Partagez | 
 

 SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Ven 18 Mai - 21:56

SHAKESPEARE JILLIANS BLACKRAIN
jewelsandstone

« l'histoire est entièrement vraie puisque je l'ai imaginée d'un bout à l'autre »
"This is something that everyone knows :"

NOM & PRÉNOM(S) : Mon nom complet est Shakespeare Jillians Blackrain. Mon nom de famille a la classe, je le sais, mais le prénom, c'est une autre histoire. Je n'ai jamais osé demandé, mais je me suis toujours posé quelques questions : mes parents étaient-ils bourrés quand ils ont choisi mon nom ? Ou bien était-ce un pari ? ♦ DATE DE NAISSANCE ET AGE : Je suis né un 22 janvier, et j'ai aujourd'hui 31 ans. Et oui, la vingtaine est derrière moi... ♦ ORIGINE(S) : Je suis américain, tout simplement. Je n'ai pas de père irlandais ou de mère française, ou je ne sais quoi. Je viens des États-Unis, et je vis aux États-Unis. ♦ EMPLOI ET/OU ETUDE(S) : Mon métier m'a mené à Taleville, je suis détective privé. Les habitants ne le savent cependant pas. Pour eux, je suis un scénariste à la recherche d'une histoire à raconter sous forme de film ♦ STATUT : Célibataire et loin d'être en couple. Personne ne dit que ne pas être marié à mon âge craint... Sinon il perd son nez.

QUELQUES INFORMATIONS ESSENTIELLES SUR TOIShake a une peur effroyable des clowns, il pourrait se mettre à pleurer s’il en voyait un. Ils sont sa phobie et il ne comprend pas qu’un tel métier existe ◮ Il a des caleçons de toutes sortes, tant que la sorte en question est originale. Il doit avoir deux ou trois caleçons simples, bien cachés au fond du tiroir. Il affectionne particulièrement ceux avec des canards et des super héros ◮ Ne jamais le réveiller autrement qu’avec un câlin ◮ Petit, il se faisait appeler Keith, mais le jour de ses dix-sept ans, il a pris en maturité et a avoué son vrai prénom ◮ Tous les premiers mai, il se lève à sept heures pour le grand nettoyage de printemps. Il va probablement dérober à cette règle cette année ◮ Éviter de bouger ses objets, même les rares fois où c’est mal rangé : il ne s’y retrouve plus après et peut devenir très désagréable ◮ il est accroc au café et ne peut pas vivre sans ◮ Il a déjà eu une aventure homosexuelle, et cela ne lui a pas posé de problème ◮ En trente-et-un ans de vie, il n’a eu qu’une seule relation sérieuse ◮ Peu après ses sept ans, ses parents l’ont forcé à aller voir un psy. À vingt-et-un ans, le jour de sa majorité, il a arrêté d’aller à ces rendez-vous, s’estimant être bonne santé mentale ◮ Il rêve souvent de cette journée, cette journée qui a bouleversé son enfance il y a vingt-quatre ans ◮ En tant que détective privé, il a toujours un flingue sur lui ◮
TRAITS DE CARACTÈREShake est quelqu’un de très intelligent. Il crée rapidement des liens entre les choses, les personnes ou les évènements. C’est ce qui le rend efficace dans son métier ◮ Il a toujours eu le goût de l’aventure. Petit, il passait son temps à se prendre pour un explorateur ◮ Il n’a jamais eu peur du danger et étant impulsif, il a tendance à se jeter dans des situations un peu folles ◮ Il suit toujours son instinct dans lequel il a confiance. Il a toujours réussi à s’en sortir grâce à lui ◮ Avec les années, il a appris à mentir parfaitement. S’il avait été Pinocchio, seul son nez le trahirait ◮ Cela fait de lui un excellent comédien. Il joue n’importe quel rôle selon son besoin ◮ Shakespeare est une personne très cultivée et ouverte d’esprit ◮ Il est umaniaque, perfectionniste, possessif, et matérialiste ◮ Même s’il le cache, il est sensible. Devant le monde, il va se montrer fort mais pleurer ne lui est absolument pas inconnu ◮ Il est plein d’énergie et cela n’est pas du qu’au café. Il a toujours eu un besoin énorme de se dépenser ◮ Il n’est pas susceptible mais peut s’énerver assez rapidement pour des choses inutiles ◮ Il fait attention à comment il s'habille. Il ne se la joue pas Fashion Victim, mais il a toujours un minimum de classe ◮ Il aime vivre la vie au jour le jour, et les gens s'en rendent vite compte ◮ Il reste une personne sincère et loyale, malgré son air totalement louche ◮ Plein de curiosité, il est un combattant et il est prêt à tout pour arriver à ses fins ◮



"You and no one else."


