Partagez | 
 

 Hadrien ●●● True as it can be

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


→ INSCRIT DEPUIS : 25/05/2013
→ MESSAGES : 93
→ LOGEMENT : Une modeste maison dont la sobriété ne laisse pas présager le raffinement intérieur
→ JOB(S) : Botaniste spécialisé dans l'horticulture et la floriculture {Jardin botanique}


MessageSujet: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 13:43

D'AULNOY HADRIEN
CRÉDIT - TUMBLR

« C'est dans le conte que lorsqu'on dit : Je t'aime ! au prince plein de honte, il sent sa laideur fondre à ces mots de soleil … Mais tu t'apercevrais que je reste pareil. »
"This is something that everyone knows :"

NOM & PRÉNOM(S) : d'Aulnoy, Hadrien Valère ♦ DATE DE NAISSANCE ET AGE : 15 mai, 26 ans. ♦ ORIGINE(S) : Françaises ♦ EMPLOI ET/OU ETUDE(S) : Botaniste {spécialisé dans l'horticulture et, plus particulièrement, la floriculture} ♦ STATUT : Célibataire

QUELQUES INFORMATIONS ESSENTIELLES SUR TOILes yeux sont le miroir de l'âme ... Voilà pourquoi, peut-être, Hadrien n'est pas souvent enclin à les poser sur quoi - ou qui - que ce soit, hormis les végétaux ? Deux billes saphir inquisitrices et perçantes, lac bleu où luit à la surface un scintillement particulier que la réserve du jeune homme éteint au moindre battement de cils ... ● Il y a lui. Et les autres. Franchir la barrière pour l'atteindre dans son univers et bien plus complexe qu'une simple poussée sur la porte du jardin botanique. ● Il parle peu, n'a que peu de contacts avec autrui et ceux qui l'entourent font partie d'un cercle aussi restreint que minutieusement choisi. ● Il a tendance à oublier la notion du temps, la distinction jour/nuit. Ses recherches en horticulture pour obtenir la rose idéale virent à l'obsessionnel au point de bouleverser le cours normal d'une journée. ● Plus que la lecture, l'écriture, le dessin ou tout autre passe-temps, c'est la musique qui lui offre le refuge idéal lorsqu'il en a besoin et qui reste sa meilleure interlocutrice après les roses. ●●
TRAITS DE CARACTÈRETaciturne ● Sombre ● Exigeant ● Eternel insatisfait ● Trop prudent ● Méfiant ● Terre-à-terre ● Autoritaire ● Solitaire ● Inaccessible ● Bourreau de travail ● Réservé ● Secret ● Fataliste ● Persévérant ● Courtois ● Sobre ● Plein d'esprit ● Observateur ● Mélomane ●● Il n'a rien d'un prince charmant, il en est bien conscient. Il ne cherche d'ailleurs aucune princesse. Seules comptent ses roses bien qu'aucune n'ait cet étrange regard empli de peine qu'il croise en songe. Mais les songes sont les songes. On ne peut en vivre et ils vous font même mourir à trop vous y accrocher. Hadrien a ses propres chimères, ses obsessions et ses rêves mais tout flirte avec le possible, le réalisable. Le concret. S'égarer du côté de l'extravagance, des espérances fantasques, rien de mieux pour stagner puis s'abîmer d'en d'insondables abysses. Voilà sans doute pourquoi il a l'étoffe d'un scientifique qui expérimente et pas d'un littéraire qui, par quelques envolées lyriques, s'évade on ne sait où avant de se perdre pour de bon. Avec lui, le romantisme est comme le cœur d'une rose : on ne le voit que quand tout est fané.


CHAPTER ONE ♦ "Because we all lived in a fairytale."


A L'EPOQUE TU ÉTAIS : le Prince Adam ♦ LE CONTE : la Belle et la Bête ♦ TON RÔLE DANS L'HISTOIRE : un monstre d'orgueil, seigneur au cœur racorni, que la patience et la bonté d'une belle ont ramené à la vie. ♦ DE QUEL COTE ES-TU ? : du bien ♦ TON DERNIER SOUVENIR : deux grands yeux noisette penchés sur lui et où scintille une lueur d'inquiétude tandis qu'une cuisante douleur lui tord le flanc.

Il était une fois, dans un pays lointain, un jeune prince qui vivait dans un somptueux château.

