Partagez | 
 

 Henry ~ Seul l’éphémère dure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 11:23

Henry Richard Whitheley
CRÉDIT -Xil

« « C’est souvent comme ça avec la féerie : l’horreur n’est jamais loin. » »
"This is something that everyone knows :"

NOM & PRÉNOM(S) : Henry Richard Whitheley. ♦ DATE DE NAISSANCE ET AGE : 17 août 1986. 26 ans. ♦ ORIGINE(S) : Américain. ♦ EMPLOI ET/OU ETUDE(S) : Avocat. ♦ STATUT : Divorcé.

QUELQUES INFORMATIONS ESSENTIELLES SUR TOIHenry est quasiment tout le temps actif. Par horreur de se retrouver seul face à lui-même, s'il ne travaille pas et si ses amis sont indisponibles; il fait du sport, en particulier de longues courses d'endurance qui lui vident pour un temps son esprit. Il aime regarder des films en tout genre, exceptés ceux qu'il juge trop brutaux car voilà une chose qu'il ne supporte pas : la violence. Il sort boire un verre et discute avec le premier venu, analyse tout ce qui lui passe par la tête, ou lit tout simplement un bouquin pendant des heures. Il cherche même de nouveaux hobbies au cas ou cela ne suffirait pas. Il s'est récemment mis à la photographie bien que cela ne soit pas un franc succès.... Riche mais seul, il achète tout et n'importe quoi même s'il ne s'en sert pas. Il possède tous les objets électroniques de dernier cris, tout ce qui est décrit comme "design" et donc forcément beau, à peu près tout ce qui est "tendance". En somme tout ce sur quoi ses yeux se posent et qu'il n'a pas encore. C'est une sorte de manie inconsciente qu'il a pour combler le vide de sa vie par des biens matériels même si cela évidemment ne fonctionne point. Il parle beaucoup, veut souvent en apprendre d'avantage sur ses interlocuteurs mais change fréquemment de sujet lorsque la conversation dérive sur un terrain qui lui est trop intime. Quasiment en costard-cravate toute la journée, il troque ses vêtements contre un jean et un simple T-shirt dès qu'il en a l'occasion.
TRAITS DE CARACTÈREHenry est un homme actif en bien des manières. Il est ambitieux et aime viser haut. Particulièrement dans son travail, un travail au domaine dans lequel l'erreur ne pardonne pas. Alors quand il s'agit donc de son métier, ça ne rigole pas, il est plus que sérieux et surtout très pointilleux. Métier aussi où il ne faut surtout laisser paraître aucun doute, en conséquence lorsqu'il est avec un client ou même à la cour, il peut ressembler à un homme assez antipathique car un peu trop sûr de lui. Mais ne vous y fiez pas, en dehors de ses obligations juridiques Henry est un homme particulièrement agréable à vivre, il a beau posséder beaucoup, il reste un quelqu'un de vraiment humble et modeste. La plupart du temps tout sourire, il est apte à la conversation facile et il a même tendance à faire beaucoup rire, quoique hélas, cela soit souvent malgré lui. Bien qu'il soit un homme extrêmement sociable, depuis son divorce, il devient assez maladroit quand le simple copinage fait place à une véritable amitié. S'il n'est pas crédule il peut en revanche se laisser aller à aider le premier qui lui demande assistance, peu importe la raison, car ce sentiment de secourisme lui fait du bien. A défaut de pouvoir s'aider lui-même, il aime essayer de rendre la vie des autres plus plaisante. Car dès qu'il se retrouver seul, Henry a un autre visage et celui-ci arbore la plupart du temps de sinistres traits, sorte de cicatrices indélébiles qui se sont incrustées en lui depuis son mariage échoué. Charmant jeune homme de jour, âme torturée à l'ombre des regards, Henry tente d'égailler la vie des autres car la sienne est à ses yeux irrattrapable.
.


CHAPTER ONE ♦ "Because we all lived in a fairytale."


