui aime pas ma famille, petite méchante va Evil or Very Mad
Mais ça va être drôle les RP, je me languis de v oir ça Very Happy

Bonne chaaaaance Wink

_______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marineaude.tumblr.com
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 9:53

Owh, oui en effet, ça risque d'être intéressant
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 10:13

    C'est un excellent choix de personnage!
    Bienvenue sur BIM. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 10:15

Dita en Maléfique, j'admire là. BIENVENUUE Ô sorcière qui a traumatisé mes jeunes jours, j'ai hâte de lire ta fiche au complet. Oh, et Onyx, c'est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 10:33

Haan, merci vous deux ♥
Rhaaa, la pression
Revenir en haut Aller en bas
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 10:50

Onyx S. Greenberg a écrit:
"petit" ? Non, un lien du tonnerre, rien de moins

OUI ! on va se trouver un lein quigèrelafougèredelamortquituetout ! j'ai hâte de lire ta fiche et j'adore déjà ce qui y est

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 11:32

Bienvenue
bonne chance pour ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 11:33

Channing..
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Dim 27 Mai - 12:37

quel choix de personnage
j'approuve
et puis j'adore les deux prénoms du personnage

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ONYX ► every evil queen gets due respect   Aujourd'hui à 10:12

Revenir en haut Aller en bas
 

ONYX ► every evil queen gets due respect

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [PS2] Resident Evil 4
» [MOC] Hors-Saison : Evil Pohatu
» Resident Evil 4
» resident evil five[coop]
» Resident Evil 4 [GC-PS2-Wii-PC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: "Casse toi p'tit !"-