Une phrase. Un personnage. Un décor planté. Voilà qui aurait pu être amplement satisfaisant et porteur d’agréables promesses. Le « pays lointain » conférait la touche d’exotisme nécessaire pour vagabonder hors du plat quotidien qui est le lot de tout lecteur retrouvé le nez plongé dans les lignes du conte. Le « jeune prince » référait à toute la vigueur d’un être humain dans la fleur de l’âge ainsi qu’au faste de son rang. Et le somptueux château était le gage d’un cadre enchanteur qui ravirait sans nul doute l’imagination.

Hélas, une si belle équation ne prenait pas en compte toutes les subtilités du caractère d’un homme et la noirceur qui peut être logée dans son âme. Adam avait la noblesse de rang, certainement pas celle de cœur. Un cœur sec et aride que son enfance sacrifiée sur l’autel de la gestion du domaine avait rendu orgueilleux, égoïste et insensible. Assisté de loyaux domestiques, le garçon s’était vu octroyé la responsabilité de maître du domaine à un âge où l’on aurait normalement encore le droit de rêvasser entre deux leçons des précepteurs. Du haut de ses onze printemps, il prétendait même à un titre plus ronflant, celui de roi du monde. Et quel monde … Le sien, empli de cette morgue tranchante qui érigeait chaque acte et chaque parole en évènement sujet à louanges et, surtout, ne souffrant d’aucune contradiction.

Ainsi, lorsque, un soir d’hiver, une vieille mendiante se présenta au château et lui offrit une rose en échange d’un abri contre le froid qui faisait rage, c’est un accueil plus glacial encore que les frimas de décembre qu’il lui servit en retour. Entêté, Adam n’avait cure de cette misérable offrande faite par une vieille femme qu’il ne jugeait guère mieux. A ses yeux ne comptait que l’apparence, ce subtil art de se montrer tel qu’on doit être et non tel que l’on est. Ce qui, avec toute l’ironie qui pétrit une existence, servait jusqu’alors plutôt bien sa situation tant son charmant minois éclipsait l’irritabilité de son caractère.

Mais la roue tourne inexorablement. En dépit des avertissements proférés par l’inconnue, le prince s’obstina dans sa bêtise, laissant la bienséance et les convenances à qui en voudrait bien. Raillant cette impudente, il n’imagina pas une seule minuscule seconde que son arrogance les enchaînait, lui et ses compagnons d’infortune, à une destinée bien moins enviable que celle esquissée par les premiers mots de l’histoire. Son interlocutrice n’avait en réalité rien de la miséreuse vieille femme sous les traits de laquelle elle s’était présentée au jeune homme. Enchanteresse de « métier » et d’apparence, la désormais splendide créature allait lui ravir bien plus que les sens.

En punition, elle le transforma en une bête monstrueuse et jeta un sort sur le château ainsi que sur tous ses occupants. Condamné à afficher sur son visage une laideur semblable à celle dévorant son âme, Adam vit s’abattre sur lui et sur sa maison une malédiction le coupant définitivement du monde. Jusqu’à ce qu’il parvienne à aimer une jeune femme et s’en faire aimer en retour … Seule fenêtre sur l’extérieur, un miroir enchanté lui dévoilant le moindre recoin qu’il désirerait contempler. Bien modeste consolation quand on sait que l'unique reflet qu’on souhaite y apercevoir n’apparaîtra jamais. A cela s’ajoutait une épée de Damoclès d’une nature particulière : une rose. Cette fleur avait le parfum du temps et chaque pétale déployant ses teintes pourpres n’était qu’un grain de sable amorçant sa chute. La magicienne avait doté le prince du plus singulier des métronomes qui, au jour de son vingt-et-unième anniversaire, martèlerait le tempo pour la toute dernière fois, éteignant avec lui tout espoir de renouveau.

Plus les années passaient, et plus le prince perdait tout espoir d'échapper à cette malédiction, car en réalité, qui pourrait un jour aimer une Bête ?

Aigri, Adam s’enferma dans son château à la manière d’une créature blessée tapie dans son antre. Plus rien ne trouvait grâce à ses yeux et la perspective d’un avenir plus radieux s’amenuisait inexorablement. La solitude dans laquelle il s’était plongé ne l’avait rendu que plus acariâtre et lui avait ôté le peu de manières courtoises dont il avait jamais été doté. Ces jeunes années faisaient figure de mirage et ce qu’il avait su jadis était dorénavant assombri par la bestialité de son être.