QUI ES-TU ? : Je suis la girafe du voisin du dessous qui vient manger les feuilles des plantes du voisin du dessus : elle s'appelle Flora ♦ CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Gale Harold ♦ AVEZ-VOUS PRIS UN SCÉNARIO ? : Naaaaaan maîtresse. ♦ COMMENT TU ES TOMBÉ(E) SUR LE FORUM ? : J'ai des agents un peu partout dans le monde. Mais Céleste, autrement dit Red, est mon principal espion et indicateur. ♦ UN MOT EN PLUS ? : mon mot en plus. I love you



Dernière édition par Shakespeare J. Blackrain le Sam 19 Mai - 0:14, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Ven 18 Mai - 21:56

A L'EPOQUE TU ÉTAIS : écrire ♦ LE CONTE : écrire ♦ TON RÔLE DANS L'HISTOIRE : écrire ♦ DE QUEL COTE ES-TU ? : écrire ♦ TON DERNIER SOUVENIR : écrire → we're strange
« once upon a time »

CHAPTER ONE ♦ "i dreamed a dream"


« Bonjour monsieur »« Bonjour Shakespeare, tu vas bien aujourd’hui ? » « Si aller voir un psy veut dire oui, alors oui, je vais bien » Un silence suivit et habitué, je m’allongeais sur le divan, les mains posées sur mon ventre. « On va commencer de la même façon que la séance dernière. Tu vas me raconter ce que tu as vu ce fameux jour, et ce que tu as fait. Et essaye de ne pas mélanger ton souvenir à l’imagination d’enfant que tu avais. Cela fait plusieurs années que nous nous voyons, et tes parents s’inquiètent. Ils veulent que… Que tu progresses… » Je soupirais et commençais mon récit d’un ton las, n’ayant nullement l’intention de déformer mon histoire. Je sais ce que j’ai vu, je ne mens pas. Je ne mentirai jamais à ce propos. « C’était un ou deux mois après la naissance de Rose et Adrian, les jumeaux de la famille. J’avais sept ans. J’avais l’impression que mes parents s’occupaient plus des nouveaux arrivants que de moi, alors un jour… J’ai fait un caprice. Normal, non ? Plutôt que de m’engueuler, ils ont ri et ils m’ont promis un pique-nique. Quelques jours plus tard, ils ont confié mon frère et ma sœur à une baby-sitter, et ils m’ont emmené dans la forêt avec le chien. Je ne me souviens pas avoir été aussi heureux… En plus, il faisait beau. Après le mon yaourt, je suis allé jouer avec le chien. Au début, je ne voulais pas trop m’éloigner mais à force de me prendre pour le John Smith de Pocahontas, je me suis écarté. Enfin mes parents pouvaient encore m’entendre, c’est pour ça qu’ils ne sont pas vraiment partis à ma recherche. Puis ça devait leur faire un moment en amoureux. Alors que je me cachais derrière un arbre pour éviter les flèches imaginaires des indiens, l’arbre en face a explosé. Ne m’interrompez pas ! Je ne changerai pas ma version des faits. L’arbre a littéralement explosé. Sur le coup, j’ai vraiment eu peur. J’ai d’abord voulu courir vers mes parents, mais la soif d’aventure était là… Je me suis approché et… Il y avait des enfants. Deux nouveau-nés, comme Rose et Adrian. C’est là que je suis allé rejoindre mon père et ma mère. Je me contentais de gueuler des trucs incompréhensibles, de les tirer… Ils m’ont suivi, et comme moi, ont vu ces deux bébés. Ils m’ont demandé de m’écarter et en ont chacun pris un dans leurs bras. Les deux petites têtes blondes. »« Shakespeare… Tu te rends compte que ces arbres n’ont pas pu exploser pour… offrir des enfants ? »« Comment vous pouvez savoir ce qui est possible ou non ? Comment vous pouvez faire la différence entre mon imagination et la réalité ? Comment vous pouvez me dire que j’ai tort, alors que vous n’étiez pas là ? Qui connaît la frontière entre la réalité et l’impossible ? J’étais le seul témoin. Cet arbre a explosé, il y avait de la fumée, dissipée quand mes parents sont arrivés, et dans le trou crée, des enfants. »« Il faut grandir, il faut que tu sortes du monde que tu t’étais crée petit… »« Ce rendez-vous est terminé. Je sais ce que j’ai vécu, et je comprendrai un jour. Je trouverai ce qui s’est passé, quoi qu’il m’en coûte » Je prenais ma veste, mon sac, et quittais le bureau. Le jour de ma majorité, j’arrête d’aller à ces séances débiles et inutiles.