A L'EPOQUE TU ÉTAIS : Le prince Richard ou "Le fils du roi" ♦ LE CONTE : Les fées ♦ TON RÔLE DANS L'HISTOIRE : Celui du prince qui trouva la pauvre héroïne seule et attristée puis qui l’épousa. ♦ DE QUEL COTE ES-TU ? : Du bien, il a le cœur sur la main. ♦ TON DERNIER SOUVENIR : Un berceau, une étreinte amère, une sensation d’adieu.


Le fils du roi naquit un soir d'été, dans un des multiples royaumes qui peuplaient le monde féerique. Héritier tant attendu, il fut la fierté de la famille avant même d'ouvrir ses petits yeux. On nomma le prince Richard, qui, selon ceux qui le baptisèrent, rivaliserait de beauté avec les plus grands seigneurs et accomplirait de merveilleuses choses. Voué donc à être un puissant chevalier, il n'en fut pourtant rien. Bien qu'il ait appris comme tout bon prince les rudiments des armes, le jeune homme grandit le nez dans les livres. Il préférait monter son cheval pour s'offrir de longues promenades à travers la forêt plutôt que de chevaucher son destrier pour pourfandre quelque ennemi. Il était de nature joviale et s'émerveillait d'à peu près tout. Il ne lui était pas rare de se faufiler chez les plus démunis pour leur offrir les quelques pièces qu'il avait sur lui. Il se plaisait à converser avec tout le monde, même ceux qui n'étaient pas de son rang et il aidait secrètement son peuple en contribuant à leurs tâches, même si sa main-d'oeuvre n'était pas vraiment extraordinaire. Il voulait voir le monde et connaître tout sur tout, même les métiers dits les plus ingrats. Au château, il passait le plus clair de son temps en compagnie de sa mère qu'il adorait par dessus tout. Elle lui contait des histoires, lui apprenait à lire et, il le fallait bien, lui enseignait les us et coutumes de la royauté au travers de la bienséance. Son père, le roi, reconnu et respecté quant à lui pour ses prouesses guerrières aurait aimé par conséquent avoir un fils conquérent. Mais il l'aimait tant qu'il ne lui tint pas rigueur de ses occupations douteuses. Et puis se battre, mais pourquoi faire ? Richard n'était pas féru de combats sanglants, la violence l'avait toujours horrifié, même dans les livres et s'il avait accepté d'apprendre à manier l'épée, cela avait été uniquement pour protéger ceux qui lui étaient chers en cas de besoin.

Hélas le fer ne lui servit à rien quand sa tendre mère périt d'une maladie incurable alors qu'il n'avait que quinze ans. Et s'il avait eu la chance de la voir partir avec le sourire ce ne fut que grâce aux tendres poèmes qu'il avait lu, non à des impréssionnants enchaînements de guerre. La mort de la mère attrista tout le royaume et plus particulièrement le jeune Richard qui avait perdu tous ses repères. Un voile d'amertume recouvrit son coeur et il jura qu'il n'aimerait jamais qu'une femme, sa mère car donner son coeur à quelqu'un d'autre aurait été pour lui une trahison et un pas vers l'oubli du souvenir qu'il avait d'elle. Dès lors le prince ne rendit presque plus visite aux habitants du royaume, les seuls moments qu'il passait au château étaient pour dormir ou s'enfermer dans une pièce avec l'histoire préférée de sa mère qu'il avait lu des centaines de fois. Sinon, il galopait aléatoirement toute la journée, la vitesse lui faisait oublier ses mésaventures. Mais désormais jeune homme, il était temps pour l'héritier de trouver une femme et de garantir une descendance pour la famille royale. Malgré les entrevues arrangées par son père avec de nobles damoiselles, Richard resta sur sa position.