Sa retraite, longtemps inviolée, fut troublée un beau soir par un voyageur manifestement égaré. Choyé par quelques domestiques, le vieil homme avait trouvé refuge devant l’âtre, réchauffant son cœur et son corps face aux langues de feu. Néanmoins, la Bête n’avait nullement retenu la leçon inculquée par l’enchanteresse. Tout ce qu’il vit dans cette scène fut de l’effronterie tant de la part de cet inconnu que de celle de son personnel. On. Ne. Transgressait. Pas. Les. Règles. Aussi, terrible fut sa colère et expéditive la sentence. Les cachots se muèrent en terre d’exil pour ce pauvre inventeur dont la malchance n’éveillerait pas la clémence du maître des lieux.

Ce que la Bête n’avait pas envisagé, ce fut elle. Celle qui profanerait son sanctuaire de douleur pour la seconde fois. Pas plus qu’il n’avait conçu qu’elle lui tiendrait tête pour permettre à son père de recouvrer sa liberté … et ainsi laisser miroiter sa propre renaissance au prince maudit. Soyons honnêtes, l’idée qu’elle serait peut-être la clef de sa délivrance l’avait immédiatement effleuré quand il avait mis le bel oiseau en cage. Toutefois, le monstre était aussi habile en sentiments qu’un manchot en couture. Et ce qui lui paraissait facile à mettre bout à bout pour former l’étoffe d’une affection partagée afin que l’affaire soit scellée relevait davantage du colossal ouvrage. Il n’était pas capable d’aimer. D’être attentionné. Aimable. Prévenant. Chaque confrontation avec Belle virait au bras de fer et, sans la tempérance de ses plus fidèles serviteurs, la situation aurait stagné à jamais.

Dix ans de vraie galère, ratatinés par la poussière sans jamais pouvoir montrer leur savoir-faire. Tel était en effet le lot du personnel du château dont la venue d’une hôte toute particulière bousculait les sinistres habitudes. Cette jeune femme cristallisait tous leurs espoirs et, là où celui qu’était devenu Adam jetait dans cette entreprise toute la mauvaise volonté dont il pouvait faire preuve, les domestiques œuvraient dans l’ombre pour rendre le « séjour » de Belle le plus agréable possible et, surtout, pousser la Bête à prendre pour centre du monde quelqu’un d’autre qu’elle-même.

Chose délicate. Voire impossible. Les efforts de ce petit monde semblaient bien vains en comparaison du caractère irascible du prince. Il s’en fallut même de peu pour qu’ils ne volent définitivement en éclats. Car si le Maître consentait à garantir à la Belle une liberté de mouvement certaine et qu’il mettait à sa disposition chacun de ses serviteurs, il n’avait pas prévu de tolérer des incursions dans son jardin secret, ravagé par la rage et où ne poussait plus qu’une seule et unique rose. L’indiscrétion de la jeune femme enclencha une indicible fureur dont la teneur exacte demeurait nébuleuse. Quel était le plus douloureux pour un cœur écorché ? Voir son passé à deux doigts d’être livré à une presque inconnue ou être dans l’impossibilité d’expliquer en toute franchise comment et pourquoi il est dorénavant révolu ?

Un « bon débarras » aux lèvres, la Bête la laissa partir et violer son serment sans sourciller. Le seigneur déchu récupérait ainsi son château dans son intégralité. A l’instar de son calme. Son air. Ses nerfs. Et … sa solitude.

C’est dans un coup de sang, un de ceux qui déversent une impressionnante décharge d’adrénaline au point d’en faire oublier le « pourquoi ? » qu’il s’élança à la poursuite de la demoiselle. Peut-être qu’un serviteur lui avait soufflé qu’elle ne s’en sortirait pas toute seule ou bien que la sauver serait, pour le prince, un moyen de se sauver lui-même … toujours est-il que la Bête mena sa première lutte au nom de quelqu’un d’autre, gravant dans sa chair des blessures qui, étrangement, pansèrent son orgueil.

Elle le regarde, il le sent bien, comme un oiseau, sur lui, elle a posé sa main. D’abord pour soigner ses plaies avec une patience d’ange. Puis pour attraper son cœur de ses doigts fragiles, avec une douceur qui n’avait d’égal que sa bonté. Pour la première fois de son existence, la Bête sentit son palpitant cogner dans sa poitrine avec un tempo modulé pour Belle seule. Et, sous les premiers flocons de neige, il enfila son blanc manteau de quiétude, apprenant à savourer l’existence d’une toute autre manière. A la partager. L’enrichir. Jusqu’à ce que la flamme de l’inclination légère se métamorphose en brasier …