CHAPTER TWO ♦ "what doesn't kill you makes you stronger"


« Quoi ? » Assis sur ma chaise, je me retournais vers Grace, sous le choc. « Comment ça tu veux rompre ? » Elle s’assit sur le lit, et même si je ne le fis pas, j’avais juste envie qu’elle se relève, qu’elle se contente de rester sur ses pieds après ce qu’elle venait de dire. « Ça fait quatre ans qu’on sort ensemble… Mais j’avais dix-sept ans ! Et… Tu as sept ans de plus, Shake… »« Mes parents ont dix ans d’écart, je ne vois pas le problème là dedans… » Je déposais mon crayon sur le bureau avec plus de force que je n’aurais voulu. « C’est tout ce que t’as à dire ? Tu pourrais être honnête au moins. J’ai fait quelque chose de mal ? Tu m’aimes plus ? » Je serrais les dents, n’ayant aucune envie de faire quelque chose de mauvais sous l’impulsivité. « Ne t’énerve pas, s’il te plait »« Pardon ? T’es en train de me dire que tu veux plus de moi, et je suis censé rester calme ? Désolé, je peux pas » Un long silence suivi durant lequel j’en profitais pour simplement croiser les bras et serrer les poings. « Tu vois quelqu’un d’autre, hein ? »« Shakespe… » « J’en étais sûr. C’est pour ça que t’es distante depuis un moment » Je me levais vivement, ne supportant plus de l’avoir dans mon champ de vision. Je n’en revenais pas… Comment avait-elle pu faire ça ?! J’avais tout fait pour elle, et voici le retour. « T’aurais pas pu le larguer avant ? Éviter de faire de moi un cocu ? Ça ne t’a pas traversé l’esprit que ça ferait plus mal si tu me trompais que si tu me quittais pour un autre ? » Grace garda le silence, ce qui m’exaspéra. « Sors d’ici. Je veux plus te revoir »« Shake… T’as quand même été mon premier amour… » Ouais c’est ça. D’un geste de la tête, je l’invitais à partir. « Attend. Avec qui c’était ? Je te promets de ne pas lui casser la gueule. Je n’ai que toi à blâmer. Je le connais ? »« Oui. C’est… C’est Adrian» Je plaquais la porte d’entrée sur elle. Mon frère ?! Je me laissais tomber au sol. Comment avaient-ils pu ? Les larmes se mirent à rouler sur mes joues, c’était trop. Je me fis la promesse de ne plus jamais avoir de relation sérieuse, c’était beaucoup trop douloureux. Beaucoup trop. […] (neuf mois plus tard) J’enfilais ma chemise et allais ouvrir à la personne qui venait de toquer, sans regarder de qui il pouvait s’agir. « Grace. Avec l’enfant que tu as eu avec mon frère… C’est si gentil de me rendre une petite visite » Je lui offrais un magnifique sourire forcé et les laissais entrer, elle et l’enfant. « Tu as besoin de quelque chose ? De l’argent peut-être ? C’est vrai qu’Adrian ne gagne pas beaucoup vu qu’il a abandonné ses études » Détective privé, ça rapporte plus que rien. Surtout quand on est bon, comme moi, sans me vanter. « Arrête ça… Pas devant la gamine »« Toi, arrête ! Elle comprend rien, y a un mois elle était encore dans ton ventre. Pourquoi t’es venu ? C’est pas comme si je t’avais demandé de ne plus jamais te revoir » Je l’entendis soupirer et n’étant pas d’humeur à être gentleman avec elle, je ne lui proposais pas à boire. « Je suis ici pour t’inviter au baptême de la petite » Elle pensait que j’allais y aller ? « Je n’ai aucune raison de me pointer. Elle n’est pas de moi. Si mes calculs sont bons, elle a même été conçue alors qu’on était encore ensemble mais que tu ne voulais plus de sexe. Je me trompe ? » Là, elle éclata. Elle s’énerva, comme quoi j’étais un être immature, que je devais tourner la page, … Peut-être, mais elle ne faisait pas grand chose pour cela. Soudain, je ne la vis pas venir, elle le gifla. Une gifle monumentale, je devais probablement en avoir la marque. Puis une autre. La troisième sembla arriver, mais je l’envoyais valser avant. Sa tête cogna violemment le bord du bar et elle s’écroula au sol. Oh mon dieu. Je m’approchais d’elle, m’asseyant par terre, tentant de la réveiller par tous les moyens. Elle n’avait plus de pouls. La panique se saisit de moi et mes yeux croisèrent le bébé. Qu’est-ce que j’avais fait… […] J’avais fait disparaître le corps. Complètement. Plus une seule trace. Cela faisait une semaine, une semaine que j’avais récupéré les clés de Grace pour remettre l’enfant à mon frère sans qu’il ne sache, et faire croire qu’elle avait fui, qu’elle était partie sans l’enfant, qu’elle les avait abandonné. Alors que… alors que son sang était sur mes mains. On sonna et j’allais ouvrir, encore sans regarder. « Adrian »« Shakespeare… » Un long silence suivit durant lequel je ne le laissais pas entrer. « Elle est partie. Elle est partie en laissant la petite… » Tout aussi sensible que moi, je sentis qu’il allait avoir besoin de pleurer. Sans un mot, je vins le prendre dans mes bras. « Tout ira bien. Je te le promets. Tu sauras t’occuper d’elle et t’en sortir ».