Pourtant, lors d'un après-midi, une énième balade équestre l'emmena plus profondément que d'habitude dans la forêt ornant son royaume et Richard entendit des sanglots. Curieux, il s'en approcha donc aussitôt. Il trouva assise sur une souche une jeune fille recroquevillée sur elle-même et pleurant toutes les larmes de son corps. Bien que curieux, il fut surtout attristé de voir quelqu'un dans un tel état. Aussi, il descendit de son cheval pour aller à sa rencontre. Ce n'est qu'à ce moment-là que l'inconnue remarqua sa présence et leva les yeux vers lui. Le prince se figea sur place, subjugé. Malgré ses vêtements de piètre qualité la jeune femme était d'une beauté incroyable et dans ses yeux l'on pouvait y lire presque naturellement l'honnêteté et la bienveillance qu'elle possédait. Avant même de lui dire un mot, il comprit que la seule qui pourrait briser les barrières de son coeur serait elle et uniquement elle. Puis reprenant ses esprits, il la questionna sur la raison de ses larmes qui n'avaient toujours pas fini de couler. Elle lui expliqua alors toute son histoire, son affreuse et ingrate mère qui l'avait chassée, son aînée tout aussi hargneuse qui devait probablement la haïr encore plus et... quel ne fut pas son étonnement alors que, tandis qu'elle prononçait des mots, des fleurs et des pierres précieuses s'échappaient d'entre ses lèvres. Cela semblait si familier à toutes les histoires féeriques qu'il avait pu lire que, plutôt que d'en être effrayé, il en fut absolument émerveillé et lui pria de lui conter d'où lui venait cet étrange et fabuleux don. Elle continua alors son récit qui prouva au prince que comme il s'en était douté, la jeune femme n'était que bonté pure. Sans longuement y réfléchir, Richard proposa alors à celle qui se nommait donc Gemma de l'accompagner au château de son père le roi. Elle accepta, sûrement n'avait-elle rien à perdre.

Il ne fallut que quelques semaines pour que les sentiments du prince soient partagés et ainsi il demanda en mariage sa faiseuse de diamants. Il faisait tout pour qu'elle soit heureuse, il lui donnait toute la tendresse du monde et lui offrait tout ce qu'elle désirait, la voir si joyeuse lui suffisait amplement. Il avait retrouvé sa joie de vivre d'antan grâce à elle. Jamais il ne connut un tel bonheur qu'aux côtés de son aimée et une vie de souffrances valait bien quelques secondes de son ressenti présent, songeait-il à l'époque. Puis quelques temps plus tard, une épidémie frappa le royaume et son père en mourut. Mais le souverain partit sans regrès car il savait sa descendance assurée. La mort laissa place à la vie et celle qui devint reine offrit une magnifique petite fille au désormais roi qu'ils prénommèrent Enora. Hélas toute bonne histoire à une fin, et pas toujours des plus belles. Tandis qu'une terrible malédiction approchait pour frapper leur royaume, ils durent envoyer leur enfant dans un autre monde où la magie n'existerait pas. Un terrible déchirement qui fit profondément souffrir le couple royal. Et à peine eurent-ils le temps de s'enlacer et de pleurer la disparition d'Enora qu'à leur tour ils s'envolèrent ailleurs, là où ils ne se reconnaîtraient plus.

CHAPTER TWO ♦ "now, we are trapped in a curse..."


Bienvenue dans la vie falsifiée du prince Richard, renommé pour l'occasion Henry. Toujours fils unique, il naquit néanmoins à Taleville, dans la famille Whitheley. (Une espèce de bande de requins impitoyables friands de grands profits.) Fière était cette famille qui se considérait presque comme une patrie. Ah non, on ne naît pas américain, on naît Whitheley avant tout. Enfin, sauf si l'on en n'est point digne, et c'est ce que découvrirait plus tard Henry. Quoi qu'il en soit, on ne peut dire que le petit garçon eut une existence malheureuse. Né avec une cuillère d'argent dans la bouche, il ne manqua alors de pas grand-chose. Excepté peut être d'un peu plus d'amour du père et de la mère. S'il avait été, comme dans son autre vie, la fierté de ses parents puisque fils unique, il avait l'impression pourtant de n'être qu'un vulgaire trophée. Quasiment tous ses actes étaient notés dans des sortes de répertoires. L'âge auquel il apprit à marcher, à nager, à faire du vélo et toutes ses premières fois censées être ordinaires. Car dans le monde snobe des personnes fortunées, tout était moyen de se mettre en valeur. Ainsi, affirmer que son fils avait appris à lire avant un autre le rendait forcément plus intelligent, donc de surcroît valorisait toute la famille. Son avenir était déjà tout tracé, du moins par ses adorables créateurs : parcours, métier, distractions. Il serait médecin, patron d'une riche entreprise, ou quelque chose qui rapporte de l'argent. Oh il pouvait tout de suite oublier l'art et toutes ces fantaisies qui ne mènent absolument nulle part, ce qu'ils appelaient les métiers de ratés, en somme. « Je pense donc tu suis » telle était la devise à la grande villa des Witheley. Et Henry obéissait, car cela lui paraissait naturel et il ne voyait pourquoi il aurait voulu faire autrement puisqu'on lui promettait un avenir radieux. Et puis, surtout, il voulait être digne de la fierté de ses parents.