Une flamme brûlante qu’il eut bientôt l’ardent désir de partager … Par de petites attentions, d’abord, puis par une manifestation plus éclatante. Un dîner aux chandelles, de la danse, de l’élégance, de la complicité ; le menu était alléchant et la cerise sur le gâteau, obsédante. Une ligne d’une minceur extrême le séparait d’une nouvelle vie qui, dans son esprit, était « une existence avec elle » et plus « un retour à la normale ». Dans chacun des gestes de la jeune femme, il cherchait un écho aux sentiments qui étaient les siens et, finalement conforté dans sa décision, lorsque la soirée toucha à sa fin, le prince maudit effleura du doigt l’espoir qu’il avait nourri … avant d’ouvrir la porte de la cage dorée et l’observer déployer ses magnifiques ailes pour prendre le large. Avec sa bénédiction. Et rejoindre son premier nid.

Rien ne se ressemble, rien n’est plus pareil. Mais comment savoir, la peur envolée, que l’on s’est trompé ?. La Bête l’avait délivrée de son serment, contre toute attente. La déception des domestiques avait été grande. Mais rien n’était en mesure de rivaliser avec le vide d’une profondeur abyssale perforant le cœur du monstre. Là où Adam l’insensible aurait sacrifié l’intérêt de Belle pour servir ses propres plans, la Bête avait hypothéqué sa dernière chance de regoûter, un jour, aux joies de l’humanité. La rose, dans sa cloche de verre, se mourait lentement. Chaque pétale s’échouant mollement au sol rappelait que l’échéance était toute proche. Inexorable. Et, bientôt, inatteignable.

Il avait baissé les bras. Le Maître du château avait cru qu’elle reviendrait, sincèrement, mais il ne pouvait pas la blâmer de revenir à la place sur sa décision. Comment une bête pouvait-elle rivaliser face à un père aimant ? Humain … Normal. Il n’était que l’ombre d’un idéal, une pâle copie de ce qu’une personne de la qualité de Belle était en droit d’exiger. Aussi se laissa-t-il dépérir, le regard perdu dans le néant, attendant, inconsciemment sans doute, de voir une certaine silhouette se matérialiser dans l’allée pour venir à sa rencontre, faute du miroir pour s’assurer que ça ne serait pas le cas. A la vue d’un attroupement brandissant des oriflammes sur un fond de véhémentes clameurs, il s’était déjà écoulé trop de temps pour que son cœur, à moitié mort, ne bondisse dans sa poitrine. Impavide, son regard n’accrochait aucun point du décor et son esprit encaissait la réalité sans daigner y réagir. Ce furent ses domestiques qui sonnèrent l’alarme. Que devaient-ils faire pour leur maître ? Plus rien n’avait d’importance … Qu’ils les laissent entrer. Et la bataille commença.

Sans lui.

Le prince avait déjà perdu ce à quoi il tenait le plus au monde et l’accomplissement de la malédiction ne serait que l’inscription de cette perte dans le marbre. Sceller son destin de cette manière était plus funeste encore que son nom gravé dans une pierre tombale. Quand les villageois firent irruption dans le château, la Bête attendit ainsi docilement son heure. Les coups qui pleuvaient répandaient un mal bien plus doux que celui gangrénant sa poitrine et elle n’avait plus la force de les rendre.

Rien ne valait plus la peine et la monotone mélodie de la lutte résonnait sinistrement contre les pierres de la bâtisse, tout comme le rire d’un archer implacable qu’il savait venu pour lui. Il s’apprêtait à s’abandonner aux griffes de ce prédateur d’un nouveau genre quand un la Bête ! éclata au milieu du tumulte. Elle était … revenue. Contre toute attente, Belle était de nouveau auprès de lui. Un nouveau souffle s’insinua dans la poitrine du monstre, ravivant sa force et attisant sa colère contre l’impudent qui prétendait attenter à sa vie. Tandis que les serviteurs mettaient en fuite le gros des villageois, la Bête, d’une clémence peu commune, congédia son assaillant. Mais lorsqu’il sentit une cuisante déchirure lui entailler le flanc, le prince envoya embrasser les précipices jouxtant son domaine ce traître dont il avait compté épargner la vie.

Et qui venait de prendre la sienne. Affaibli et n’ayant échappé à la chute que grâce au concours de Belle, le monstre s’écroula sur les dalles de pierre, perforé par le mal mais malgré tout heureux de voir ses deux grands yeux noisette, une toute dernière fois. La lueur de tristesse qu’il y lut lui écrasa néanmoins la poitrine, peiné qu’il était de la sentir affectée. Il était de toute manière trop tard, hélas. Il exhala son dernier soupir, sa main quitta à regret la joue de la jeune femme pour regagner le sol et le dernier pétale de la Rose tomba.