CHAPTER THREE ♦ "you were gone too soon"


« Monsieur ? Monsieur ? Réveillez-vous, monsieur » Tout mon corps me faisait affreusement mal, mais ma tête plus particulièrement. L’homme qui me parlait m’aida à me relever alors que j’avais quelques vertiges. Je n’écoutais pas vraiment ce qu’on me disait, essayant de me ressaisir, d’y voir plus clair. « Monsieur, vous m’entendez ? » Je tournais lentement la tête vers l’homme. Un ambulancier ? « Qu’est-ce qui s’est passé ? »« Vous avez eu un accident de voiture. À première vue, vous n’avez rien de cassé » Le ton de sa voix me cachait quelque chose. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? »« Je vous l’ai dit, vous vo… »« Qu’est-ce qu’il s’est passé ?! » J’attrapais son col, plantant mon regard dans le sien pour y discerner le mensonge. Peu à peu, les souvenirs me revenaient. Je me remémorais les derniers instants avant l’accident. Je n’étais pas seul dans la voiture. Il y avait mes parents ainsi que mon frère et ma sœur. Toute la famille, sauf ma nièce. « Où sont-ils ? » Le rythme des battements de mon cœur augmenta tandis que je m’affolais. Qu’étaient-ils devenus ? Pourquoi n’étaient-ils pas avec moi ? « Monsieur, s’il vous plaît, calmez-vous… Vous ne devez pas vous énerver après un tel accident. Vous avez eu de la chance d’en sortir avec aussi peu de séquelles »« Je m’en fiche. Je veux être avec eux, où vont-ils ? » Ma respiration était également très irrégulière. Soudain, je sentis une aiguille s’enfoncer dans mon bras et en quelques secondes, la fatigue me prit. N’ayant plus la force de résister, je me laissais tomber dans les bras de l’ambulancier. […] « Hey… Salut darling… » Je prenais l’enfant de deux ans dans mes bras, cet enfant qui était ma seule famille désormais. Je revenais de deux jours à l’hôpital, deux jours durant lesquels j’avais dû avaler une trop grosse nouvelle. Mes parents et Adrian étaient morts sur le coup, et Rose avait attendu d’arriver au service des urgences. Moi ? Rien de cassé, juste quelques petites blessures par-ci, par-là. J’étais tout seul désormais, tout seul avec une enfant qui représente la trahison de mon frère. Je m’assis sur le canapé avec elle dans mes bras, ne sachant trop que faire. « Tu sais que je vais être un très mauvais papa ? Que je ne saurai pas m’occuper de toi, et que je vais être incapable de t’aimer comme tu le mérites ? » Elle était si innocente. Je ne pouvais pas la garder avec moi. « Tu ne peux pas rester… Je suis obligé de faire ça… » Je déposais un baiser sur le front. C’était ce qu’il y avait de mieux à faire, j’en étais certain. […] Face à moi, un avocat et un couple dont la femme est stérile. Dans mes bras, le petit bout de chou qui allait avoir une nouvelle famille, une vraie. Je l’embrassais une dernière fois et la passais à ses nouveaux parents alors qu’une petite larme roulait sur une des joues de la gamine. « Vous devez signer ici, et ici, et elle portera enfin