Ainsi dès qu'il fut en âge d'étudier, il y mit tout son coeur, enfin plutôt toute sa cervelle et apprit bêtement tout ce qui devait être retenu. Mais il savait se faire plaisir aussi évidemment. Il avait soif de connaissances et dévorait tous les livres qu'il pouvait trouver. Il s'était inscrit à des clubs de sport pour se détendre (et non rafler toutes les médailles comme l'auraient voulu certains) puis voyait souvent ses amis de l'époque le weekend. Puisque même si très studieux, il n'eut aucun mal à se faire des amis sachant que contrairement à ses parents, il avait gardé son humilité. Enjoué et sympathique, il n'avait donc aucune honte à parler à ses camarades, quelle que soit leur classe sociale. Ce fut sans difficulté qu'il passa les classes supérieures d'année en année. Puis vint le lycée, et avec, l'adolescence. Henry au comportement si exemplaire se laissa un peu influencer par ses camarades et goûta à toutes sortes d'expériences plus ou moins stupides et sans importance. Première cigarette, première beuverie, premier baiser et ce qui s'en suit. Premières fois qui cette fois-ci n'auront pas été notées dans un carnet. De toute façon personne ne pouvait le surveiller, ses parents étaient constamment en voyage d'affaires à plumer Dieu sait qui et les employers de sa maison, eh bien, restaient à la maison. Mais la première fois qui bouleversa sa vie fut la rencontre de son premier (et dernier à l'heure actuelle) amour. Une camarade de classe de sa troisième année de lycée avec qui il se lia vite d'amitié. Ambitieuse et dotée d'une volonté de fer, elle venait d'un milieu modeste mais ses parents avaient tout mis en oeuvre pour qu'elle ait la chance d'aller à l'université. Elle était amusante, évidemment très belle et elle aussi s'intéressait à tout ce qui lui était inconnu. Aussi, Henry s'éprit d'elle et par chance ses sentiments furent partagés.

Leur relation était très, voire trop fusionnelle, ils ne se séparaient que s'ils étaient obligés et faisaient absolument tout ensemble. Il en était tellement amoureux que lorsqu'elle lui confia vouloir faire du droit dans le but de devenir avocate, il s'inscrit à la même université et décida de faire le même parcours. (Avocat étant dans la liste des métiers autorisés par ses parents.) Même sa famille qu'elle finit enfin par rencontrer et pourtant difficile à convaincre l'apprécia, surtout sa féroce ambition certes mais ils aimaient aussi le personnage. Quand ils entrèrent à l'université, persuadés que leur histoire ne s'arrêterait jamais, ils s'installèrent même ensemble. Et plus que confortablement puisque les Whitheley payèrent absolument tout. À l'apogée de leur amour, Henry alors âgé de vingt-deux ans la demanda en mariage, ce qu'elle accepta sans le faire patienter, tout cela avec la bénédiction des deux familles. Hélas vivre au quotidien avec un homme riche dans un environnement si luxueux fit monter la tête à la jeune femme qui en voulait toujours plus. Si autrefois elle avait pu s'émerveiller face à une jolie fleur, à ce moment-là seul le plus cher des colliers pouvait lui faire esquisser un sourire. Elle développait au fur à et un mesure un sentiment d'appartenance à une élite et voulait briller en société plus que n'importe qui. Ils ne voyaient même plus leurs amis, à présent ils n'allaient plus qu'à ces affreuses soirées où chacun vente ses exploits, un verre de champagne à la main. Si cela plaisait aux parents de Henry, lui se rendait compte à contrecoeur que les sentiments de sa femme s'estompaient à son égard et accroissaient pour l'argent et son univers. Il ne la reconnaissait plus, celle dont il était tombé amoureux disparaissait peu à peu. Elle voulait quitter cette petite ville qu'était Taleville pour rencontrer le vrai monde où tout était possible. Mais l'étudiant en droit voulait finir ses études à Taleville que d'ailleurs pour sa part il adorait et ne souhaitait pas quitter.