Ainsi mourut la Bête, au cœur plus humain que le corps.

Pour céder sa place à Adam, revenu d’entre les morts.

Quand ses paupières parvinrent à se soulever, il redouta le mauvais rêve. Toutefois, en lieu et place de sa prison bestiale, il n’y avait plus que … lui. Réellement lui. Pour la première fois depuis de longues années. Apprivoisant ses jambes, il se releva gauchement pour faire face à sa belle quand une peur insidieuse lui étreignit le cœur. Celle que son regard ait changé, lorsqu’il l’aperçut, le nez plissé et la mine dubitative. Pourtant … C’est moi, se sentit le besoin de préciser le Prince. Non seulement pour la rassurer mais aussi pour affirmer haut et clair qu’il était enfin lui et ce grâce à elle, indubitablement.

L’histoire éternelle touche de son aile la Belle et la Bête. Le conte devait classiquement se terminer par « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». « Vivre heureux » renvoyait à toutes les valeurs, acquises après ces rudes épreuves, dont ils allaient savourer les bienfaits autant que les dispenser. « Avoir beaucoup d’enfants » évoquait la stabilité du couple, sa félicité et la naissance d’une nouvelle famille pour perpétuer la lignée et peut-être, surtout, la grandeur de l’âme de leurs parents. Rien de mieux pour cela que des jumeaux, une fille et un garçon.

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Enfin. Alors la Némésis de la Reine Blanche Neige s’emmêla, déchaînant les enfers, et Adam perdit tout : sa femme, ses enfants, ses proches … et sa mémoire.

CHAPTER TWO ♦ "now, we are trapped in a curse..."


Un Français exilé dans une petite bourgade où le temps coule à son rythme … Voilà où nous en sommes. Hadrien a l’impression d’avoir toujours vécu ici et, pourtant, il a bien dû un jour quitter son Hexagone natal pour exercer dans le plus diversifié des jardins botaniques qu’il lui était donné de découvrir. Une aubaine pour un passionné comme lui, assurément. Enfin … « passionné ». Intérieurement passionné. Mais obsessionnellement passionné. Le jeune homme ne respire en effet que dans l’unique but d’humer les parfums des fleurs et chaque seconde du jour n’est vouée qu’à une quête : créer la rose parfaite, ce dont il désespère. Comme si atteindre ce but un peu fantasque nourrirait la mélancolique créature qui rampe dans sa poitrine et dévore tout instant du quotidien d’une insatiable faim.

Eternel insatisfait, le botaniste est un grand solitaire qui réside dans une modeste maison à la devanture peu avenante. Aucune extravagance, aucune touche de couleurs … La sobriété est seule maîtresse tant et si bien qu’il serait presque difficile d’imaginer ô combien l’intérieur de la bâtisse tranche avec la fadeur de l’extérieur. Un monde de secret, un univers de cachoterie pourtant très terre-à-terre qu’un seul détail trouble : ces deux grands yeux noisette, fantastiquement expressifs, qui l’arrachent de nombreuses nuits à la réalité.

Mais tout ceci ne concerne que lui la durée d'un songe. Une fois le réveil sonné, ces balivernes s'évanouissent comme le mirage qu'elles sont et doivent rester. Hadrien n'a pas besoin des autres pour être ce qu'il est, autarcie perpétuelle qui a ainsi restreint son cercle de proches à peau de chagrin. Alors s'attacher à une rêverie est aussi inconcevable que renier le plus sacro-saint des principes. Et il s'effraie parfois à s'attarder sur des prunelles, tantôt chocolat tantôt marron qui, l'espace d'un trop long instant, le catapultent dans une ère qui ne peut être celle d'un scientifique.

Le reste de son existence est d'un calme olympien et qui sait si travailler au Jardin des Hespérides n'en est pas la cause ... Ce petit paradis végétal est, à l'instar de sa modeste demeure, tant un endroit de recherches qu'un lieu de retraite. Oui, la vie entière du Français n'est vouée qu'aux roses, muettes mais ô combien ravissantes qui ont fait chavirer son cœur. Un cœur jalousement conservé dans sa cage thoracique et presque interdit d'accès au commun des mortels, soit dit en passant, Hadrien délaissant ce type de relations sérieuses, voire « ce type de relations » tout court. A quoi bon quand on a d'autres projets en tête ? A quoi bon, simplement ... Ce n'est pas pour quelqu'un comme lui, ce genre de choses. Peut-être se martèle-t-il trop souvent des phrases du même acabit, à bien y réfléchir, le botaniste se refusant beaucoup de distractions. Ou n'y trouvant simplement aucun goût, comparé à ses roses, allez savoir pourquoi ...