le nom de McCarlton » Je prenais le stylo mais n’arrivais pas à poser ma signature sur le papier. « Je ne change pas d’avis, mais j’aimerais qu’on imprime un nouveau contrat. Ne vous en faites pas, ce n’est pas pour vous poser des difficultés, c’est pour elle. Je veux que vous lui disiez. Je veux qu’elle sache d’où elle vient, que si je vous l’ai laissée, c’est pour son bien » Le couple se concerta, et leur réponse fut positive. De toute façon, c’était ça, ou pas d’enfant. « Je veux aussi lui laisser la possibilité de me retrouver. Dés qu’elle ressentira le besoin de connaître un membre de sa famille biologique, je veux qu’elle puisse me contacter » Il s’agissait déjà d’une décision plus difficile à prendre pour le couple McCarlton, mais je ne pouvais pas laisser partir la petite comme ça. « D’accord. Nous sommes d’accord » L’avocat imprima un nouveau contrat que je relisais pour être sûr. J’inspirais un grand coup… Puis je signais les pages nécessaires. Bizarrement, toute la tension que j’avais emmagasinée retomba à ce moment. Je me relevais, reboutonnais ma veste et serrais la main de tous les adultes présents dans le bureau. Je déposais un baiser sur la joue de ma nièce et quittais la pièce. Dans la voiture, je ne jugeai pas nécessaire de combattre, et je laissais une larme tomber sur le volant. « Allez, sois fort Shakespeare. Tu dois encore les retrouver ».

Un an. Un an que tous les jours, je pense à la petite. Un an aussi que je recherche les jumeaux qui ont bouleversé mon enfance, ces jumeaux que j’ai retrouvés dans la forêt, dans un arbre qui a littéralement explosé. Tout mon travail m’a mené à Boston. Il se faisait tard et j’avais besoin d’un endroit où dormir. S’afficha alors le panneau annonçant « Taleville ». Nom inconnu… Le fait que je demande une chambre sembla surprendre le réceptionniste, étonnant. Quelle ville étonnante ! Moi qui suis curieux, j’étais gâté, pour une nuit. Tout aurait pu bien se passer si je n’avais pas eu une sensation étrange en croisant deux faux jumeaux, blonds, dans la rue. En les voyant, j’avais immédiatement revu ce jour. Je décidais donc de rester quelques temps, prétextant aux habitants de la ville que je restais pour trouver l’inspiration pour un film. En réalité, j’avais cette soif d’aventure qui revenait, cette envie de découvrir cette ville. Mon instinct me dictait de rester, et pour l’instant, mon instinct m’a toujours mené où il fallait.


Dernière édition par Shakespeare J. Blackrain le Sam 19 Mai - 16:20, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ | SOMEWHERE


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 494
→ LOGEMENT : EN FUITE ;
→ JOB(S) : ANCIEN RECEPTIONNISTE DE L'HOTEL DE VILLE.
→ HUMEUR : MORT.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Ven 18 Mai - 21:57

    OMG Gale Harold ♥.♥ !

    Bienvenue sur le forum ♥ ! Si tu as des questions ou quoi que ce soit, je suis là et le staff aussi Very Happy !