À force de disputes et face à cet évident amour qui partait en fumée, le couple divorça deux après leur mariage. Son ex-femme s'envola pour New York Henry quant à lui continua tant bien que mal à vivre dans cette gigantesque et vide maison qu'il remplit vite d'objets en tout genre dans l'espoir de se sentir moins seul. Il continua ses études et devint avocat un an plus tard. Taleville n'étant pas réputée pour ses crimes, mais refusant de partir ailleurs, il se contenta donc de petites mais pas moins coûteuses affaires qui lui permirent de se faire un nom dans le milieu. Il se rend à présent bien compte que ce métier l'ennui profondément mais par peur d'échouer ailleurs, il continue aujourd'hui encore même s'il essaie de pimenter sa vie à l'aide de diverses activités. Si son visage en public n'a pas changé et qu'il est toujours aussi aimable avec tout le monde, il souffre pourtant encore aujourd'hui en silence des déboires de son mariage.


"You and no one else."


QUI ES-TU ? : Bonne question ! Mais disons Alex pour faire court. ♦ CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR :Jamie Dornan. ♦ AVEZ-VOUS PRIS UN SCÉNARIO ? : Oui. ♦ COMMENT TU ES TOMBÉ(E) SUR LE FORUM ? : J’ai fouillé parmi les forums OUAT existants et j’ai choisi celui qui m’a le plus séduit. (Sur PRD) ♦ UN MOT EN PLUS ? : Mmh... Coucou ?



Dernière édition par Henry R. Whitheley le Ven 18 Jan - 16:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin | I'M THE BOSS
« I know it's a forbidden friendship »


→ INSCRIT DEPUIS : 10/01/2013
→ MESSAGES : 133
→ LOGEMENT : Dans l'immense maison familiale non loin du centre de la ville.
→ JOB(S) : A mi-temps dans l'atelier de couteaux du tonton. Sinon, école d'art, spécialisé dans le dessin et la peinture.
→ HUMEUR : Comme si elle était constante...



MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 11:30

Bienvenue parmi nous charmant jeune homme, et bon courage pour le reste de ta fiche Si jamais tu as le moindre souci, n'hésite pas Wink

_______________________________


❝ FORBIDDEN FRIENDSHIP ❞
I drift back to you in my sleep, where the fields are green and the air is sweet, where the tide falls softly at my feet, where colors dance and paint, a wild romantic masterpiece ; It knows every secret, dream and fear, it unlocks memories of younger years, no future sewn, no soil just sand ; Take me back my beloved homeland. GRIM & RUBEN IT'S ALL THAT MATTERS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 12:33

Bienvenue à toi !!! :-)

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JUDE-MEI Ϟ to believe in an another world


→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 1418
→ LOGEMENT : elle habite à présent dans une petite maison de quartier
→ JOB(S) : photographe professionnel travaillant pour le Daily Tale
→ HUMEUR : Très mauvaise, au plus bas.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 12:59

EPOUSES MOI ! Arrow

En tout cas, bienvenue parmi nous
Amuses toi bien avec nous

_______________________________


    L'AMOUR EST LE PLUS PUISSANT DES POUVOIRS.On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 15:11

Haha Jude, je crains hélas que ce ne soit point possible. (Remarque on peut toujours s'arranger en secret Rolling Eyes )
Je pense que ça devrait aller, j'ai déjà embêté Merilyn avec les questions que je me posais. :p
En tout cas merci à vous trois ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 15:43

    OHMYGAAAAAAD.
    Bienvenue !
    Bon courage pour ta fiche et...SUPER BON CHOIX D'AVATAR !
Revenir en haut Aller en bas
Modo | OH YEAH
toothless. i could've sworn you had teeth.