Il n'en reste pas moins un voisin discret et supportable, bien que d'aucuns le taxeront d'orgueilleux ou de hautain tant il daigne peu partager sa compagnie. Hadrien n'est pas chagriné d'être en retrait en permanence, que du contraire, et les commentaires des gens qui jasent glissent sur lui comme la pluie ruisselle sur le marbre. Il est maître en son domaine, après tout, et les haies de sa propriété ont même, au fil des ans, pris des allures de murailles. Son cloître personnel le satisfait pleinement. Ou du moins s'en est-il persuadé.

"You and no one else."


QUI ES-TU ? : Phil ♦ CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Aaron Johnson ♦ AVEZ-VOUS PRIS UN SCÉNARIO ? : Que nenni ! ♦ COMMENT TU ES TOMBÉ(E) SUR LE FORUM ? : Une Belle dame m'y a guidée il y a un petit temps et je craque enfin. ♦ UN MOT EN PLUS ? : Let's the game begin. (Et accessoirement, c'est partiels time mais j'en sors bientôt.)



Dernière édition par Hadrien d'Aulnoy le Mer 29 Mai - 16:50, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 15:22

Bienvenue ! Smile

Si j'ai bien compris tu veux jouer la bête du compte "la belle et la bête" ? Smile Parce que si c'est le cas, je suis dans le regret de t'annoncer que c'est un scénario qu'on tente en ce moment même. Et à force d'avoir des complications, nous avons interdit la compétition :/

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 25/05/2013
→ MESSAGES : 93
→ LOGEMENT : Une modeste maison dont la sobriété ne laisse pas présager le raffinement intérieur
→ JOB(S) : Botaniste spécialisé dans l'horticulture et la floriculture {Jardin botanique}


MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 15:28

Merci beaucoup !

Oui, en effet ! Et j'avoue avoir loupé la fiche en question, mea culpa. =/

Je vais voir quoi avec Belinda pour éventuellement jouer autre chose, dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 15:31

Ce n'est pas grave ! Smile Je te laisse mp Belinda !

Sinon je peux toujours t'aider à trouver autre chose Smile Si jamais tu aimes d'autres contes, légende ou disney. On peut toujours modifier des histoires pour que ça colle au contexte du forum

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 25/05/2013
→ MESSAGES : 93
→ LOGEMENT : Une modeste maison dont la sobriété ne laisse pas présager le raffinement intérieur
→ JOB(S) : Botaniste spécialisé dans l'horticulture et la floriculture {Jardin botanique}


MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 15:34

Oui, je vais toujours voir avec elle quand je la croiserai sur Skype, c'est gentil. ^^ Ca m'apprendra à traîner, ça fait une éternité que je comptais venir avec Hadrien, hrm. Je n'hésiterai pas si besoin est. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 15:36

ça marche ! Very Happy

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | I'M THE BOSS
« For a moment, just a moment, lucky me »


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 1045
→ LOGEMENT : Petite maison en bordure de la ville, plus près du lac que du centre-ville.
→ JOB(S) : Gérante d'un bar à cocktails sur la plage du lac bordant Taleville.
→ HUMEUR : Envie de faire trempette...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 16:55

C'est pas Gaston qui est tenté ? Oo

_______________________________


❝I'M TRITON AND ATHENA'S GRAND DAUGHTER, DEAL WITH IT❞
« For a moment all of me is alive and at home in the sea, i'm swirling and twirling so graceful and grand not stubbing my toes, getting stuck in the sand, for a moment life is cool, i'm splashing the worlds biggest pool, this is more than my thoughts ever thought it could be, for a moment, just a moment, lucky me. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 16:58

Si si ! Mais ignore ce qui s'est passé, j'étais pas assez réveillé haha

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 25/05/2013
→ MESSAGES : 93
→ LOGEMENT : Une modeste maison dont la sobriété ne laisse pas présager le raffinement intérieur
→ JOB(S) : Botaniste spécialisé dans l'horticulture et la floriculture {Jardin botanique}


MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 17:00

Après vérification par MP, en effet, donc je tente bel et bien ma chance. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | I'M THE BOSS
« For a moment, just a moment, lucky me »