_______________________________



    I'M NOT DEAD. YOU ARE
    and those you love too, don't worry.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ | I'M THE QUEEN


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 566
→ LOGEMENT : PARTOUT ET NULLE PART ;
→ JOB(S) : MAIRE DE TALEVILLE
→ HUMEUR : EVILIQUEMENT VOTRE



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Ven 18 Mai - 22:00

je trouve qu'il a un petit air d'Ashton Kutcher sur cet avatar !! en tout cas bienvenu parmi nous Very Happy

_______________________________


Let's be cruel to those who ask for it.
let's be cruel to those who deserve it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Ven 18 Mai - 22:28

Merci Chandler Pinocchio

Je trouve aussi, ça m'a fait bizarre en voyant l'avatar pour la première fois Arrow Merci également I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Sam 19 Mai - 6:55

Bienvenue. Très bon choix d'avatar !
Si tu as une quelconque question ou suggestion n'hésite pas à en faire part à l'équipe administrative !
Toujours là si tu en as besoin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Sam 19 Mai - 7:25

    Bienvenue sur BIM
    Excellent choix d'avatar!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Sam 19 Mai - 8:10

Ton personnage a l'aiir de roxxer. J'ai lu le début et j'en veux pluuuuus ! Il nous faudra un lien, mon petit gars ! Bienvenue sur BIM, j'espère que tu t'amuseras beaucoup (et moi aussi j'ai cru que c'était Ashton. J'étais un peu déçue xD Mais ça va mieux maintenant I love you )
Revenir en haut Aller en bas
JUDE-MEI Ϟ to believe in an another world


→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 1418
→ LOGEMENT : elle habite à présent dans une petite maison de quartier
→ JOB(S) : photographe professionnel travaillant pour le Daily Tale
→ HUMEUR : Très mauvaise, au plus bas.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Sam 19 Mai - 8:55

    J'adore ton métier
    En tout cas, bienvenue sur BIM Ton personnage promet
    Bonne continuation pour ta fiche
    Et amuses toi bien parmi nous

_______________________________


    L'AMOUR EST LE PLUS PUISSANT DES POUVOIRS.On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Sam 19 Mai - 9:54

Bienvenue à toi ! Smile

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Sam 19 Mai - 10:15

Castiel » Merci I love you Je n'hésiterai pas une seconde ! Puis Joseph Morgan qui fait la Bête, tellement parfait

Iseult » Candice Merci I love you

Éléonore » Emma Watson en Alice, oh mon god ! Bien sûr qu'il nous faudra un lien Merci, et je changerai d'avatar d'ici peu si ça embrouille, parce que sur celui-ci, c'est vrai qu'il ressemble beaucouuup à Kutcher

Jude-Mei » Agrrrrron Merci I love you Avec Léo, vous me mettez la pression pour mon histoire, j'ai peur de décevoir Arrow

Spencer » Y a que des beaux gens, je vais crever Le loup, sexy Thank you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Sam 19 Mai - 11:09

Bienvenue à toi étrange personnage !
Hâte d'en savoir plus sur cet homme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Sam 19 Mai - 15:14

Merci, Ô Reine des glaces

Raaaah, j'ai trop la pression pour mon histoire Arrow
En plus, j'en suis pas très fière là ><
Revenir en haut Aller en bas
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Sam 19 Mai - 17:26

Oh putain ! J'adore *w*



TU ES OFFICIELLEMENT ACCEPTE A TALEVILLE ♦ "tu peux passer ton chemin cher ami."


Votre fiche a été validée et nous vous félicitons. Vous pouvez donc commencer le jeu, car les portes de la ville vous sont désormais ouvertes. A partir de maintenant, vous pouvez vous promener où bon vous semble. N'hésitez pas à aller faire un tour dans votre répertoire et ainsi trouver ce dont vous avez besoin pour FAIRE DES RENCONTRES surprenantes et vivre à Taleville sans problème.

Si vous avez un problème, madame le maire sera ravie de vous recevoir.

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Sam 19 Mai - 17:36

Cool que t'aimes Merci beaucoup sexy wolf
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.   Aujourd'hui à 7:59

Revenir en haut Aller en bas
 

SHAKE ◮ faut j'me dégote un psy super balaise si je veux pas finir l'histoire en vrac.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» il faut sauver le soldat ryan
» [Recherche] Voici les Bionicle qu'il me faut absolument
» Le guide des jeux master system qu'il faut avoir fait
» Il faut se réveiller!!
» Il ne faut pas rougir pour si peu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: "Casse toi p'tit !"-