→ INSCRIT DEPUIS : 07/01/2013
→ MESSAGES : 248
→ LOGEMENT : dans une vieille grotte - non j'déconne, plus sérieusement, dans un appartement, dernier étage.
→ JOB(S) : fut un temps j'étais étudiant en histoire nordique, maintenant, simple assisant à la bibliothèque - de quoi payer le loyer.
→ HUMEUR : explosivement curieuse.



MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 16:50

BIENVENUUUE ET BONNE CHANCE POUR TA FICHE ! :fuh:

_______________________________

J'avais toujours entendu dire qu'à l'instant de votre mort, votre vie entière se déroule devant vos yeux en une fraction de seconde. Tout d'abord cet instant dure beaucoup plus longtemps qu'une fraction de seconde, il s'étend jusqu'à l'infini comme un océan de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JUDE-MEI Ϟ to believe in an another world


→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 1418
→ LOGEMENT : elle habite à présent dans une petite maison de quartier
→ JOB(S) : photographe professionnel travaillant pour le Daily Tale
→ HUMEUR : Très mauvaise, au plus bas.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 17:19

Henry R. Whitheley a écrit:
Haha Jude, je crains hélas que ce ne soit point possible. (Remarque on peut toujours s'arranger en secret Rolling Eyes )

T'es sur ? Car il y a toujours des arrangements Arrow *BAM*

_______________________________


    L'AMOUR EST LE PLUS PUISSANT DES POUVOIRS.On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 18:56

L. Jude-Mei Roseberry a écrit:
Henry R. Whitheley a écrit:
Haha Jude, je crains hélas que ce ne soit point possible. (Remarque on peut toujours s'arranger en secret Rolling Eyes )

T'es sur ? Car il y a toujours des arrangements Arrow *BAM*

on touche pas

OMYGAD je suis genre trop heureuse en plus le début de ta fiche est génial bienvenue et n'hésite pas si tu as des questions
Revenir en haut Aller en bas
JUDE-MEI Ϟ to believe in an another world


→ INSCRIT DEPUIS : 11/05/2012
→ MESSAGES : 1418
→ LOGEMENT : elle habite à présent dans une petite maison de quartier
→ JOB(S) : photographe professionnel travaillant pour le Daily Tale
→ HUMEUR : Très mauvaise, au plus bas.



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 18:59

G. Merilyn Pittsburgh a écrit:
on touche pas

*mode Noelie*
Rien à foutre...
*mode off*

Arrow Arrow Arrow Arrow

_______________________________


    L'AMOUR EST LE PLUS PUISSANT DES POUVOIRS.On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 19:08

L. Jude-Mei Roseberry a écrit:
G. Merilyn Pittsburgh a écrit:
on touche pas

*mode Noelie*
Rien à foutre...
*mode off*

Arrow Arrow Arrow Arrow

je te garde à l’œil, attention Arrow *bref arrêtons le flood, on va se faire taper sur les doifts *
Revenir en haut Aller en bas
amarok ♡ look through my eyes


→ INSCRIT DEPUIS : 11/01/2013
→ MESSAGES : 220
→ LOGEMENT : Une maison au centre ville
→ JOB(S) : Patron d'un magasin de randonnée
→ HUMEUR : Bonne



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 19:31

Bienvenue a toi sur Bim ^^

Amuse-toi bien parmi nous =)

_______________________________


Amarok Kenaï Delaka
«y'a tant à voir, tant à savoir, le temps d'une vie. Là-bas quelque part, t'attend l'espoir, si tu veux bien y croire. Ne te cache, ne pars pas, ça ira pour toi, toujours, crois-moi, je serai là, pour guider tes pas. Il y aura dans ton voyage des jours pleins de nuages, mais quelque part brille l'espoir si tu veux bien y croire.- RAIN BIRD »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lya ૪ Le bonheur est un état d'esprit, pas une destination ...