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 1045
→ LOGEMENT : Petite maison en bordure de la ville, plus près du lac que du centre-ville.
→ JOB(S) : Gérante d'un bar à cocktails sur la plage du lac bordant Taleville.
→ HUMEUR : Envie de faire trempette...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 17:26

Okay, pas de souci alors Bienvenue parmi nous ! I love you

_______________________________


❝I'M TRITON AND ATHENA'S GRAND DAUGHTER, DEAL WITH IT❞
« For a moment all of me is alive and at home in the sea, i'm swirling and twirling so graceful and grand not stubbing my toes, getting stuck in the sand, for a moment life is cool, i'm splashing the worlds biggest pool, this is more than my thoughts ever thought it could be, for a moment, just a moment, lucky me. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 28/11/2012
→ MESSAGES : 371


MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 17:36

Oh oui, Aaron I love you . Bienvenue parmi et bon courage pour ta fiche . J'ai juste trop hâte de voir ce que tu vas faire de la Bête .

_______________________________


m o r n i n g Ϟ Life is not a spectator sport. Win, lose, or draw, the game is on. So go ahead, argue with the ref, change the rules, cheat a little, take a break and tend to your wounds. But play. Play. Play hard. Play fast. Play loose and free. Play as if there's no tomorrow.
© gzinserfrance.tumblr + janeporters.tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://your-lips-on-my-lips.forumactif.org/


→ INSCRIT DEPUIS : 25/05/2013
→ MESSAGES : 93
→ LOGEMENT : Une modeste maison dont la sobriété ne laisse pas présager le raffinement intérieur
→ JOB(S) : Botaniste spécialisé dans l'horticulture et la floriculture {Jardin botanique}


MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 18:33

Un graaand merci à vous tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 04/01/2013
→ MESSAGES : 263
→ LOGEMENT : Dans une maison avec ses parents et son petit frère
→ JOB(S) : Mannequin / Apprentie dresseuse de lions à la réserve du parc de Taleville
→ HUMEUR : Féline



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 19:17

Haaaa! excellent choix!
Bienvenuuuue parmi nous!

Et rien que pour la citation de Cyrano de Bergerac, je t'aduuuuuuuuuuuuuuuuule!

_______________________________

Moïra K. Dallen ❤ Kiara
« She's not afraid of all the attention, she's not afraid of running wild. How comes she's so afraid of falling in love? She's not afraid of scary movies, she likes the way we kiss in the dark but she's so afraid of falling in love. » © sleeping ∆ monday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 25/05/2013
→ MESSAGES : 93
→ LOGEMENT : Une modeste maison dont la sobriété ne laisse pas présager le raffinement intérieur
→ JOB(S) : Botaniste spécialisé dans l'horticulture et la floriculture {Jardin botanique}


MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 19:26

Aaaah, ça fait bien plaisir, merci beaucoup ! *-* Une connaisseuse, c'est bon à savoir, en tout cas. Je suis une inconditionnelle de Cyrano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 21/04/2013
→ MESSAGES : 175
→ LOGEMENT : Avec sa mère dans une petite maison
→ JOB(S) : Etudiante & Serveuse
→ HUMEUR : Perdue



MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 20:03

Roh oui excellents choix!! Bienvenue et bon courage!!!

_______________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 25/05/2013
→ MESSAGES : 93
→ LOGEMENT : Une modeste maison dont la sobriété ne laisse pas présager le raffinement intérieur
→ JOB(S) : Botaniste spécialisé dans l'horticulture et la floriculture {Jardin botanique}


MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Sam 25 Mai - 20:08

C'est très gentil, merci. *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 04/01/2013
→ MESSAGES : 263
→ LOGEMENT : Dans une maison avec ses parents et son petit frère
→ JOB(S) : Mannequin / Apprentie dresseuse de lions à la réserve du parc de Taleville
→ HUMEUR : Féline



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Dim 26 Mai - 9:07

Howiiii, j'adore cette pièce, je la connais limite par coeur! I love you
Il nous faudra un lien, rien que pour ça!

_______________________________

Moïra K. Dallen ❤ Kiara
« She's not afraid of all the attention, she's not afraid of running wild. How comes she's so afraid of falling in love? She's not afraid of scary movies, she likes the way we kiss in the dark but she's so afraid of falling in love. » © sleeping ∆ monday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 25/05/2013
→ MESSAGES : 93
→ LOGEMENT : Une modeste maison dont la sobriété ne laisse pas présager le raffinement intérieur
→ JOB(S) : Botaniste spécialisé dans l'horticulture et la floriculture {Jardin botanique}


MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Dim 26 Mai - 9:15

Avec grand plaisir ! Si jamais, j'ai aussi dans ma liste de pièces préférées Antigone, les Justes, Horace ... (aa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JUDE-MEI Ϟ to believe in an another world


→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 1418
→ LOGEMENT : elle habite à présent dans une petite maison de quartier
→ JOB(S) : photographe professionnel travaillant pour le Daily Tale
→ HUMEUR : Très mauvaise, au plus bas.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Dim 26 Mai - 9:19

MON PAPA !!!
Bienvenue parmi nous I love you
J'exige un lien de ouf :v: :niou:

_______________________________


    L'AMOUR EST LE PLUS PUISSANT DES POUVOIRS.On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 25/05/2013
→ MESSAGES : 93
→ LOGEMENT : Une modeste maison dont la sobriété ne laisse pas présager le raffinement intérieur
→ JOB(S) : Botaniste spécialisé dans l'horticulture et la floriculture {Jardin botanique}


MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Dim 26 Mai - 9:23

Cela va s'en dire ! *-*

Merciiiiiii beaucoup, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lya ૪ Le bonheur est un état d'esprit, pas une destination ...


→ INSCRIT DEPUIS : 30/12/2012
→ MESSAGES : 143
→ JOB(S) : stagiaire professeur des écoles


MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Dim 26 Mai - 18:07

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fichette I love you

_______________________________

Tu crois que tout va bien pour moi, que j'ai tourné la page, que je suis heureuse, que si tu me vois sourire c'est que ma vie est parfaite, que te croiser ne me fait plus rien? Tu te trompes mon pauvre vieux, oh oui, tu te mets le doigt dans l'oeil. Tout n'est qu'illusion, tromperie, superficialité. En réalité, j'ai envie de crever tellement ça me fait mal. Et mon coeur chancelle, défaille, bascule, déraille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 25/05/2013
→ MESSAGES : 93
→ LOGEMENT : Une modeste maison dont la sobriété ne laisse pas présager le raffinement intérieur
→ JOB(S) : Botaniste spécialisé dans l'horticulture et la floriculture {Jardin botanique}


MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Dim 26 Mai - 20:10

Merci beaucoup à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oh baby dynamite
L’HÉRITIÈRE DES ENFERS


→ INSCRIT DEPUIS : 08/06/2012
→ MESSAGES : 669
→ LOGEMENT : appartement dans le quartier chic en colocation avec sa soeur
→ JOB(S) : journaliste au daily tale
→ HUMEUR : meurtrière



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Dim 26 Mai - 21:14

Mon personnage disney préféré
Bienvenue, hâte de le voir à l'oeuvre *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


→ INSCRIT DEPUIS : 25/05/2013
→ MESSAGES : 93
→ LOGEMENT : Une modeste maison dont la sobriété ne laisse pas présager le raffinement intérieur
→ JOB(S) : Botaniste spécialisé dans l'horticulture et la floriculture {Jardin botanique}


MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Dim 26 Mai - 21:26

Ooooh, bon choix, vais-je dire. (aa)

Merci beaucoup, en tout cas. Ca avance, ça avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | OH YEAH
toothless. i could've sworn you had teeth.


→ INSCRIT DEPUIS : 07/01/2013
→ MESSAGES : 248
→ LOGEMENT : dans une vieille grotte - non j'déconne, plus sérieusement, dans un appartement, dernier étage.
→ JOB(S) : fut un temps j'étais étudiant en histoire nordique, maintenant, simple assisant à la bibliothèque - de quoi payer le loyer.
→ HUMEUR : explosivement curieuse.



MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Dim 26 Mai - 21:50

Aaron. :niou:
Bienvenue et bonne chance pour le reste de ta fiche ! :v:

_______________________________

J'avais toujours entendu dire qu'à l'instant de votre mort, votre vie entière se déroule devant vos yeux en une fraction de seconde. Tout d'abord cet instant dure beaucoup plus longtemps qu'une fraction de seconde, il s'étend jusqu'à l'infini comme un océan de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hadrien ●●● True as it can be   Aujourd'hui à 2:09

Revenir en haut Aller en bas
 

Hadrien ●●● True as it can be

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» True blood
» Square Enix récupère True Crime : Hong Kong
» Dinis vs Hadrien
» Hadrien [Paladin 70]
» « Dream until your dreams come true » said Curtis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: "Tu peux passer l'ami !"-