→ INSCRIT DEPUIS : 30/12/2012
→ MESSAGES : 143
→ JOB(S) : stagiaire professeur des écoles


MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Jeu 17 Jan - 19:50

bienvenue sur BIM !
Très bon choix de scénario, tu fais une heure là
Réserve moi un lien I love you

_______________________________

Tu crois que tout va bien pour moi, que j'ai tourné la page, que je suis heureuse, que si tu me vois sourire c'est que ma vie est parfaite, que te croiser ne me fait plus rien? Tu te trompes mon pauvre vieux, oh oui, tu te mets le doigt dans l'oeil. Tout n'est qu'illusion, tromperie, superficialité. En réalité, j'ai envie de crever tellement ça me fait mal. Et mon coeur chancelle, défaille, bascule, déraille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Ven 18 Jan - 16:40

Owi un combat (comment ça j'exagère ?) de femmes rien que pour moi ! Very Happy
Je fais une heure, c'est original ça tiens, mais oui promis pour un lien :p
Bref, merci à tous !
Revenir en haut Aller en bas


→ INSCRIT DEPUIS : 08/11/2012
→ MESSAGES : 449
→ LOGEMENT : Une petite bicoque près de la forêt
→ JOB(S) : Membre du Conseil de Taleville
→ HUMEUR : SANG(sationnel)



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Ven 18 Jan - 18:25

Bienvenue à toi l'ami...amuse toi bien parmi nous, petit foufou...

_______________________________


Ne te laisse pas vaincre par le mal,
mais triomphe du mal par le bien...foutaise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Ven 18 Jan - 19:34

je suis venue dès que jai vu que tu avais terminé
pour moi c'est parfait, j'aime beaucoup ton histoire I love you

je laisse les admins donner leurs avis && réserve moi un rp pour quand tu seras validé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Ven 18 Jan - 21:04

Content que ça te plaise ! Et cela va de soi, tu es la première sur la liste évidemment. Wink
Revenir en haut Aller en bas
oh baby dynamite
L’HÉRITIÈRE DES ENFERS


→ INSCRIT DEPUIS : 08/06/2012
→ MESSAGES : 669
→ LOGEMENT : appartement dans le quartier chic en colocation avec sa soeur
→ JOB(S) : journaliste au daily tale
→ HUMEUR : meurtrière



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Sam 19 Jan - 0:11

Bienvenue beau mâle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Sam 19 Jan - 9:30

Bienvenue !!! Pas de bonne chance pour ta fiche, vu que c'est terminé ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Do you think i'm impressed ?


→ INSCRIT DEPUIS : 30/04/2012
→ MESSAGES : 2866
→ LOGEMENT : DERNIÈRE ÉTAGES DU DAILY TALE DEPARTEMENT.
→ JOB(S) : RÉDACTEUR EN CHEF DU DAILY TALE ;
→ HUMEUR : MAUVAISE - J'AI PERDUE UNE AMIE ET JE VAIS PEUT-ETRE DEVENIR PAPA... PUTAIN...



MY LIVES ARE AWESOME ;
EVERYONE HAS A FRIEND :

MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Sam 19 Jan - 11:09

Je changerais bien de bord pour ce type Pour moi c'est nickel et Meri a l'air d'être d'accord aussi! Donc



TU ES OFFICIELLEMENT ACCEPTE A TALEVILLE

"tu peux passer ton chemin cher ami."

Votre fiche a été validée et nous vous félicitons. Vous pouvez donc commencer le jeu, car les portes de la ville vous sont désormais ouvertes. A partir de maintenant, vous pouvez vous promener où bon vous semble. N'hésitez pas à aller faire un tour dans votre répertoire et ainsi trouver ce dont vous avez besoin pour faire des rencontres surprenantes et vivre à Taleville sans problème.

Si vous avez un problème, madame le maire sera ravie de vous recevoir.

_______________________________




    DEEP INSIDE MY HEART;
    a simple,real, true love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Henry ~ Seul l’éphémère dure.    Aujourd'hui à 10:14

Revenir en haut Aller en bas
 

Henry ~ Seul l’éphémère dure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ARC]Procédure de promulgation d'une loi - 08/10/1454
» Joe, le seul, l'unique
» Modification de la procédure de Booster Draft à partir de Mirrodin Besieged
» Naxx(la)ramas, seul les morts rejoindront leur tombe.
» Livre IV : De la procédure policière et pénale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe In Magic :: "Casse toi p'tit !"-